Définition d'économie comportementale

7 10 2017 - 2 commentaires
ProRealTime

Qu'est-ce que l'économie comportementale ?

L'économie comportementale est l'étude de l'influence des émotions et des facteurs personnels propres à chaque individu, dans la prise de décisions économiques. Il s'agit d'une approche différente des anciens modèles qui percevaient la prise de décision comme un comportement rationnel (recherche du gain avant tout). En effet, cette nouvelle approche inclut la part psychologique et le cadrage dans les comportements afin de démontrer la nature irrationnelle, subjective et variable des comportements, même dans un domaine aussi sérieux que l'économie.

économie comportementale 300x111

Exemple d'économie comportementale

Certains individus peuvent adopter un comportement particulier suivant leur inclinaison personnelle. Par exemple, on peut noter un certain conformisme ou mimétisme sur les marchés financiers notamment lors de périodes de conjoncture difficile. De même que certains révèlent une aversion au risque ou au contraire, recherchent le risque pour augmenter leurs gains. Ces comportements sont étudiés par l'économie comportementale qui les analyse et souligne que les individus sont davantage concentrés sur leurs pertes que sur leurs gains.

Pourquoi l'économie comportementale ?

L'économie comportementale cherche à démontrer que l'humain est influencé par l'environnement qui l'entoure, ses origines, son profil psychologique... Cela ouvre un nouveau champs d'étude pour l'économie et permet de mieux comprendre les mécanisme décisionnels qui poussent les acteurs du marché économique à agir de telle ou telle façon. L'économie comportementale peut donner des pistes pour mieux appréhender les comportements humains notamment lors de crises, ou de mouvement économique ou financier conséquents.

Je vous invite à lire cette interview donnée à Atlantico sur Richard Thaler et l'économie comportementale

Retrouvez plus de définitions dans notre rubrique Lexique économique


Lexique économique : A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z


Auteur de l'article :

Benoist Rousseau est diplômé de l'université Paris-Sorbonne en histoire économique contemporaine et de la Certification Professionnelle des Acteurs des Marchés Financiers de l'AMF. Il a été professeur d'histoire pendant 12 ans avant de devenir trader en compte propre. Ancien Conseiller en Investissements Financiers, il est aussi écrivain. Son ouvrage "Devenez Trader Pro" est numéro 1 des ventes dans la catégorie bourse depuis de nombreux mois. Intervenant régulier sur TV Finance et divers médias, il est suivi par plus de 150.000 personnes sur les réseaux sociaux.

2 Commentaires pour Définition d'économie comportementale

  1. adoum abdoulaye abdramane dit :

    le comportement humain échappe à notre contrôle

  2. loline dit :

    Pourquoi visiblement personne en France ne veut prendre la véritable mesure de l'économie comportementale. Est-ce que (très probablement !) cela nous éloignerait trop des modèles mathématiques auxquels nous sommes tant attachés (à défaut de savoir faire autre chose ?).
    Mme de Villeval ne fait rien d'autre que promouvoir l'homo economicus (malgré sa date de péremption) et si elle a retenu une chose de l'économie comportementale c'est l'aversion pour le risque. En même temps cela n'est pas vraiment compliqué ! ).
    Et pour Adoum, le comportement humain n'échappe pas à notre contrôle, le comportement humain est lié aux neurosciences.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

 

Avertissement : Le trading peut vous exposer à des pertes supérieures aux dépôts chez votre broker. Il ne convient donc qu'à des personnes expérimentées ayant les moyens financiers d’assumer un tel risque. Se rappeler qu'on trade uniquement avec de l’argent dont on n’a pas besoin. Les vidéos et les articles de ce site n’ont qu’une portée pédagogique et informative, ce ne sont pas des conseils en investissement ni une incitation quelconque à acheter ou vendre des instruments financiers. Tout investisseur doit se faire son propre jugement avant d'investir dans un produit financier afin qu'il soit adapté à sa situation financière, fiscale et légale.