Faut-il ouvrir un compte de société pour trader ?

10 5 2021 - 18 commentaires
ProRealTime

Lors de l’ouverture d’un compte chez un broker, nous pouvons choisir d’ouvrir un compte de société pour trader ou un compte de particulier. Quel est le plus avantageux ? Quand et pourquoi utiliser un compte de société pour trader ?

Ouvrir un compte de societe 1 300x169

Ouvrir un compte de société pour trader

Au niveau administratif, Il est beaucoup plus long d’ouvrir un compte de société pour le trading. En effet, il faudra fournir plus d’informations que pour un particulier comme les statuts de la société, la répartition des actionnaires, l’identité des actionnaires et du gérant etc. Cette étape peut prendre parfois plusieurs semaines au lieu de quelques jours pour un particulier.

Si vous faites votre trading dans le cadre d’une société, il vous faudra bien entendu respecter les normes en vigueur : avoir un bilan, faire toutes les déclarations fiscales et sociales…Un trader particulier a juste à remplir une ligne dans sa déclaration fiscale chaque année. Un trader en société doit prendre un comptable ou un expert-comptable ce qui a un coût non négligeable. Comptez, selon les régions, entre 100 € à 250 € par mois pour la tenue d’une petite comptabilité.

<strong>Vidéo sur l'article Faut-il ouvrir un compte de société pour trader ?</strong>

Faut-il ouvrir un compte de société pour trader ?

Un compte de société pour trader est désavantageux financièrement

Ouvrir un compte de société pour trader est désavantageux sur de nombreux points par rapport à un compte de trading classique de particulier.

En effet, au niveau réglementaire, les garanties sont inférieures car le législateur favorise les comptes des particuliers. Les garanties appliquées sont plus importantes pour un particulier que pour un professionnel.

Mais surtout le prix des flux est très différent. Ainsi sur Futures, un particulier peut avoir accès aux flux des Futures américains et européens pour quelques euros. Quand il est en société, les places boursières vendent beaucoup plus cher leurs flux aux professionnels.

Si vous tradez avec un compte de trading professionnel ou un compte de société, il vous faudra débourser quelques centaines d'euros par mois juste pour trader le Nasdaq 100 (NQ), le Dow Jones Futures (YM) et des futures européens au lieu d’une poignée d’euros si vous êtes un particulier. Les coûts d’accès aux places boursières sont ainsi beaucoup plus cher pour un professionnel en société.

Quelques exemples :

Pour accéder à Euronext actions, le coût est de 120€ par mois pour un professionnel. Un particulier paiera quelques euros.

Si vous tradez les futures FCE (le Cac 40) cela coûte 40€ par mois pour un compte professionnel contre quelques euros pour un compte de trading pour un particulier.

Pour trader les marchés actions du Nasdaq, un particulier y aura accès pour 1$ contre 20$ par mois pour un professionnel.

Un compte de société pour trader est désavantageux fiscalement

Sans entrer dans la complexité fiscale, qui peut différer d’un individu à un autre, voici les grandes lignes :

Un particulier est taxé à 30 % au maximum sur ses bénéfices boursiers en France. Ce taux peut même être réduit, sur sa demande, si son taux marginal d’imposition est inférieur à 30 %.

Dans le cadre d’un professionnel agissant en société, les bénéfices réalisés sont taxés d’abord au niveau de la société. Ce taux varie. Il est de 15 % pour les gains inférieurs à 38 120 € et il monte à 25% au-delà en 2022 (si la loi n'est pas changée). Ensuite, le trader doit se payer. La formule la plus avantageuse est les dividendes qui sont taxés à 30 %. Mais cela ne lui donne aucun droit au chômage, à la retraite…

Si on simplifie à l’extrême, un particulier est taxé sur ses bénéfices boursiers à hauteur de 30 % maximum. Un professionnel agissant dans le cadre d’une société pour son trading est taxé de 40.5% à 47.5 % tout compris.

Note : Si le gain brut est de 100€, le résultat net sera de 85€ (15% d'impôts) ou 75€ (25% d'impôts). Après distribution de dividendes (30% d'abattement), le taux de taxation global sera compris entre 40.5% (85€-30%= 59.5€) et 47.5% (75€-30% = 52.5€).

Pourquoi ouvrir un compte de société pour trader ?

Nous l’avons vu, avoir un compte de société pour trader n’est pas avantageux administrativement, financièrement et fiscalement. Cela semble donc sans aucun intérêt d’ouvrir un compte de société pour trader. Il existe cependant des exceptions où ouverture d’un compte de ce type est obligatoire.

En effet, si le trading est votre seule et unique activité professionnelle, il faut l’exercer dans le cadre d’une société selon le législateur. Il existe cependant quelques exceptions comme pour les retraités qui sont couverts socialement par leur pension. Ainsi pour 99% des particuliers, il n'y a aucun intérêt à ouvrir un compte de trading via une société sauf si c'est sa seule activité.

