Mythes et paradoxes de la Bourse

5 12 2013 - 5 commentaires
ProRealTime

Depuis toujours des mythes existent, ceux-ci ont une durée de vie mais depuis 2008 et la crise des Subprimes, les marchés financiers  nourrissent des fantasmes parfois ubuesques mais aussi bien plus profond quand à la nature humaine.

On ne peut pas comprendre la bourse sans une compréhension profonde de l’être humain.

Cette compréhension nous amène a dénoncer 12 grand mythes et paradoxes en Bourse.

1/ L’homme a créé la bourse à son image, elle n’est ni rationnelle, ni logique, ni évidente. Elle peut être aussi bien héroïque que cruelle.

2/ La Bourse ne reflète pas la valeur comptable ou intrinsèque d’un actif, le peu de fois qu’elle s’en est approchée, les grands krachs ont suivi.

3/ Le Prix d’un actif reflète un avis qu’un groupe d’individus peut avoir à un moment T, ces opinions correspondent à des images, des métaphores, qu’une foule est capable d’interpréter sans raisonnement intellectuel sous-jacent.

4/ Les consensus sont des flux d’idées abstraites et simplistes basés sur deux émotions fondamentales : l’optimisme et le pessimisme ou l’attente quand ces deux là sont équilibrés.

5/ Une clef est d’être capable de déterminer, en fonction de la vitesse du mouvement, du contexte psychologique groupal et chartiste, la cherté ou non d’un prix avec un graphique nu sans réinterprétation. C'est se rapprocher d'une réalité brute non profanée, j’appelle cela le « Pricing » intuitif.

6/ Dans une logique très copernicienne : La bourse c’est un prix : Cher/pas cher ? (terrible la révélation n’est ce pas)

7/ Carnet d’ordres, moyennes mobiles, RSI, trading à haute fréquence... au final on tourne autour de l'objet en décentrant le sujet, un graphique est un message codé.

8/ Croire que la Bourse c'est autre chose qu'un prix, c’est croire que la Terre est plate.

Sinon vous pouvez faire comme Kant, qui a la lecture de Hume, est sorti de son sommeil dogmatique, en recentrant le sujet et en écartant l'objet.

9/ Faire du backtesting sur des décennies n’a aucun sens, le monde change plus vite que vous avez le temps de l’analyser.

10/ Un indicateur technique est une réinterprétation de la réalité, un future est une estimation d’un prix« future », un prix cash est une réalité.

11/ Si la bourse est le reflet de l’opinion d’un groupe d’être humain, ces choix peuvent régulièrement aller contre son intérêt, l’homme seul peut faire preuve de bon sens, en groupe c’est rarement le cas.

12/ Les consensus se forment sur des images contenant des émotions, ces images sont toujours séduisantes ou effrayantes, vous ne pouvez pas toujours expliquer pourquoi vous êtes attiré par telle femme ou tel homme, tel objet, tel paysage, vous l’êtes c’est tout ?

 

Alors pourquoi est ce que les marchés financiers devraient pouvoir être logiques, démontrables, rationnels, séduisants, effrayants ?

Séparer le subtil de l’épais ça vous rappelle quelque chose ?

Evidement le vulgaire cupide qui n’y comprend que de gouttes en aura pour ses frais

Contribution rédigée par "Tulipe" membre actif du forum
Mythes et paradoxes de la Bourse
5 1 vote
ProRealTime    Pourquoi je trade les CFDs et les Futures en même temps ?

   Pourquoi je trade avec ProRealTime CFD et ProRealTime Futures ?

   Essayez un compte Démo Gratuit ou Réel

  Exclusif : 2 séances de coaching formation trading gratuites (valeur 500€)

Partagez cet article, c'est bon pour la santé
Twitter Facebook Google Plus Linkedin email

