ProRealTime
Pour échanger sur les options, la couverture sur options, le calcul des options...

Couverture de positions avec les options

par Maxime » 18 Jan 2017 13:40

Bonjour à tous,

J'utilise au quotidien les options pour couvrir mes positions sur contrats futures et mes spéculations sur actions.

Comme on me pose souvent des questions sur ce que je fais dans la file jour, j'ouvre cette file pour que l'on puisse échanger et que vous puissiez poser vos questions.

Je répondrai aux questions à la condition que l'auteur de la question ait en amont fait un minimum de recherches et ait intégré la base des options que sont :
-c'est quoi un call ?
-c'est quoi un put ?
-c'est quoi le delta ? (réponse = le taux de variation de l'option par rapport à une variation du sous-jacent)
-c'est quoi le théta ? ( reponse = c'est la valeur temps, le taux de perte de valeur de l'option du simple fait du temps qui passe)

Pour celui que ça intéresse et qui n'y connait rien, je ne peux que lui conseiller de lire pendant quelques heures les articles du site ''Stategie Options''

Je rappelle utilement que j'utilise exclusivement les options qui sont cotées en bourse sur Eurex, Euronext et le CME, c'est a dire sur un marché centralisé, géré par une chambre de compensation.

Je n'utilise pas les options chez les brokers cfds à risque limité ou les options binaires.
En conséquence, je ne répondrai à aucune question sur les option chez IG ou autre broker cfds à risque limité, ce qui m'intéresse ce sont les vrais options, celles des marchés régulés.

Maxime

Re: Couverture de positions avec les options

par YanaPhil » 18 Jan 2017 14:32

+1 pour référencer le post dans mes messages
Je reviens avec un peu plus de bagages sur les grecques (j'ai compris les bases mais ça ne me suffit pas encore)

Re: Couverture de positions avec les options

par Air one » 18 Jan 2017 14:53

Salut maxime
J'ai un cto Usa & Canada
Comment faire pour couvrir mon portefeuille, actions Usa & Canada :?:
Est il possible de mettre en place une stratégie, de protection ?
Merci

Re: Couverture de positions avec les options

par Maxime » 18 Jan 2017 15:36

Air one,
Pour te répondre je vais ouvrir une file sur comment dynamiser la performance d'un compte titres actions car la démarche est un peu différence par rapport à la couverture d'une position ''spéculative'' sur contrats future.

Je pense à vous mais pendant la séance je suis plutot à jongler avec mes carnets d'ordres :musique:

Re: Couverture de positions avec les options

par rom1687 » 03 Fév 2017 13:50

Bonjour Maxime et merci pour le lien vers Strategie-option :)
Pour me lancer avec mes premières options j'envisage uniquement d'acheter des Call ou des Put hors de la monnaie en vue de couvrir mes positions en cash.
Du coup, mon objectif est de perdre de l'argent (la prime) avec chaque option vu que ce sont des prix que je n'espère pas voir dépasser :lol2:

Exemple concret sur le CAC 40 :
Je pense que les 5000 seront le plus haut de l'année et si ils sont atteint je les shorterai.
Je peux déja acheter une option France 40 5000 CALL echeance Février pour seulement 2,5 points.
Si les 5000 sont touché pendant Février, je shorterai un contrat cash et quoi qu'il arrive je ne peux pas perdre d'argent.
-Si on finit le mois au dessus des 5002.5 mon option couvre ma perte sur le cash.
-Si on finit le mois sous 4997.5 après avoir touché 5000 je suis gagnant grace à mon short.
-Si on ne touche jamais les 5000 je n'aurai perdu que la prime de 2,5 points (25€).

Ca ouvre des perspectives extraordinaires !

Re: Couverture de positions avec les options

par Maxime » 04 Fév 2017 17:57

Bonjour à tous 8-)

Je fais cet article pour répondre à des questions récurrentes que l’on me pose sur le forum ou par message privé :
Comment couvrir simplement un portefeuille d’actions sans trop nuire à la performance dudit portefeuille ? !

Mon article sera assez long mais il est impossible de faire de la pédagogie sur options en seulement quelques lignes.

