ProRealTime
Vos réactions et idées sur l'actualité économique et sociale, vos lectures et questions sur l'économie
Répondre

Annulation de la dette

par Joy » 30 oct. 2020 03:39

Bonjour à tous.

Je cherche quelles seraient la conséquences (surtout économique, au delà de savoir si cela est juridiquement possible) d'une annulation de la dette publique détenue par la banque centrale.
Lorsque je lis certains article, il n'est jamais fait mention du fait que la destruction monétaire, inhérente à notre monnaie basée sur des crédit et au moment où ceux-ci sont remboursés (création/destruction), ne serait donc pas possible. Quelles conséquences cela aurait t'il ?
Deuxièmement, on dit que cela nuirait à la confiance que l'on accorderait à notre banque centrale, mais par quel biais ? Qu'est-ce que l'on pourrait redouter concrètement, suite à une annulation de la dette publique par la banque centrale qui amènerait à la perte de confiance et la faillite de notre monnaie ?

En vous remerciant par avance.

Re: Annulation de la dette

par masta » 30 oct. 2020 05:01

C'est tout à fait possible. Mais la France ne pourrait plus emprunter sur les marchés, ce qu'elle fait chaque jour. Il y'aurait un problème pour payer les retraites, la sécu, et le reste...

Re: Annulation de la dette

par loilodan » 30 oct. 2020 08:04

Conséquences : Inflation.
On a beau le tourner dans tous les sens. L'annulation des dettes détenues par les banques centrales revient à de la création Monétaire.

PS : la question est de savoir quel niveau d'Inflation cela engendrerait. Personnellement, je n'en ai aucune idée.

Re: Annulation de la dette

par Francis1 » 30 oct. 2020 08:06

:?

Re: Annulation de la dette

par Garex » 30 oct. 2020 09:15

Déjà la France seule n'aurait pas plus de problème à emprunter sur les marchés car la France a délégué sa production monétaire à la Banque Centrale Européenne. Elle ne peut donc pas produire de l'argent et n'est pas autorisée à ne pas le rembourser. Si problème/solution il y a c'est l'ensemble des pays européens qui seront concernés. L'Europe étant la deuxième puissance économique dérrière les US et devant la Chine autant dire que l'on peut faire un peu ce que l'ont veut.

Cela fait des décennies que les banques centrales créent de l'argent et un peu plus d'une décennie qu'elles n'arrivent même pas à atteindre l'inflation cible de 2%.
En comparant la quantité d'argent en plus et l'inflation, on constate que les deux ne sont pas corrélés. La raison est simple, pour faire de l'inflation il faut un manque d'offre ET une forte demande.

Actuellement beaucoup d'argent créé part sur les marchés actions les bonds ne sont pas rentables car rendement nul voir négatif, l'argent n'est pas cher, mais les banques ne se font toujours pas confiance. Le choc de l'offre n'est donc pas très fort. De plus le le Néolibéralisme impose une libre concurrence et un nombre minimum de lois et les salaires sont donc bas (le seul but d'une entreprise est de faire de l'argent), donc pas de choc de demande non plus. Donc pas d'offre très forte, une demande faible = pas d'Inflation et pas de croissance.

En gros il faudrait de la monnaie hélicoptère et une annulation des dettes pour créer un choc d'offre et demande, mais là on entre dans la politique/idéologie. Pour certains il est inconcevable de donner de l'argent (quand bien même il le faudra un jour car le temps de travail disponible va s'amenuiser avec le temps (robots, IA, gain de productivité, ...)).

Re: Annulation de la dette

par Benoist Rousseau » 30 oct. 2020 10:57

Si tu annules une dette tu es content le jour même.

Le lendemain les factures continuent à arriver (chômage. Sécu, retraite à payer...). Car une annulation de dette fonctionne que si tu réduis totalement tes dépenses.

Donc en gros pour la France pour ne pas vivre au dessus de ses moyens :
Retraite divisée par deux
Limitation du chômage à 3 mois et plafonné à 500€
Fin des centaines d’aides diverses et variées (fin des allocations familiales, primes de rentrée etc)
Médicaments payants
2 à 3 millions de fonctionnaires renvoyés

Là on commence à arriver à l’équilibre. On ne vit plus au dessus de nos moyens. On a plus besoin d’emprunter pour boucler le mois.

Avec quel argent ? Les preteurs qui ne te font plus confiance car tu les as roulé. Car l’annulation des dettes c’est cela. C’est rouler les gens qui nous ont prêté de l’argent (dont les français en gros tu annules les assurances vie).

Ensuite 3 choix

Reformes brutales et totales et l’armée dans la rue pour tirer sur la foule pour dépenser à hauteur des entrées d’argent. Guerre civile.

Faire de la fausse monnaie. Hyper Inflation comme dans les années 30. Anéantissent de tout le tissu économique. On se fait racheter pour 3 dollars par les US et les chinois. On Brade tout immobilier etc à -95%

Déclencher une guerre car en tant de guerre on peut faire passer les réformes et si les gens ne sont pas contents on les fusille.

Si je te prête 1000€ pour que tu puisses manger et que tu ne me rembourses pas tu peux toujours courir pour que je te prête à nouveau.

l’économie c’est que du bon sens

Re: Annulation de la dette

par Garex » 30 oct. 2020 11:13

Annuler une dette n'a pas d'impact si c'est une dette envers la banque centrale de la zone économique concernée et que celle-ci à un impact majeur au niveau mondial.

