Stress tests: 25 banques européennes sur 130

par bzumell1 » 26 oct. 2014 12:48

Stress tests: 25 banques européennes sur 130 sont dans le viseur de la BCE et de l'EBA

http://www.lesechos.fr/finance-marches/banque-assurances/0203889220266-stress-tests-25-banques-europeennes-sur-130-sont-dans-le-viseur-1057559.php

La Banque centrale européenne (BCE) a procédé à des tests de résistance sur les établissements bancaires de la zone euro. Quatorze d'entre eux vont être contraints de se recapitaliser. Les grandes banques françaises ont passé sans encombre ces stress tests.

Enfin, le verdict des stress tests est tombé. En tout, 25 banques européennes sur 130 sont dans le viseur de la Banque centrale européenne (BCE) et de l'European Banking Authority (EBA). Parmi elles, on retrouve la Caisse de refinancement de l'habitat (voir encadré) Globalement, le besoin en capitaux en Capitaux propres est estimé à 24,5 milliards d'euros. Mais cette "photographie" s'arrête au 31 décembre 2013.

Une fois que l'on tient compte des opérations de recapitalisation qui se sont déroulées en 2014, il reste quatorze banques dans cette liste, dont quatre italiennes et aucun établissement français ou allemand. Car entre-temps, 11 établissements ont augmenté leurs fonds propres de 15 milliards d'euros depuis le 1er janvier 2014.

Un besoin réel de recapitalisation de 9,5 milliards d'euros

Au total, pour les quatorze banques restantes, le besoin en ressources se monte, in fine, à 9,5 milliards d'euros. Huit banques, à elles seules, représentent deux tiers de ce montant. La banque italienne MPS a notamment un besoin de 2,11 milliards d'euros. L'établissement grec Eurobank Ergasias devra lui se recapitaliser à hauteur de 1,78 milliard d'euros et le portugais BCP va lui avoir besoin de 1,15 milliard.

L'institution monétaire de Francfort a par ailleurs annoncé que les banques de la zone euro allaient devoir réévaluer leurs actifs à hauteur de 48 milliards d'euros. Cet examen "va doper la confiance publique dans le secteur bancaire. (...) il va aider à réparer les bilans et rendre les banques plus résistantes et robustes. Cela devrait faciliter la distribution du crédit en Europe, ce qui va soutenir la croissance économique", a commenté Vitor Constancio, vice-président de la BCE, cité dans un communiqué.

Mécanisme de supervision unique

La BCE prendra en charge le 4 novembre la supervision directe des 130 banques les plus importantes de la zone euro, étape cruciale de l'Union bancaire et de l'instauration d'un Mécanisme de supervision unique décidés par les pouvoirs publics européens après la déclenchement de la crise des dettes souveraines en 2011.

Avant d'assumer cette nouvelle responsabilité, la BCE avait décidé de lancer en octobre 2013 une revue de la qualité des actifs (Asset quality review) ainsi que des tests de résistance (stress tests) afin de mesurer les risques des banques et leur capacité à résister à d'éventuels chocs économiques.

----------------------------------------------------------------------

Pas de soucis pour les grandes banques françaises

Toutes les grandes banques françaises ont réussi les "tests de résistance" et l'examen de la qualité de leurs actifs organisés par la Banque centrale européenne et l'Autorité bancaire européenne pour rétablir la confiance dans le système financier européen, a annoncé dimanche la Banque de France.

Seule la Caisse de refinancement de l'habitat, un organisme de la place de Paris qui sert au refinancement sécurisé de crédits immobiliers résidentiels, a fait apparaître un déficit de fonds propres au 31 décembre 2013, qu'elle a comblé depuis par une augmentation de capital.
"Les résultats des banques françaises confirment la qualité de leurs actifs et leur capacité de résistance à des chocs sévères", peut-on lire dans un communiqué. "Dans le scénario le plus défavorable (adverse), les banques françaises ont passé avec succès le test et se comparent très favorablement avec leurs pairs européens", souligne la Banque de France.

Parmi les treize banques évaluées en France, dix vont désormais passer sous la supervision directe de la BCE, dans le cadre du Mécanisme de supervision unique, dirigé par la Française Danièle Nouy. Y échapperont la Caisse de refinancement de l'habitat ainsi que RCI Banque et Banque PSA Finance, en raison de la taille trop petite de leur bilan. Elles resteront sous la supervision de l'autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR), le régulateur national.

En France, ces deux exercices ont été menés sur 13 établissements représentant 95% des actifs du secteur, dont les sept grands réseaux que sont bnp paribas, la Banque postale, BPCE, le crédit agricole, le Crédit mutuel, HSBC France et la société générale . S'y ajoutent la chambre de Compensation LCH Clearnet, la Banque PSA Finance (groupe PSA PEUP.PA), RCI Banque (groupe renault ), la Caisse de refinancement de l'habitat (CRH), la banque publique d'investissement BPI France et la Société de financement local, nouvel organisme de financement des collectivités locales.