ProRealTime
On y parle Livres et Outils de Trading, Station de Trading, des livres lus sur le trading, de notre vision du trader et de son métier

Outils psychologiques

par Guillaume » 07 Sep 2012 10:15

C'est dommage qu'il n'y ai pas de Rubrique sur le forum dédiée spécialement à la psycho du trader.
En effet pour ma part je pense que la psycho et la gestion des émotions comptent pour 80 ou 90 % de mon trading. Je pense en savoir assez techniquement et n'ai pas l'impression que les indicateurs puissent m'aider vraiment, sinon comme béquille pour faire semblant de rationaliser une décision d'entrée.

En revanche je lutte en ce moment sur un blocage psycho que je soupçonne être une peur de gagner ou de réussir. Je ressens souvent lorsque je vois des points d'entrée qui me semblent très bon,comme en ce moment à la hausse sur le dax, une incapacité à ouvrir la postion.

Alors je regarde le cours monter et puis, je suis satisfait intellectuellement car ma tactique a fonctionné, mais je n'ai rien gagné.

Avez-vous parfois le même problème ?

Re: Outils psychologiques

par Jean » 07 Sep 2012 10:34

Bonjour guillaume,

J'ai exactement le même problème que toi. Mais à ce jour, je n'ai trouvé aucune solution. Et cela se termine souvent par des frustrations et un mal de crâne.

Peut-être qu'il faut patienter pour acquérir quelques années d'expérience pour enfin que le déclic se fasse naturellement.

je ne sais pas si Benoist à connu à ses débuts ce problème de" monter sur le pont" quand la situation se présentait ?

Re: Outils psychologiques

par Eversa » 07 Sep 2012 10:37

Guillaume, tu es un rêveur qui a du mal à passer à l'acte. ;)
Pour la psychologie du trader, il y a des articles sur le blog:
- https://www.andlil.com/etat-emotionnel-trading-5100.html
- https://www.andlil.com/trading-neurobiologie-4714.html
- https://www.andlil.com/commment-controle ... -4379.html

Re: Outils psychologiques

par Benoist Rousseau » 07 Sep 2012 10:43

Bonjour Guillaume,

Je suis bien d'accord avec toi sur le fait que la psychologie c'est 80 90 % du trading, c'est le principal boulot du trader, le plus difficile apprendre à se connaître, à se maîtriser avant la capacité d'analyser ses faiblesses et de trouver des astuces pour y pallier. C'est le travail de toute une vie, il y a encore cinq ans je pouvais piquer des crises de rage en cas de perte, me mettre à hurler, avoir envie de sauter par la fenêtre, j'ai même explosé contre le mur deux ordinateurs portable suite à une mauvaise journée de trading. Cinq ans plus tard je reste zen, calme mettrede moi. Je pourrais peut-être rechuter un jour mais le travail psychologique que j'ai fait m'a apporté une forme de sérénité par rapport au trading.

Ce que tu décris est très classique en psychologie. Tu as peut-être subi une perte qui t'a traumatisé et depuis tu as peur de t'y remettre ou bien c'est plus profond : dans mon cas par exemple je n'arrivais pas à franchir une certaine somme sur mon capital. À chaque fois que mes gains dépassaient ce niveau, systématiquement je me prenais une grosse claque en prenant une position invraisemblable ou en traidant nerveusement jusqu'à ce que je redescende à ce niveau.

J'ai pu identifier le problème, c'était une forme de peur de gagner : j'ai une grande admiration pour mon père et en dépassant ce niveau j'allais avoir plus d'argent que lui, j'allais le dépasser ce qui n'était pas psychologiquement possible pour moi à cette époque, mon père était le Père et on ne dépasse pas Dieu. J'ai pas mal travaillé ce point et j'ai accepté l'idée que même si j'avais plus d'argent que mon père à 35 ans cela ne lui enlevait rien à ses qualités et qu'un fils peut dépasser son père sans le tuer (complexe œdipien). Une fois cette barrière psychologique dépassée, les résultats en trading ont été réguliers et mon capital a continué à grimper.

