Après le QE, puter les marchés financiers ? Vidéo Bourse

23 1 2015 - 21 commentaires
ProRealTime

La décision de la BCE de lutter contre la déflation avec le QE pourrait créer une bulle spéculative sur les marchés financiers actions

Avec la décision de la BCE, nous avons maintenant la certitude du QE européen qui injecte 2 milliards d'euros chaque jour indirectement sur les marchés financiers. La stratégie est de racheter de la dette aux institutions financières (banques, assurances…) en espérant qu'avec ce cash, les banques vont le réinjecter dans l'économie « normale » et donc aider à créer de la croissance et surtout, priorité des priorités, de l'inflation.(Rappelons initialement que la priorité de la BCE était de maintenir une inflation basse, c'était sa mission première).

En effet le spectre qui fait trembler la BCE, c'est le risque réel de déflation. 7 pays européens sont rentrés en déflation à la fin de l'année 2014 et donc, il y a urgence pour la BCE. Rappelons rapidement que la déflation est un cercle infernal qui fait que comme les prix ne cessent de baisser, les consommateurs repoussent leur achat car en attendant, ils gagnent de l'argent. On retrouve cela classiquement dans l'immobilier par exemple, en 2014 dans ma ville de Tours l'immobilier ancien a baissé de 15 % et l'immobilier neuf de 10 %. Si le futur propriétaire pense que cela va continuer, il va retarder son achat immobilier de quelques mois, voire de quelques années. Et plus les prix baissent, et plus cela conforte le consommateur dans sa situation attentiste.

Cette situation peut devenir dramatique car la consommation s'effondre, le chômage explose provoquant une baisse du pouvoir d'achat moyen de la population qui entraîne à son tour une réduction de la demande… on rentre dans un cercle infernal. Seules personnes profitant de la déflation, les détenteurs de capitaux en liquide. Lorsque la déflation est là, il faut avoir du cash sur son compte et ne pas avoir ses capitaux immobilisés dans des biens qui baissent (immobilier...). Avec ce cash, il vous suffit d'attendre et d'acheter 2 appartements pour le prix d'un par exemple quand la consommation repart

Comme je l'ai déjà évoqué, c'est l'opération de la dernière chance et cela devrait pousser les marchés financiers à la hausse car les banques ne vont pas prêter en priorité à des petites et moyennes entreprises en difficulté, mais elles vont certainement estimer qu'elles ont beaucoup plus d'argent à gagner sur les marchés financiers. Donc ces 2 milliards journaliers vont être très certainement en grande majorité réinjectés dans les marchés financiers et favoriser le gonflement d'une bulle sur actions par exemple. Je développerai plus en détails lorsque j'aurai plus de temps mais nous vivons une période passionnante en terme d'histoire économique.

Je n'ai plus beaucoup de temps donc voici la vidéo du jour pour le trading avec les niveaux que j'ai repérés.

L'idée est de laisser monter l'euphorie, la psychologie positive et de se mettre à shorter sur un plus haut hebdomadaire sur le CAC 40 ou le Dax 30 en fin de séance. Et de revendre le lundi matin dès que l'on a pris 0. 50 % à 1 %. C'est une stratégie qui a formidablement fonctionné en 2014. Je me dis qu'avec les élections en Grèce ou, a priori, ce dernier sondage tombé ce matin, le parti d'extrême-gauche devrait l'emporter, on pourra avoir au moins un léger doute à l'ouverture des marchés européens qui permettrait d'engranger quelques points. Bien entendu, il ne faut pas utiliser du levier car le seul risque de cette stratégie est un gap haussier dès le lundi. On a encore l'esprit du QE qui souffle sur nous, le parti Siriza peut ne pas gagner… donc les risques d'un gap haussier sont à prendre en considération. À vous de juger. C'est une opération de contre tendance, il faut bien le comprendre.

 

Les points pivots du jour :

pp15jan23

Le calendrier du jour : sur la vidéo

 

Je vous souhaite un bon week-end à tous et toutes on se retrouve lundi matin pour le point bourse.

Lundi je vous donne la liste des Webinaires en direct que je vais faire durant le mois de février ainsi que la possibilité de s'inscrire. Le nombre de places sera limité à 200. Je vous conseille de les réserver rapidement car il n'y aura pas de la place pour tous au vu des préinscriptions… L'avantage de participer au Webinaires en direct c'est que je vous garantis une réponse à vos questions par écrit (uniquement par écrit sinon les Webinaires vont durer 8 à 10 heures lol). Vous aurez la possibilité de m'envoyer un message uniquement durant le Webinaire en live. Ensuite les Webinaires seront rediffusés mais je n'auraisplus le temps de répondre aux questions.