Je tiens à préciser que mes propos ici concernent des portefeuilles d’actions qui répondent à deux conditions :

- peser au moins 5 000€,
- être constitués de titres qui ont une bonne corrélation aux indices mondiaux, je vais prendre un exemple avec l’Eurostoxx50 car c’est l’indice le plus liquide en Europe mais on peut très bien prendre le Dow Jones, le SP500 ou le Nasdaq100 pour ceux qui ont un portefeuille de valeurs technologiques.

Pourquoi ces deux conditions ?
- peser au moins 5 000€ car en dessous de ce montant on risque de ne pas trouver de produits bien adaptés, et le temps passé à monter ce type d’opération risque de ne pas être rentable au regard du temps à y passer(bien qu’en pratique ce soit possible car il existe sur certains indices des contrats d’option ‘’mini’’).
Si un portefeuille de titres de 3 000€ subit une baisse de 20 ou 30% ce n’est pas agréable mais en théorie ça ne devrait pas vous empêcher de manger demain ou de faire face aux dépenses courantes.

- ce que je vais expliquer ci-après vise des portefeuilles qui sont constitués de sociétés dont le cours de bourse est réceptif à l’évolution globale des marchés financiers, cela veut dire que ce que j’expose ci-après risque d’être sans résultat probant pour une personne qui détiendrait un portefeuille de toutes petites sociétés dans un secteur très particuliers (je vise par là les petites sociétés des compartiments C d’Euronext ou ce type de société qui ne pèsent que quelques millions ou dizaines de millions d’euros de capitalisation boursière).

Ma vision des choses est que lorsque l’on possède un portefeuille d’actions dans un objectif soit de diversification, soit de constitution d’une rente passive (dividendes), soit les deux à la fois, il faut accepter un petit peu de volatilité dans son portefeuille (sinon achetez une place de parking dans le 7ème arrondissement !).

Constituer une couverture du portefeuille qui serait totalement efficace dès que le marché baisse de 1% ou 2% aurait un coût bien trop élevé et à mon avis, est presque contraire au principe même d’investir en actions.

Actuellement la volatilité annuelle moyenne des actions est (pour grossir le trait) de l’ordre de 15% aux US et de 20/22% en Europe.
Je vais prendre pour exemple le souhait de couvrir un portefeuille de 33 000€ d’actions en faisant référence à l’indice Eurostoxxx50 qui actuellement, pour simplifier vaut environ 3275pts.
Les options sur cet indice se négocient au taux de 10€ le point.
Donc quand une option affiche une cotation de 20 points : son prix est de 200€.

Nous sommes le 4 février 2017 et nous allons prendre pour exemple de couvrir ce portefeuille pour la quinzaine qui vient, soit jusqu’au vendredi 17 février 2017.
Puis je prendrai l’exemple de couvrir ce même portefeuille pour les 6 prochaines semaines, jusque mi mars 2017.

Avant tout exemple chiffré, je rappelle qu’un contrat d’option est un contrat d’assurance.

Quand on achète une option, on est un assuré, on paye une prime d’assurance et en contrepartie on est couvert pour un certain risque ; de la même façon lorsque l’on souscrit un contrat d’assurance multirisques habitation, on paye une prime d’assurance en contrepartie l’assureur nous couvre contre certains dégâts.
La différence avec les options c’est qu’il n’y a pas à attendre le passage de l’expert ni de décret de reconnaissance de l’état de catastrophe naturelle, tout est automatique, en cas de "sinistre" l’assuré est indemnisé et l’assureur paye, on ne discute pas, la chambre de compensation s’occupe de tout.

Quand on vend une option, on est à l’inverse dans le rôle de l’assureur => on encaisse immédiatement une prime d’assurance (le prix de l’option) et en contrepartie on couvre un risque jusqu’à l’expiration du contrat (date déchéance de l’option).