Beaucoup de traders sont dans ton cas, ils n'arrivent pas à franchir le pas et tu en retrouves des centaines sur le forum Boursorama qui viennent renifler l'odeur de l'adrénaline et du stress sans jamais oser franchir le pas et qui se délectent des pertes des autres non pas par méchanceté mais par stupidité, chaque perte d'autrui les renforce inconsciemment à ne pas trader et bien souvent ils n'en ont même pas conscience. Certains en font même leur métier, je connais beaucoup d'analystes techniques professionnels travaillant pour de grosses banques qui sont capables de donner des conseils parfois pertinents mais qui sont incapables de trader pour leur compte.

Le plus dur est de franchir le pas, c'est un petit peu ce que l'on a connu lors de notre initiation sexuelle, les premiers rapports amoureux étaient inquiétants, faisaient peur mais on avait envie de perdre notre pucelage.

J'avais prévu de réorganiser les forums en ouvrant effectivement un forum psychologie du trader et en en concentrant quelques-uns entre eux. Le thème est difficile car 90 % des personnes ne veulent pas faire cet effort ou voir l'importance de leur psychologie en trading. Il y a bien souvent un déni ou un rejet pour se protéger, car commencer à réfléchir sur soi et voir ce qui est en nous terrifie souvent les gens. Beaucoup recherchent l'indicateur miracle, la technique miracle parfois pendant des années sans vouloir se rendre compte que la clé n'est pas à l'extérieur mais à l'intérieur d'eux. Commencer à ouvrir cette porte c'est réfléchir à son rapport à l'argent, à son rapport aux autres à son Surmoi et à son Moi à savoir ce qui fait notre propre identité. Mais je suis heureux que tu en fasses la demande, je trouve le sujet tellement plus intéressant et vaste qu'un indicateur technique Et in fine tellement plus efficace pour le trading

Re: Outils psychologiques

par Eversa » 07 Sep 2012 10:59

Excellente explication Benoist! Tout ce qui peut nous inciter à mieux comprendre nos réactions parfois surprenantes ou déroutantes est plus qu'intéressant à connaitre.
"Connais-toi toi-même" Socrate

Re: Outils psychologiques

par Guillaume » 07 Sep 2012 11:00

Pour éclairer ma situation, je pense à ce jour que j'ai deux difficultés mêlées, je ne sais pas laquelle prédomine ou même s'il n'y a pas encore autre chose de caché :
- j'ai effectivement subi de grosses pertes après m'être enflammé suite à des gains assez réguliers et de plus en plus élevés trop rapidement. Il y a certainement un blocage depuis.
- j'ai sans doute une équation dans mon rapport à l'argent à résoudre , les ingrédients viennent certainement de mon éducation et de mon vécu.
Le mail de Benoist trouve ainsi un écho en moi car mon père était quelqu'un d'intellectuellement très articulé mais avec un rapport avec l'argent assez compliqué et une part de mépris sans doute pour les gens "riches".

Re: Outils psychologiques

par Guillaume » 07 Sep 2012 11:09

Je précise aussi que j'essaie tous les jours de trader, et que je commence à vraiment sentir mes compétences s'accroître, je vois mes tactiques se réalisées mais je ne fais que des petites pertes suite à qlq mauvaises entrées inévitables ( je ne suis pas devin ) ET que je suis incapable de prendre position lorsque je sens vraiment une conviction forte.

C'est presque physique, je ne parviens pas à prendre les bons trades, seulement à éviter les grosses pertes désormais.

Re: Outils psychologiques

par Djobydjoba » 07 Sep 2012 15:32

Salut à tous,

Je mets mon grain de sel dans ce topic intéressant.

Pour le moment j'ai arrêté de trader, j'ai compris que je ne ferais que de mer.e à trader au boulot, que le trading demande 100% de disponibilité. Donc je regarde les choses de loin à mon poste de travail, et notamment les deux dernières journées où j'ai l'impression d'être passé à côté d'un paquet de sous. Faut-il arrêter mon travail pour me consacrer au trading c'est une question que je me pose actuellement, étant donné que je pense vraiment avoir trouvé une approche intéressante et sécurisante en trading ID. Mais comme dit Morpheus dans Matrix "Tu ne doit pas croire que tu es le plus fort mais tu dois le savoir" (ou un truc comme ça). Et pour le moment je crois mais je ne le sais pas, il faut valider cela lors de journées dédiées au trading.. j'attends un RTT, des congés pour cela, Dieu que je ronge mon frein.