 

Après le QE, puter les marchés financiers ? Vidéo Bourse
1 2 votes
ProRealTime    Pourquoi je trade les CFDs et les Futures en même temps ?

   Pourquoi je trade avec ProRealTime CFD et ProRealTime Futures ?

   Essayez un compte Démo Gratuit ou Réel

  Exclusif : 2 séances de coaching formation trading gratuites (valeur 500€)

Partagez cet article, c'est bon pour la santé
Twitter Facebook Google Plus Linkedin email

21 Commentaires pour Après le QE, puter les marchés financiers ? Vidéo Bourse

  1. Chris dit :

    Ah je vois que tu insistes sur l'immo ah ah 🙂
    Sur la baisse présente, tu as bien évidemment raison, c'est la suite qui est moins évidente. Entièrement d'accord avec ton analyse à la fois sur le QE et sur l'attitude boursière à avoir. Hier j'avais tenté les 4530 en short léger, ça n'était pas terrible et aujourd'hui la hausse est à mon avis à shorter sur les 4660/70 (le point haut serait fait?)

    Je ne vais pas aller sur ton forum, enfin pas pour y "parler", cela est chronophage et je passe déjà trop de temps sur Internet (d'ailleurs tu y passes aussi trop de temps je pense, ça n'est pas sain, enfin c'est toi qui vois, passion et raison doivent aller de pair). J'ai vu la vidéo sur bourso du coup (le son est pourri, mais tu le sais sans doute), je ne savais pas qu'ils faisaient ça, perso je me contentais de regarder Carignan sur decisionplus (sacré personnage, qui s'est construit son monde de façon remarquable) et Cussac sur BFM que j'apprécie souvent, même s'il prend peu de risques dans ses analyses (mais il est pro et il a une existence et une personnalité intéressantes...ah c'est un propriétaire d'une belle maison et d'une Porsche 🙂 )

    En tout cas bravo pour ces vidéos, dommages qu'elles ne soient pas plus vues (à croire que les gens n'aiment que la médiocrité, en même temps quand on voit la proportion de ceux qui gagnent on comprend), cette vidéo du jour qui retrace tous les niveaux est fort pertinente, reste à savoir si on va effectivement avoir 4600 comme support ou si on va retracer les 4400 en Février. Les élections grecques n'inquiètent plus beaucoup vu la position de Syriza sur l'Europe et d'ailleurs la bourse est en forte hausse aujourd'hui. Mais demain est un autre jour...

    hxxp://www.les-crises.fr/comment-la-bce-se-moque-du-monde/

    Les QE ont déjà été faits à de nombreuses reprises aux USA, ça fait monter les indices mais l'économie réelle non, à part les multinationales. La BCE veut aujourd'hui devenir une banque pourrie qui va absorber les dettes, en espérant que l'économie redémarre derrière on sait malheureusement d'expérience que les obligations pourries finissent par exploser à la figure de celui qui les a créé, bref comme je l'ai dit avant ici 2015 risque d'être sportive ! La seule chose qui me gêne pour un scénario négatif c'est que de nombreux experts le sont aussi, ce qui voudrait dire qu'on ne pas se crasher (ou pas tout de suite) j'attends donc d'observer les experts habituels annoncer à la TV que l'éco redemarre et ça sera un excellenr indicateur pour shorter massivement

  2. Olivier dit :

    Merci a toi pour ta persévérance 🙂 et ton dévouement

  3. DéBé dit :

    Salut Benoist et félicitations pour tes vidéos que je découvre.
    Beau week-end !

  4. Ehe dit :

    @Benoist

    "Rappelons rapidement que la déflation est un cercle infernal qui fait que comme les prix ne cessent de baisser, les consommateurs repoussent leur achat car en attendant, ils gagnent de l'argent. "

    Vous y croyez vraiment ?
    En tant qu'historien vou savez des exemples manifestes ?

    Du plus loin que je me souvienne, je n'ai jamais repoussé l'achat de nourriture, d'électricité, pétrole, ou même de bien de consommation moins indispensables tels que téléphone, ordinateurs, voiture/moto, vacances, parce que les prix ont baissé.
    C'est même franchement le contraire pour être honnête !

