Société K+S

26 6 2013 - Pas de Commentaire, soyez le premier
ProRealTime

Histoire de la société K+S

L'histoire du groupe K+S est créée lorsque au milieu des années 1800 les premières usines d'engrais voient le jour en Allemagne. Au départ, la production d'engrais tournait autour du phosphate et du superphosphate. Ce n'est que plus tard que Justus von Liebig émit l'idée d'utiliser des engrais de potasse. Cependant, l'utilisation généralisée d'engrais est intervenue après 1856 après la découverte des sels de potasse et de la construction de la première mine de potasse. Les agriculteurs ont commencé à utiliser la potasse en tant qu'engrais, ce qui a révolutionné l'agriculture allemande. En 1889, une société par action pour l'extraction et le forage est établie à Goslar et prendra plus tard le nom de Salzdefurth.

De 1888 à 1914, l'entreprise entre dans une période d'ascension. La potasse allemande connaît un succès mondial. Des quartiers de phosphate ouvrent ainsi que de nombreuses entreprises. La potasse contribue alors grandement à la réussite de l'agriculture allemande à partir du début du 20ème siècle. Cette agriculture excédentaire est exportée et participe à la positivité de la balance commerciale allemande. Les 3 décennies de 1914 à 1945 furent marquées par les guerres, les crises économiques et les dictatures. Après la 1ère guerre mondiale, l'Allemagne perd sa place de leader dans la production de potasse suite à la cession de l'Alsace à la France. Pendant la République de Weimar, les entreprises productrices de potasse ont eu tendance à se consolider. Après la première guerre mondiale, de nombreuses réserves de phosphate furent découvertes aux États-Unis, en Union Soviétique, en Espagne, en Italie, au Canada, en Jordanie, en Israël, au Congo, au Brésil, en Chine, en Thaïlande, en Tunisie et au Chili.

Durant les années 20 et 30, les entreprises se sont modernisées ce qui a permis une augmentation de la productivité. A partir de 1933, l'industrie de phosphate fait partie de l'économie nationale-socialiste et a grandement contribué à l'économie de guerre. Après la Seconde Guerre Mondiale, la postasse et les engrais sont envoyés en Allemagne de l'ouest et de l'est. Les affaires reprennent pour K+S  puisque ses usines sont toutes ré ouvertes. Par ailleurs, la concurrence se renforce et de nouveaux concurrents apparaissent comme en Union Soviétique et au Canada pendant les années 50 et 60. L'industrie allemande de potasse est alors obligée de se concentrer et de se rationaliser.  Avec la séparation de l'Allemagne en 4 zones, la RFA récupère 40% de la production et la RDA récupère les 60% restants. Malgré une situation difficile, de nombreuses entreprises se joignent pour créer une industrie de potasse en RFA.

Le développement de l'industrie de potasse en Allemagne est marquée par deux fusions durant les années 1970. En effet, l'entreprise Salzdefurth Ag est fermée et la fabrication de potasse et de sel de l'entreprise Wintershall AG est maintenant produite par l'entreprise BASF. A l'ouest, de nombreuses rationalisations se mettent en place afin de conserver et de garantir une certaine concurrence alors qu'en république démocratique d'Allemagne, les exportations augmentaient régulièrement. Par ailleurs, pendant les années 1980, il y a la première idée de rapprochement entre l'Allemagne de l'ouest et celle de l'est concernant l'industrie de potasse. En 1989, le Mur de Berlin est ouvert ce qui permet à l'industrie de potasse allemande de prendre une nouvelle position sur l'échiquier de la concurrence internationale en terme de production et de commercialisation de potasse. Les deux Allemagne décident alors de développer ensemble en soutien avec l'office fiduciaire un nouveau concept afin de rester le leader dans ce domaine. Ce concept a été très bien adopté par les syndicats de l'époque ainsi que par la classe politique. Mitteldeutsche Kali AG et Kali und Salz AG décident de fusionner leur activité au sein d'une même entité qui est Kali und Salz GmbH. A partir de 1997, la nouvelle entreprise décide d'investir plus d'un milliard de Mark dans la modernisation de l'entreprise de l'est allemand Kaliwerke. 7 500 postes de travail de l'est et l'ouest allemand furent sauvés dont 3 000 dans les nouveaux Länder nouvellement créés en Allemagne

Le groupe décide de s'investir dans la création d'une croissance efficace. Grâce à des liens étroits entre les différents domaines d'activité que le groupe a, le groupe K+S s'est spécialisé dans les produits pour les plantes et la production de sel. L'entreprise propose alors de nombreux produits pour l'agriculture, l'industrie et les consommateurs privés.

logo k+s 300x225

logo k+s

Secteurs/ Pôle d'activité de l'entreprise K+S

L'entreprise K+S propose différentes gammes de produits que voici :