Mais tout ça est un peu hors-sujet. Pour recentrer, chacun à une psycho différente et un rapport à l'argent différent. J'ai lu à droite à gauche que les meilleurs traders sont ceux qui sont détachés de l'argent, je ne sais pas si c'est vrai (il y a des traders requins qui réussissent sûrement très bien), mais ça me parle. Avoir beaucoup d'attentes sur son trading et ses résultats c'est se mettre de la pression, et donc de la négativité, et peut-être alimenter parfois une spirale d'échec, ou en tout cas en vouloir toujours plus donc devenir déraisonnable. Et puis l'argent ne fait pas le bonheur, il y contribue c'est sûr, mais rien ne remplace les rapports humains, l'amour et l'amitié, etc.. Le trading c'est rester tout seul devant son ordi toute la journée, c'est assez appauvrissant humainement même si ça peut être enrichissant pour le portefeuille. Donc l'argent n'est pas une fin en soi, ne pas le perdre de vue.

Gagner de l'argent avec le trading peut être aussi socialement difficile à justifier. On peut aussi ressentir une certaines honte, se sentir différent des autres, plus malin (on ne trime pas 8h/jour au boulot) et donc on peut s'isoler éventuellement.

Guillaume a écrit:un blocage psycho que je soupçonne être une peur de gagner ou de réussir. Je ressens souvent lorsque je vois des points d'entrée qui me semblent très bon,comme en ce moment à la hausse sur le dax, une incapacité à ouvrir la postion.

C'est vrai que là il y a quelque chose à creuser. Peut-être la honte de gagner de l'argent. L'ouverture d'une position c'est un saut dans l'inconnu, on ne sait pas si la position va être gagnante ou perdante. Il y a des facteurs qui peuvent augmenter les chances de succès (être dans le sens de la tendance, jouer un breakout, une figure) mais on ne peut jamais savoir si ça sera gagnant au final, donc c'est un moment assez "angoissant". Perso c'est à ce niveau que j'ai trouvé qu'il fallait mieux couper rapidement la position si ça partait dans le mauvais sens, sans état d'âme. Ne pas laisser courir la perte. Je ne ressent pas de pb psycho à laisser courir un gain par contre, je ne peux pas trop t'aider à ce niveau. Pour moi un trade gagnant c'est un trade qui n'est pas perdant, cad qu'il faut essayer de le mener assez loin, et si le cours se retourne et revient en break even (gain = 0 ou presque), c'est pas grave du tout, ça marchera mieux la prochaine fois. Voilà mon approche maintenant.

Guillaume a écrit:j'ai effectivement subi de grosses pertes après m'être enflammé suite à des gains assez réguliers et de plus en plus élevés trop rapidement. Il y a certainement un blocage depuis.

AMA il ne faut plus que tu laisses plus courir tes pertes. Never. Dès que le trade est invalidé, sortir. Pour cela, définir un stop précis et s'y tenir.

Guillaume a écrit:je vois mes tactiques se réalisées mais je ne fais que des petites pertes suite à qlq mauvaises entrées inévitables ( je ne suis pas devin ) ET que je suis incapable de prendre position lorsque je sens vraiment une conviction forte.

Trades perdants inévitables effectivement, tu ne peux pas toujours avoir raison, et même ça me semble très normal que les trades perdants soient > aux trades gagnantes en nombre si tu fais de l'ID (en scalp c'est différent).

Incapable de prendre position lorsque tu as une conviction forte ? C'est fort dommage en effet, surtout si tu es dans le sens du trend (sinon mieux vaut s'abstenir d'ailleurs). Si tu adoptes le coupage de pertes rapide tu ne devrais plus ressentir cette forte angoisse à entrer dans un trade. La perte d'un trade perdant c'est la mise de départ au poker : on mise (on entre dans la position), on prend connaissance des cartes (on voit le cours qui évolue), si les cartes sont nazes on passe (si le cours n'évolue plus correctement par rapport à ce qui a été anticipé on clôture sans état d'âme), et on attendant le coup suivant. On a juste perdu sa mise de départ. C'est pour ça que je ne fonctionne maintenant qu'en stop assez serré. Par contre si les cartes sont bonnes on essaye d'amener l'adversaire le plus loin possible dans son jeu (on reste en position le plus longtemps possible dans la tendance du marché, on n'a rien à perdre car le trade est sécurisé).