    Les seuls biens dont je diffère(rais) l'achat ce sont les immobilisations : immobilier certainement, actions pour PEA, Or ..
    Mais ce ne sont pas vraiment des biens de consommation. Or vous parlez de "consommateurs [qui] repoussent leur achat ".

    Si je réfléchis bien, je crois que c'est pareil pour mon entourrage. Peut-être pour vous même ?

    N'y a t'il pas un erreur de raisonnement ?

    Et sur la question de la déflation proprement dite, en y incluant les immobilisations, est-ce vraiment une bonne chose de vouloir maintenir les prix ? N'y a t-il pas un risque d'entretenir la bulle pour les immobilisations ? Est-ce vraiment un mal qu'elles éclatent ? Et pour le reste, je ne m'attends pas à ce que les biens de consommations montent, bien au contraire. C'est un peu aller contre le sens du progrès. J'entends bien ne pas payer mon téléviseur 40 pouces aussi cher qu'il y a 10 ans, c'est à dire 30 fois plus cher ! Je laisse ça aux nostalgiques de l'URSS !

  5. Benoist Rousseau dit :

    Ehe > cela s'appelle la Grande Dépression des années 30 : déflation et chômage de masse Et je critique la bulle en formation justement .

  6. bzumell1 dit :

    Je ne partage pas.
    Il faut prendre l'argent facile de la BCE et résister à la tentation du short pour moi.
    Bon week-end.

  7. thugg dit :

    Benoist, tu dis que les prix baissent , donc attentisme>baisse de la consommation>etc...= spirale
    mais alors la question serait : pourquoi alors les prix baissent ? 😉
    On peut ainsi s'interroger sur 30 ans de politique de l'offre ; tant que l'on pouvait aller chercher de nouveau marché chez nos voisins cela était bien , les biens et services produits trouvaient des débouchés mais quand les "voisins" sont dans la même situation et que l'on ne soutient pas la consommation intérieure ....
    Je me suis toujours demandé pourquoi ne pas avoir en 2007 proposer en parallèle à la nécessaire politique de l'offre une politique volontariste de relance par la demande ( limitée dans le temps bien sur , ce que la France n'a jamais su faire , je vous l'accorde) pour soutenir la consommation intérieure et ainsi offrir des débouchés aux entreprises et freiner la progression du chomage.
    Peut être un jour arriverais je à comprendre ...

    Sinon , merci beaucoup pour les vidéos et le temps passé à partager ta passion avec nous.

  8. Benoist Rousseau dit :

    Thugg> peu pas répondre trop suis sur iphone. En 3 mots On a essayé en 1981 le soucis c'est que les francais ont acheté de l'electromenager fabriquée en Asie. Edfindrement de la balance du commerce exterieur 🙂

  9. bella swan dit :

    Merci de tes vidéos, analyses, commentaires, propédeutiques à une connaissance des noumènes écono(co)miques.

  10. thugg dit :

    Ma pensée du jour 😉 : la principale ressource de l'Etat reste un impôt sur la consommation, la TVA.
    Pour moi, soutenir la consommation intérieure permet d'améliorer les ressources de l'Etat et donc ses capacités d'investissement , dont certains ( infrastructures lourdes par exemple ) participent grandement à la compétitivité hors cout des entreprises et renforce l'attractivité du pays et par la même les investissements étrangers. Elle taxe indifféremment les importations , pas les exportations .
    Cela permet aussi à l'Etat de ne pas trop augmenter les autres impôts et participe ainsi à sauvegarder le pouvoir d'achat des ménages soutenant ainsi la consommation, les prix , l'inflation etc... le cercle vertueux ? 😀

  11. Benoist Rousseau dit :

    Tu viens de réinventer le cercle vertueux keynésien peut-être sans le savoir ? Si oui bravo 🙂

  12. Benoist Rousseau dit :

    Bella toujours au summum 😉

  13. Benoist Rousseau dit :

    Bzumell > ta démarche est la plus logique

  14. Benoist Rousseau dit :

    Merci DéBé ravi de te revoir

  15. thugg dit :

    benoist> je n'aurais pas cette prétention 😀

  16. Benoist Rousseau dit :

    😀

  17. Chris dit :

    Il est compliqué de dire si nous sommes réellement en déflation, la définition de celle-ci étant une diminution des masses monétaires, qui entrainent ensuite une baisse des prix, la dépression étant une déflation sur une assez longue période. Les prix baissent dans certains domaines, effectivement aussi grâce aux avancées technologiques mais la culture publicitaire qui pousse au remplacement (et l'obsolescence programmée) n'entraine donc pas de baisse des prix des produits désuets (et donc amortis) tout simplement parce qu'ils n'existent plus sur le marché ! La comparaison avec l'URSS est donc déplacée et ridicule...Et il est bien évident que si nous entrons réellement en déflation les gens différeront leurs achats conséquents (espérant un meilleur prix), ou négocieront entrainant ainsi une baisse des prix et des marges. La croissance tant attendue ne viendra donc pas ainsi !