Il faut absolument comprendre ces deux positions :
-acheteur d’option = débiteur immédiat du prix de l’option = qualité d’assuré
-vendeur d’option = créditeur immédiat du prix de l’option = qualité d’assureur

Naturellement, à tout moment on peut revendre ou racheter son contrat d’option, c’est pour ça que l’on parle d’options négociables (dans les années 60 les options Françaises n’étaient pas négociables, on était contraint d’attendre l’échéance et le dénouement du contrat d’option ce qui pouvait limiter les stratégies).

Vous êtes donc l’heureux propriétaire d’un portefeuille d’actions de grandes sociétés d’une valeur de 33 000€ et vous souhaitez le protéger en cas de forte chute (on a pu voir ces dernières années des mouvements de -20% en quelques séances comme en août 2015 lors de la dévaluation surprise du Yuan) et vous investissez régulièrement dans des actions dans le but de vous générer une rente et de profiter de la hausse des cours.

Ce que j’expose ci-après est une stratégie très simple à mettre en place et qui est utilisée par les gérants de fonds qui n’ont pas le droit de spéculer sur les options mais qui ont le droit d’utiliser les options pour s’assurer contre un risque.


Nous sommes donc le 04 février 2017, l’Eurostoxx 50 cote 3275pts et vous vous dites, dans la quinzaine qui vient, j’accepte de voir mon portefeuille de 33 000€ fluctuer à la baisse à hauteur de 4% mais pas au-delà. Vous souhaitez donc vous protéger en cas de baisse de l’Eurostoxx 50 pour le cas où il passerait sous les 3150pts.

Le Put ayant un strike de 3150pts (seuil d’activation) d’échéance 2 semaines, soit le 17 février 2017, vaut 5pts.
Donc il vaut 50€ (rappelez vous ça cote 10€/point).

Ça veut dire que pour 50€ de dépense vous avez une couverture performante pour toute baisse supérieure à 4% dans la prochaine quinzaine.

Pas mal mais vous vous dites : dans l’année il y a 26 quinzaines donc si je dois dépenser 26 fois 50€ ça va me faire un coût de 1300€ soit 3,95% du capital du portefeuille donc en gros la couverture me coûte l’intégralité de mes dividendes (pas formidable) ! :?

C’est là où intervient en plus de l’achat d’un Put, la vente d’un Call.
Quand vous vendez un Call, ça veut dire que vous empochez la prime de l’option, en contrepartie de quoi vous "cappez" votre performance au niveau du strike de l’option.

Cette vente de Call n’est pas dangereuse pour vous car vous détenez des titres.
Si on arrive au niveau du strike de l’option, c’est que votre portefeuille a progressé donc normalement en votre qualité d’investisseur en actions… vous avez le sourire !

Vous acceptez simplement que la performance à la hausse de votre portefeuille soit ‘’bloquée’’ au niveau du strike de l’option Call (exactement comme pour un prêt à taux variable capé : en cas de hausse des taux, le taux d’intérêt empoché par la banque est bloqué à la hausse).

Ça veut dire que si le marché réalise un formidable rallye haussier, vous risquez d’être privé d’une petite partie de la fin du mouvement haussier mais j’ai envie de vous dire que c’est un moindre mal car vous gagnez tout de même de l’argent, c’est juste que vous en gagnez moins que si vous n’aviez pas vendu ce Call.

Je reviens à notre exemple :
Vous avez votre portefeuille qui vaut 33 000€ et qui a tendance à suivre les fluctuations de l’indice Eurostoxx 50.
Cet indice Eurostoxx 50 vaut 3275pts.
Vous avez acheté 1 Put 3150pts échéance dans 15 jours à 5pts donc pour l’instant votre couverture vous coûte 50€.

Pour diminuer le coût de cette couverture nous vendons donc un Call (pour toucher une prime d’option).
Nous vendons par exemple :
1 Call échéance mi mars (6 semaines) au strike de 3425pts au prix de 9pts (c’est le cours actuel de cette option).
Nous empochons donc 90€ en contrepartie de quoi nous bornons notre portefeuille en cas de hausse de l’indice au dessus de 3425pts ce qui représente 4,50% de hausse.
(je pense que si votre portefeuille progresse de 4,50% en quelques semaines vous aurez le sourire car ça fait un rendement annuel assez énorme, intenable à long terme, en plus de l’encaissement des dividendes pendant la période).