Une banque centrale créée de l'argent, elle n’emprunte pas elle n'a personne à rembourser.

Ici c'est de l'idéologie politique rien d'autre.

(au passage on voit bien que contrairement à ce que disent les politiques l'argent magique est possible, il existe même déjà)

Re: Annulation de la dette

par Benoist Rousseau » 30 oct. 2020 11:31

je n'ai jamais été dans l'idéologie de ma vie je pense, je pense avoir un niveau un peu supérieur à cela et assez de recul.

Les banques centrales contrairement à ce que l'on croit ne "crée" pas de la monnaie en claquant des doigts. La création monétaire est très précise et elle se base sur des critères économiques pour éviter l'hyper Inflation.

La dette française n'est absolument pas détenue par la banque centrale BCE. Elle ne prête pas aux Etats pour des raisons évidentes. Comme je l'ai expliqué les assurances vies ont été créées pour absorber la dette (faire payer deux fois les français)

Dernière étude sérieuse
Detention-des-OAT-par-groupe-de-porteurs_large.png
Detention-des-OAT-par-groupe-de-porteurs_large.png (21.77 Kio) Vu 294 fois
Selon les chiffres publiés par l’Agence France Trésor (AFT), parmi les détenteurs de la dette publique, on trouve 64 % de non-résidents (à fin décembre 2014) tous titres de créances négociables confondus (BTF, BTAN, OAT) émis par l’État.
Une proportion en hausse sensible depuis la fin du XXème siècle (en 1993, seul un tiers de la dette publique française était détenu par des non-résidents).
Pour l’essentiel il s’agit d’investisseurs institutionnels (fonds de pensions et fonds d’assurance notamment), mais aussi de fonds d’investissements souverains, de banques, voire de fonds spéculatifs. Il n’existe pas d’information publique détaillée à ce sujet.

Ce sont d’ailleurs également des banques et des investisseurs institutionnels (principalement les fonds d’assurance vie) que l’on retrouve parmi les principaux détenteurs résidents de la dette publique française. L’État français emprunte donc environ un tiers de sa dette aux banques et sociétés financières nationales. Près de 20 % sont détenus par des compagnies d’assurance, qui "achètent" des titres de dette française pour les placements d’assurance vie. Les particuliers sont donc indirectement détenteurs d’une partie significative de la dette publique française. Les banques françaises en détiennent environ 10 %. C’est moins que dans les autres pays européens. Une étude publiée en avril 2011 par la Fondation pour l’innovation politique (Fondapol) fournit des éléments de comparaisons internationales intéressants.

Les pays de la zone euro font davantage appel aux investisseurs étrangers que le Japon, les États Unis ou le Royaume Uni. Au sein de la zone Euro, la France (70 %) vient en 4ème position derrière l’Irlande (85 %), le Portugal (75 %) et la Grèce (71 %). L’Allemagne est à 53 %, l’Italie et l’Espagne à 44 %.

Re: Annulation de la dette

par Garex » 30 oct. 2020 11:35

Non je ne parle pas de toi Benoist. Mais du fait qu'annuler ou non une dette détenue envers une banque centrale c'est de l'idéologie (les politiques).

Effectivement c'est ce que je dis, même en créeant massivement de la monnaie la BCE et aussi un peu la FED on du mal à atteindre la cible de 2 % d'Inflation.

Le deuxième point que je soulignais c'est que SI les états contractaient une dette ENVERS la banque centrale, cette dernière pourrait très bien décider d'annuler ces dettes qui n'en sont pas puisqu'elle crée de l'argent, et on en revient au deux points : Annuler une dette envers une banque centrale est possible. Ne pas le faire est idéologique.

Idéologique dans mon sens n'a pas de connotation bonne ou mauvaise, c'est une "vision de la vie politique de la Cité".

Re: Annulation de la dette

par Benoist Rousseau » 30 oct. 2020 11:35

ah désolé, oui c'est les extrêmes sans connaissance (mais je dirai plutôt qu'ils le savent mais que mentir au peuple pour être élu est indispensable)

Sujets similaires
tarifs annulation d'ordres
par tatu06 » 11 déc. 2014 16:15 (4 Réponses)
Problème d'annulation du stop sur un ordre au MKT
Fichier(s) joint(s) par tpm57 » 08 oct. 2019 18:07 (11 Réponses)
Annulation d'ordre automatique
par l54 » 09 avr. 2020 10:33 (2 Réponses)
L’esclavage moderne par une dette perpétuelle
par Girodon » 01 août 2012 14:49 (1 Réponses)
Le compteur de la dette USA
par Benoist Rousseau » 11 sept. 2012 10:35 (10 Réponses)
Rachat de dette portugaise
par VinceMan » 02 déc. 2012 02:14 (15 Réponses)
Charge de la dette et budget 2014...
par Tulipe » 11 sept. 2013 18:52 (2 Réponses)
Plafond de la dette US
par Benoist Rousseau » 28 sept. 2013 16:27 (3 Réponses)
Dette américaine et agences de notation
par Alex974 » 07 oct. 2013 17:33 (1 Réponses)
L'argent dette
par Bella Swan » 01 déc. 2014 22:44 (32 Réponses)