    Si injecter les milliards de la BCE peut éviter le phénomène monétaire de déflation, il ne peut éviter la baisse des prix.

    Il faut aussi être conscients que l'Europe est tout de même le larbin des USA, alors que ces derniers tenant le Monde avec leur dollar il aurait été bien plus judicieux pour l'Europe de pactiser avec les asiatiques. L'Euro est en chute, on pourrait dire que ça va favoriser nos exportations mais il me semble que nous n'avons plus grand chose à exporter ! Nos industries sont bien mal en point...quand elles nous appartiennent encore. Bref tout ça ne va pas arranger le chômage, ni la dette de la France et à terme cela peut induire l'explosion de la zone Euro, certains pays voulant dévaluer leur monnaie pour sortir de l'ornière.

    La seule différence avec les années 30 il me semble c'est que les gens sont dans un certain confort, et qu'ils ont des économies substantielles (11 000 Mds d'euros de placements divers, certes mal répartis selon les couches sociales). Dés lors ils peuvent souffrir un peu avant de crier au scandale (si c'est encore le moment), et pendant ce temps la BCE peut soutenir un peu les marchés. Mais si rien de mieux n'est pratiqué, ça s'effondrera tôt ou tard, et peut être plus tôt que tard.

    Bien sûr d'ici là on peut "prendre l'argent facile de la BCE" (cette expression m'a fait rire, parce que ça n'est pas le péquin moyen qui prend cet argent, j'ai même l'impression que c'est lui qui le donne), au gré des tumultes boursiers. Et shorter la zone actuelle ne signifie pas qu'on vise le krach, c'est juste qu'aux niveaux actuels des indices une conso est fort probable. D'ailleurs on a pas retouché les 4660/70 comme je le pensais, et je ne crois pas qu'on touchera les 4700 de sitôt, Grèce aidant ou pas. A suivre...

  18. gregoire levanthoan dit :

    Merci Benoist c'est réel plaisir de lire ta vision du marché quand elle confirme ce qu'on veut faire dans la journée . La communauté d ' ANDILL augmente chaque année et cela commence à récompenser un travail acharné . Bon sport en début ou fin de journée pour évacuer le stress car in traday c'est un sport de haut niveau . Y a t il un club d'escrime pas trop loin de Tours . amicalement Greg

  19. theyoungeconomist dit :

    La BCE est en train de créer un gros B dans l'économie, et ce sera toujours au citoyen moyen qui devra payer.
    Je suis dans l'import et nous sommes obligés de tout vendre 20% plus cher que par rapport à 6 mois, conjugué à un contexte économique très morose avec des quantités qui ont largement diminués en comparaison aux années d'avant. Draghi aura certes crée de l'inflation mais pensez vous que le consommateur va consommer plus et relancer l'économie avec des prix qui augmentent ? ils ont perdu du pouvoir d'achat et consommeront encore moins.
    lorsque l'on est chef d'entreprise, on prend la décision d'investir et donc d'emprunter uniquement si l'on s'attend à plus de chiffres d'affaires dans l'avenir, hors c'est tout le contraire qui se passe.
    De plus, La BCE donne de l'argent aux financiers en premier lieu, espérant qu'ils feront une distribution "responsable" dans l'économie.....
    malheureusement, beaucoup d'homme politique et au pouvoir n'ont jamais été des chefs d'entreprise et n'ont jamais été dans les affaires"réels", pour comprendre et pouvoir appliquer des grandes théories économiques qui restent des suppositions à l'état papier, l'économie n'est pas une science exacte car elle cherche à comprendre et rationaliser le comportement des acteurs qui sont des personnes justement 'imprévisibles".
    les problèmes économiques en France et en Europe sont des problèmes structurels qui sont très durs à changer :