Auteur de l'article :

Benoist Rousseau est diplômé de l'université Paris-Sorbonne en histoire économique contemporaine et de la Certification Professionnelle des Acteurs des Marchés Financiers de l'AMF. Il a été professeur d'histoire pendant 12 ans avant de devenir trader en compte propre. Ancien Conseiller en Investissements Financiers, il est aussi écrivain. Son ouvrage "Devenez Trader Pro" est numéro 1 des ventes dans la catégorie bourse depuis de nombreux mois. Intervenant régulier sur TV Finance et divers médias, il est suivi par plus de 150.000 personnes sur les réseaux sociaux.

18 Commentaires pour Faut-il ouvrir un compte de société pour trader ?

  1. Christelle PUYRAUD dit :

    Merci Benoist pour cet article. Je te souhaite une très bonne semaine de trading !

  2. nicolas SIMOVIC dit :

    Merci Benoît pour cet article qui m'éclaire. Un bon trader n'a-t-il pas intérêt à trouver un job d'étudiant 5h par semaine dans ces conditions?
    On tomberait peut-être alors dans l'abus de droit sanctionné par le juge....

  3. Sabouret dit :

    Bonjour Benoit,
    je rajoute un gros avantage du compte société, le carry back, impossible pour les particuliers. Non négligeable quand on n'est pas régulier voir pas vraiment trader mais gérant de valeurs mobilières tradant parfois de manière opportuniste. Je te laisse le soin d'expliquer ...
    Je te suis toujours et j'ai plaisir à te lire. Ca me permet de me sentir un peu moins seul dans ce métier.
    Cordialement

  4. Jose dit :

    Dear Benoist,

    Really interesting. Many thanks for sharing it.
    All the best,

    José

  5. Benoist Rousseau dit :

    Nicolas > tout est une question d'équilibre. Tu as fait la question et la réponse 🙂

  6. Benoist Rousseau dit :

    Sabouret > merci pour ton commentaire très pertinent, j'en parlerai à l'occasion effectivement

  7. Benoist Rousseau dit :

    Christelle + José > merci

  8. Francois dit :

    Merci pour cette article

  9. Étienne dit :

    carry back? qu' est ce donc que cela?

  10. Matcan dit :

    Etienne, le carry back c'est le fait de reporter ton déficit fiscal sur tes bénéfices des années antérieures.

  11. Lionel GRIFFON dit :

    Bonjour Benoist
    Article très intéressant. N'y a t il pas cependant une limite de gain, ou d'activité au delà de laquelle tu es obligé de créer une Société ?
    Cordialement

  12. Benoist Rousseau dit :

    Lionel > c'est ton activité principale qui rentre en compte, pas les revenus qui sont générés. Donc pas de limite de gain

  13. Corentin Ovlt dit :

    Salut Benoist merci pour cette vidéo, j'aimerais bien savoir quelle gestion des gains tu conseils? au niveau des dépenses pour un trader particulier? garder toujours 50% des gains sous le coude ? Après cette taxe de 30% on est également imposé sur l'impot sur le revenus de nos gains non?

  14. Benoist Rousseau dit :

    Oui je l'explique dans l'article.
    Tu payes la part pour la société.
    Ensuite tu dois payer pour toi.
    Au 31 décembre de l'année, tu calcules tes bénéfices et tu mets de côté, sans les dépenser, la moitié de tes gains par sécurité. Ce n'est plus ton argent, c'est ce que tu dois à l'Etat

  15. Sophie dit :

    Super article !! Si mon activité principale mon cdi me génère 50k mais que mes activités boursières en génèrent 100k, le fisc ne dira rien ? Merci pour tout le contenu diffusés depuis toutes ces années.

  16. Benoist Rousseau dit :

    Strictement rien, c'est ton activité principale qui compte

  17. CARSTEN dit :

    Merci Benoist pour cet article.

    Si le trading constituent mon activité principale et que je choisis une Entreprise Individuelle (EI) pour le faire, dois-je avoir un compte professionnel chez un broker ou puis-je prendre un compte de particulier?

  18. Benoist Rousseau dit :

    compte professionnel, le CME CBOT te poseront la question par exemple pour les flux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

 

Avertissement : Le trading peut vous exposer à des pertes supérieures aux dépôts chez votre broker. Il ne convient donc qu'à des personnes expérimentées ayant les moyens financiers d’assumer un tel risque. Se rappeler qu'on trade uniquement avec de l’argent dont on n’a pas besoin. Les vidéos et les articles de ce site n’ont qu’une portée pédagogique et informative, ce ne sont pas des conseils en investissement ni une incitation quelconque à acheter ou vendre des instruments financiers. Tout investisseur doit se faire son propre jugement avant d'investir dans un produit financier afin qu'il soit adapté à sa situation financière, fiscale et légale.