Ensuite on fait quoi ? On attend 15 jours pardi ! :mrgreen: :zzz:

Dans 15 jours si le marché n’a pas bougé outre mesure on sera dans la situation suivante :
Notre portefeuille d’action aura légèrement fluctué en suivant l’indice Eurostoxx50.
Notre Put 3150pts arrivera à échéance et expirera dans le calme, nous aurons perdu sur cette option 50€.
Notre Call 3425pts aura perdu environ 4pts du fait du temps qui passe (valeur temps de l’option).

Et c’est là que ça devient intéressant : Notre Call 3425pts vaudra environ 5pts (d’après mes calculs). Et nous l’avons vendu à 9pts ! Donc nous gagnons la différence soit ….. 40€.

Donc à l’issue des 15 jours nous avons :
- vu notre portefeuille fluctuer ‘’normalement’’ sans krach boursier (on est presque déçu !)
- perdu 50€ pour acheter notre Put strike 3150pts qui nous servait de protection,
- gagné 40€ via notre vente de Call strike 3425pts.

Bilan : le portefeuille a été protégé de toute chute de plus de 4% pendant une quinzaine pour un coût de 10€.
Et là vous voyez tout de suite ou je veux en venir : si on recommence l’opération pendant 1 an : 26 quinzaines, le coût de cette stratégie sera de l’ordre de 260€, ce qui ne représente plus que 0,78% sur l’année !


S’il y avait eu une chute de 10% de l’indice à l’issue de la quinzaine et que le marché se trouve à 2950pts :

- votre portefeuille serait en perte du même ordre de grandeur : -3000€
- votre Put vaudrait 2000€ (strike – cours de l’indice) X10€/point : 2000€
- votre Call mars ne vaudrait plus rien, disons 1 point : profit de 80€

Au final, votre portefeuille affiche une perte de 920€ soit -2,78% alors même que le marché lui a baissé de 10%.

Alors naturellement, il existe une infinité de possibilités sur le choix du strike et de l’échéance de l’option.

Voici un second exemple avec pour souhait de couvrir le portefeuille pendant 6 semaines, jusque mi-mars (si vous souhaitez ne faire que 8 ou 9 ajustements de couverture par an et ainsi moins subir d’éventuels mouvements violents de volatilité) :

Un Put mars strike 3150pts vaut 24pts
En face vous pouvez vendre un Call avril strike 3425pts au prix de 23pts.

Dans 6 semaines, s’il n’y a pas eu de krach :
Votre Put 3150pts ne vaudra rien : perte de 24pts soit 240€
Votre Call 3425pts vaudra environ 6pts : gain latent de 170€
Coût de la couverture : 70€ pour 6 semaines soit environ 600€/ an soit 2% annuel.

Plus on souhaite couvrir son portefeuille sur des durées longues plus le coût est élevé mais plus grande est la protection car il y a plus de risque d’avoir un mouvement violent et puissant sur 6 semaines que sur 2 semaines.

A titre personnel j’utilise ce type de stratégie et j’y ajoute l’achat d’options Put très en dehors de la monnaie (c'est-à-dire avec un strike très bas par rapport au cours actuel de l’indice).
Exemple :
Sur l’échéance 17 février 2017, un Put strike 2950pts vaut 0,50pt soit 5€.
Je suis du genre à en acheter 5 ou 10, je débourse donc 25€ à 50€.

Il faut bien voir que lorsque le marché panique on peut très bien se retrouver avec des séances de baisse de quasi 10%. J’ai déjà vécu un grand nombre de fois des séances avec le marché qui chute en intraday de 5% et plus et ce pendant plusieurs jours !

Si le marché panique et baisse de 10 ou 15% (rappelons nous, le Brexit c’était -11% à l’ouverture !) en quelques jours :
Disons que le marché tombe à 2800pts pour l’Eurostoxx 50 :
Mes Put 2950pts valent donc à l’échéance : 150pts chacun, soit 1500€ !
J’en avais acheté 5 ou 10….. vous imaginez donc la performance que cela peut générer en cas de gros imprévu sur les marchés !