C'est une suggestion mais ce que tu appelles blocage psychologique ne serait-il donc pas plutôt un problème dans ta routine de trading, un côté encore trop "flottant", cad non maîtrisé (par rapport aux pertes ou aux gains), et pas assez systématique ? Quand vous dites que la psycho représente 90% du trading c'est peut-être vrai, mais AMA l'approche de trading (money management et gestion des positions) devrait être suffisamment mécanique pour qu'il n'y ait pas d'investissement émotionnel fort à chaque trade. Le trading serait alors plus un mécanisme répétotof, avec des pertes maîtrisées et limitées et des gains non maîtrisés qu'on laisse courir.

Re: Outils psychologiques

par louloute » 07 Sep 2012 17:14

Bonjour,
Je trouve intéressant vos différents points de vue.
Je suis une "perdante". J'ai perdu 85% de ma mise de départ en 7 ans et je suis actuellement dans une période perdante.
J'ai loupé la grosse baisse le jour de l'annonce de Draghi en aout bien que j'étais positionnée dans le bon sens, je suis sortie très vite car n'ayant pas confiance en moi.
Hier de nouveau j'ai loupé la hausse étant dans le mauvais sens.
Je me suis dit d'acheter de suite un call pour amortir ma perte et je n'ai rien fait. J'ai vendu la moitié de ma position put, n'ayant pas le courage de couper toutes mes positions short et de prendre mes pertes d'un coup. Ce matin, j'avais rdv, je ne pouvais rien faire. A mon retour à 13h, c'est trop tard de lâcher mes puts.
Hier j'ai une perte de -500frs.- et une perte latente environ de 900frs.- car j'ai encore le reste des mes shorts.

Difficulté de couper mes pertes, de laisser courir mes gains, de prendre des trades avec un faible risk/reward, de prendre un pari avant des annonces importantes comme le discours de Draghi hier, de laisser courir mes positions quand je sais d'avance que je ne serais pas disponible pour suivre mes positions, de ne pas charger l'application mobile pour couper mes positions quand je suis en déplacement...

Je me trouve très inconsciente, très peu rationnelle, fonctionnant sur le mode "intuitive", comptant sur ma chance. Je suis certainement fataliste.
D'un côté, je contrôle beaucoup: décider du sens, des prix, pas assez flexible aux fluctuations du marché et d'un autre côté, je lâche quand je perds, comme si j'ai peur de faire face à mes pertes. Je ferme les yeux.

Je pense que cela vient de mon éducation, très autoritaire et exigeante. Mes erreurs n'étaient pas bien tolérées.
Donc quand je perds: je fais une faute, je ferme les yeux et je suis paralysée par la notion de faire faux.
Je cherche aussi l'aventure en entrant des fois n'importe comment, pour voir: le casino.
Je me mets aussi beaucoup de pression car je me fixe comme objectif 1000-1500E par mois.
Je me mets "tout le temps" devant l'ordinateur, je me permets pas de prendre du bon temps, de me laisser vivre. Je me force à "bosser" même quand je ne me sens pas en forme.

Je n'arrête pas de me fustiger. Quand je gagne, je désire gagner plus. Donc je me mets en situation d'échec que je gagne ou je perds.

J'ai l'impression que j'ai fait un progrès en calculant mes pertes, en étant calme, en prenant les responsabilités de mes pertes.
Le temps dira si j'arrive un peu mieux.
Voilà

Re: Outils psychologiques

par Eversa » 07 Sep 2012 17:40


Articles en relation
outils gratuits de Trading
par Valérie » 13 Sep 2011 13:56 (28 Réponses)
Quels sont vos outils de trading ?
par LexLiberty » 08 Sep 2011 11:57 (14 Réponses)
Outils de money management et analyse performance avec GS
Fichier(s) joint(s) par Sagal » 25 Mar 2016 14:21 (1 Réponses)
Site regroupant des liens vers divers outils financiers
par Eversa » 15 Mar 2015 11:52 (3 Réponses)
Les outils que vous avez choisi de payer pour mieux trader
Fichier(s) joint(s) par TonyBoyBX » 16 Jan 2016 15:47 (25 Réponses)

ProRealTime

Alors partagez-le 5 fois c'est bon pour la santé