  • K+S KALI : Il s'agit de sel de potasse et de magnésium nécessaire à la production d'engrais pour l'agriculture.  Les produits sont commercialisés sous les marques EPSO, ESTA Kieserit, Korn-Kali, Patenkali et Kalisop
  • K+S Nitrogen : Il s'agit pour l'essentiel d'engrais azotés et complexes utilisés pour le maraichage, l'arboriculture et la viticulture exclusivement. Les produits sont commercialisés sous les marques Basammon, Entec et Nitrophoska.
  • Compo : Il s'agit d'engrais réservés pour les particuliers plus connu en France sous la marque Algoflash., les espaces verts, la vigne, les fruits et légumes, les grandes cultures et les cultures spéciales. Les produits sont vendus sous les marques Novatec, Floranid, Blaukon, Basatop et Hakaphos.
  • Sels alimentaires : Les sels alimentaires sont commercialisés sous les marques Esco pour l'Europe, SPL pour les Etats-Unis, Morton Salt pour les Etats-Unis et le Canada. Il s'agit pour l'essentiel de sels alimentaires mais qui sont également utilisés pour l'industrie agro-alimentaire et pour des usages domestiques comme pour les laves-vaisselles.  Ces sels sont utilisés pour des usages industriels comme dans l'électrolyse, la teinturerie, tannerie et la pêche. Le sel peut aussi avoir une utilisation dans le domaine médical en particulier dans les perfusions et les dialyses. Il est également utilisé pour le déneigement.

Le groupe a aussi une gamme de services qui sont divisés en branches :

  • K+S Entsorgung : Il s'agit d'un service de stockage et de gestion des déchets générés par les mines de sels et de potasse qui sont en fin de vie
  • KTG : Ce service s'occupe de la partie logistique et de ce qui correspond au containers et camions services ainsi que l'affrètement.
  • Le groupe est aussi spécialisé dans la granulation des litières pour chats.
  • Le groupe a une gamme de négoces de produits chimiques qui est plus connue sous le nom de CFK.

Présence dans le monde de  K+S

Le groupe emploie actuellement près de 15 000 personnes et est présent dans plus de 12 pays ayant des sites de production.

Direction de K+S

Le groupe est actuellement dirigé par Norbert Steiner.

Données financières de l'entreprise K+S

Voici les données financières du groupe K+S sur les 5 dernières années :

Année Chiffre d'affaires en € Résultat net en €
2006 2 957 687 000 271 160 000
2007 3 344 066 000 -93 109 000
2008 4 794 397 000 871 371 000
2009 3 573 784 000   96 867 000
2010 4 993 800 000 449 400 000

Le groupe est aussi coté en Bourse au sein du DAX 30 , l'indice boursier allemand.

Vous pouvez aussi consulter notre section SWOT entreprises qui contient de très nombreuses analyses, mais aussi les fiches détaillées sur les plus grandes entreprises françaises et mondiales sur notre lexique entreprise

Votez pour cet Article
ProRealTime    Pourquoi je trade les CFDs et les Futures en même temps ?

   Pourquoi je trade avec ProRealTime CFD et ProRealTime Futures ?

   Essayez un compte Démo Gratuit ou Réel

  Exclusif : 2 séances de coaching formation trading gratuites (valeur 500€)

Partagez cet article, c'est bon pour la santé
Twitter Facebook Google Plus Linkedin email

Aucun Commentaire pour Société K+S Soyez le Premier !

Laisser un commentaire

Inscription au Forum

Blog: 1728 articles 12.211 commentaires Forum: 477.407 messages 7550 membres
Devenez actif ! Rejoignez Andlil et sa Communauté de traders passionnés

Mes 2 comptes de trading avec PRT Trading sur CFDs et Futures

ProRealTime

En direct du Forum

Les derniers commentaires

  • Maniak : Bien joué, c'est impressionnant. Comme d'hab je dirais. …
  • Denis : Fragile psychologiquement âprès un AT j'ai été harcelé …
  • Xuo : Merci beaucoup pour le partage Benoist, PRT 10.3 a l'air vra…
  • Benoist Rousseau : Je trade les futures depuis 2004, j'ai passé plus de 20.000…
  • eric : j'ai fait très longtemps des futures et je n'ai pas souveni…
[CDATA[ if (typeof newsletter_check !== "function") { window.newsletter_check = function (f) { var re = /^([a-zA-Z0-9_.-+]
[CDATA[ if (typeof newsletter_check !== "function") { window.newsletter_check = function (f) { var re = /^([a-zA-Z0-9_.-+]
[a-zA-Z0-9-]
[a-zA-Z0-9-]
[a-zA-Z0-9]
[a-zA-Z0-9]
["ne"]
["ne"]
["np" + i]
["np" + i]
["np" + i]
["np" + i]
["np" + i]
["np" + i]
["ny"]
["ny"]
["ny"]
["ny"]