Dans ce type de situation ce qui est particulièrement agréable pour le détenteur de Put très en dehors de la monnaie c’est que d’un seul coup il se retrouve avec un gros profit pendant que le marché lui est en pleine débandade.
Donc vous vous retrouvez avec du cash pile au moment ou ce sont les soldes sur le marché (avouez qu’il y a pire comme situation !).

En ce moment, sur un de mes portefeuilles de spéculation, j’ai acheté 20 Put échéance février strike 2900pt à 0,40.
J’ai donc payé 80€ (20 fois 4€) et si le marché descend de façon violente…. Je risque de passer à la caisse de façon agréable.

En résumé, je ne pense pas qu’il y ait une seule stratégie de couverture efficace mais que l’on peut faire un mix de différentes stratégies d’options, pour couvrir différents types de risque à un coût acceptable.

Enfin, petit exercice :
Reprenons mon exemple initial de couverture d’un portefeuille de 33000 € pendant une quinzaine en achetant 1 Put strike 3150pts échéance février et en vendant 1 Call strike 3425pts échéance mars.

Quelle serait la performance du portefeuille (hors encaissement des dividendes) si à l’échéance de la quinzaine le marché était :
- en hausse de 3% ?
- en hausse de 10% ?

Voilà, j’espère que ce premier article exposant une stratégie de couverture vous aura intéressé !

Dans un second article je vous exposerai une autre stratégie de couverture qui est aussi très simple et sereine à mettre en place et qui est très adaptée à des portefeuilles axés dividendes, dans le but de générer le maximum de flux.

Maxime

Re: Couverture de positions avec les options

par Air one » 04 Fév 2017 19:18

Merci pour ton explication Maxime
Mon cto dividende Usa/Canada est au dessus de 5000€
Je vais voir si je peux prendre un call ou un put sur le dj
Pour l'instant je ne sais pas encore si mon courtier Binck fait les options
Chers investisseurs,
En raison d’une maintenance technique, le site web Binck.fr sera indisponible du samedi 4 Février 2017 de 17h00 jusqu’au dimanche 5 Février 2017 08h00, au plus tard.
Nous vous présentons nos excuses pour ce désagrément et vous remercions pour votre compréhension.
Cordialement,
L'équipe Binck.fr

Re: Couverture de positions avec les options

par Sylvain P. » 04 Fév 2017 21:29

Maxime c'est super, merci pour ton investissement :top:

Re: Couverture de positions avec les options

par apj » 05 Fév 2017 00:02

Merci Maxime. Vraiment clair ton poste. :mercichinois:

Re: Couverture de positions avec les options

par Sylvain P. » 05 Fév 2017 08:40

Pour répondre à l'exercice je dirais :

Cas 1 : progression de 2,97%
Cas 2 : progression de 4,35%

Si ce n'est pas ça je détaillerai dans un prochain post.

Articles en relation
couverture flash krach par des options
par gomi » 28 Oct 2016 08:36 (20 Réponses)
Que penser d'une telle stratégie de couverture sur options ?
Fichier(s) joint(s) par Maxime » 23 Nov 2017 11:16 (35 Réponses)
Investir dans les actions avec les options
Fichier(s) joint(s) par Victor » 05 Fév 2017 17:20 (41 Réponses)
options européennes et options américaines
par Diabolo » 18 Fév 2017 17:55 (2 Réponses)
Les Options
Fichier(s) joint(s) par Chouini l'ourson » 04 Mai 2013 01:20 (1244 Réponses)
Forum options
par Pierre-trading » 05 Oct 2016 23:36 (9 Réponses)
Options et dividendes
par Diabolo » 31 Oct 2016 13:24 (4 Réponses)
options et courtier
par salador » 22 Mar 2017 12:26 (41 Réponses)
Options et liquidité
par Eversa » 21 Aoû 2017 18:48 (3 Réponses)
Fin des options chez IG
par Benoist Rousseau » 20 Juil 2018 09:41 (20 Réponses)

ProRealTime

Alors partagez-le 5 fois c'est bon pour la santé