5 Commentaires pour Mythes et paradoxes de la Bourse

  1. Efahir Rochley Pierre dit :

    Le capital humain : cette complexité de réflexions humaines a construit la bourse... l'initiative à la folie a crée cette gigantesque organisme dont les règles malgré nombreuses n'ont rien à voir avec la conformité ou n'incluent pas sa propre protection...; cela, puisque l'activité boursière est à la fois variable dépendante, indépendante et neutre ou externe à l'activité économique... Effectivement la bourse semble se déroulée dans une sphére autre que celle de l'économique, c'est de la finance pure diraient certains... l'homme vas vers le réel et le palpable.. Dérive qui veut, intègre qui peut... les mathématiques, malgré leur subtilité, sont à la base simple... il faut passer de l'intégration la plus complexe pour arriver à l'addition, là ou tout le monde est d'accord... Cependant, dans la réalité abstraite des maths, un chiffre négatif a une valeur sure (différent de valeur absolue) dans l'ensemble des Complexes (C)... C'est fou, on peut donc optimiser sur le négatif, l'homme n'a jamais vu ca avant, he bien : c'est la bourse...!!! De plus, à l'optimisation ou lors de l'estimation, le cerveau s'attend au cas ou Ho (première hypothèse) serait le pire... c'est le pessimisme positif... Quel monde !! Les fluctuations se multiplient, les chances de gagner s'amincissent et la foi se moutardise... Mais je vous assure, il y a plus de difficulté à comprendre la rationalité fonctionelle des spéculateurs boursiers que la bourse elle meme...

  2. Alpha dit :

    Salut Osa 😉

    tu ne seras pas surpris si je te dis que l'allusion à Kant et Hume me plaît grandement .

    J'aime aussi beaucoup le point numéro 12.

    au delà même de l'"Etre "humain, j'irai jusqu'à dire que la bourse est rythme. comprendre ce rythme, c'est se mettre au coeur des tumultes de l' Homme économique.
    Cela s'observe sur un graphique, ou plusieurs, en comparaison, c'est fascinant et quasi hypnotisant . le prix serait il lui aussi un point d'équilibre "d'homme-funambule"?

    Merci de cet article! !!

  3. Thom dit :

    Ton ebauche philosophique boursière est censée, mais je n'ai pu m'empêcher de retrouver cette citation de Nietzsche et te demander ton avis, puisqu'elle cadre parfaitement, selon moi, avec cette analyse.

    (…) Tout être vivant a besoin d'être enveloppé dans une atmosphère, dans un voile de mystère ; si on enlève cette enveloppe, si on condamne une religion, un art, un génie à graviter comme des astres privés d'atmosphère, on ne doit pas s'étonner de les voir se dessécher - devenir durs et stériles.
    Il en est ainsi de toutes les grandes choses qui ne réussissent jamais sans quelques illusions. (...) Pour parvenir à maturation, chaque peuple, chaque homme même, a besoin d'un tel voile d'illusion, d'une telle enveloppe protectrice. (...)

    😉

  4. 6ans dit :

    Superbe article qui déplace la bourse vers le monde de la philosophie et du bon sens !

    C'est une vrai promotion pour l'univers des marchés si hautement décrié depuis des années !
    Vision plus cérébrale que mathématicienne ou purement financière.
    C'est bien fait et ça fait du bien !
    Merci OSA

  5. OSA dit :

    @Thom :

    Que reste t'il une fois le voile de l'illusion enlever , pas grand chose , a part un tableau brut que notre background socio-culturelle dogmatique a pris grand soin de voiler.

    @6ans :

    Merci , comme tu le sais probablement , j'ai peu de considerationspour les specialiste des fusees en marches financiers ``

Laisser un commentaire

Inscription au Forum

Blog: 1735 articles 12.329commentaires Forum: 501.565 messages 7705 membres
Devenez actif ! Rejoignez Andlil et sa Communauté de traders passionnés

Mes 2 comptes de trading avec PRT Trading sur CFDs et Futures

ProRealTime

En direct du Forum

Les derniers commentaires

[CDATA[ if (typeof newsletter_check !== "function") { window.newsletter_check = function (f) { var re = /^([a-zA-Z0-9_.-+]
[CDATA[ if (typeof newsletter_check !== "function") { window.newsletter_check = function (f) { var re = /^([a-zA-Z0-9_.-+]
[a-zA-Z0-9-]
[a-zA-Z0-9-]
[a-zA-Z0-9]
[a-zA-Z0-9]
["ne"]
["ne"]
["np" + i]
["np" + i]
["np" + i]
["np" + i]
["np" + i]
["np" + i]
["ny"]
["ny"]
["ny"]
["ny"]