    -mentalité des esprits : une société trop individualiste et la recherche d'une vie facile où on voudrait gagner beaucoup et travailler peu.
    l'individualité qui est tellement forte : la famille qui n'existe plus qu'au sens du lien de sang et non sociale, on place les vieux dans des maisons de retraire, on les délaisse, les jeunes qui doivent absolument avoir leur appart et "faire leurs vies", une société du self made homme, où on croit que chacun peut réussir si l'on fait des efforts, combien d'appelés et combien d'élus?
    l'individualité offre beaucoup de libertés mais demande aussi beaucoup de ressources et de responsabilités (chaque nouveau ménage a des frais : loyers, électricité, frais divers...)
    c'est tellement fort que l'on se sépare dès que les choses tournent mal avec un tel taux de divorce, et des familles monoparentales = précarité.

    - une fiscalité abusive :
    et c'est le point qui est grandement en cause même si l'on a déjà entendu et réentendu :
    lorsque vous faite un euro de bénéfice dans une société, on paye 33cts sur ce bénéfice d'office,
    vous vous le versez, on vous épluche une nouvelle fois avec les cotisations, une fois que c'est dans votre banque, on vous reprend une grosse cuillère avec l' impôt sur le revenu, bref pour un euro de gagné , il ne restera que 30 cts à peine à l'arrivée.
    c'est le même cas lorsque l'on décide d'investir cet épargne déjà taxée, et qu'on fait comme ici sur la bourse, toujours ce même ratio de presque 50% des gains,
    et une fois que vous allez utiliser cet argent pour des dépenses, ah ben vous payerez 20% sur toutes vos dépenses en guise de TVA (qui est un impôt invisible pour la grande majorité de la population)
    ON EST TAXE DU DEBUT JUSQU'A LA FIN SANS ARRET.

    Et un impôt ne sera jamais juste dans sa conception, n'oubliez pas l'image de l'impôt au moyen âge qui est : des soldats armés venus prendre des biens à la population en brandissant des épées, aujourd'hui cela se passe juste de manière plus polie avec des lettres d'huissiers et des gels de compte.
    Enfin devant une telle fiscalité, beaucoup de personnes chercheront à tricher,
    fraude fiscale et optimisation fiscale ne sont que deux facettes d'une même chose :
    Les acrobaties de l'esprit pour payer moins ! (et les grandes multinationales sont plus doués que le petit patron)
    et où va l'argent qui sera sorti du circuit de l'économie franche? vers des comptes sur des paradis fiscaux ou investi dans d'autres pays. ==> fuite des capitaux ==> moins d'investissement sur le territoire national => moins de travail => moins de croissance => moins de tout. => cercle vicieux.

  20. hossein dit :

    bonjour,les 4760 serons dure a passer quand meme c est une vague 5 qui peut aller jusqu a 5070 mais on sait par le passé quelle peut etre avorté. bon dimanche a tous

  21. HOSSEIN dit :

    Bonjour toujours en vague 5 elle peut avorter à tous moment. Ce qui est sûre ce n est plus le moment d acheté mars risque d être terrible avec les indices US sur leurs sommets ne pas oublié aussi que tous les sept ans il y a une secousse en France donc je vous laisse faire le deconte bonne journée à tous soyez prudent.

Laisser un commentaire

Inscription au Forum

Blog: 1728 articles 12.211 commentaires Forum: 477.407 messages 7550 membres
Devenez actif ! Rejoignez Andlil et sa Communauté de traders passionnés

Mes 2 comptes de trading avec PRT Trading sur CFDs et Futures

ProRealTime

En direct du Forum

Les derniers commentaires

  • Renaud-C : Ça a l'air ennuyeux, routinier, répétitif, tout ce que j'…
  • delouis : j aime car bien expliquer…
  • TwoFools : Merci Benoist pour ces informations très utiles. Par con…
  • Vince : OK Benoit. Merci.…
  • Benoist Rousseau : arnaque 100%…
[CDATA[ if (typeof newsletter_check !== "function") { window.newsletter_check = function (f) { var re = /^([a-zA-Z0-9_.-+]
[CDATA[ if (typeof newsletter_check !== "function") { window.newsletter_check = function (f) { var re = /^([a-zA-Z0-9_.-+]
[a-zA-Z0-9-]
[a-zA-Z0-9-]
[a-zA-Z0-9]
[a-zA-Z0-9]
["ne"]
["ne"]
["np" + i]
["np" + i]
["np" + i]
["np" + i]
["np" + i]
["np" + i]
["ny"]
["ny"]
["ny"]
["ny"]