ProRealTime
Pour échanger sur les options, la couverture sur options, le calcul des options...
Répondre Page 1 sur 1

Iron Condor

par salador » 12 Sep 2019 14:00

Bonjour,

J'aimerai avoir vos avis sur l'optimisation des iron condor.

En résumé, il s'agit de vendre un strangle OTM et d'acheter un strangle plus OTM.

L'objectif est de gagner les primes du strangle vendu, mais de borner les pertes si le trade se passe mal, via le strangle acheté.

Je lis tout et son contraire :
certains préconisent une VI haute -> cela permet de travailler des options très OTM

D'autres une VI basse -> moins de probabilité d'être exécuté avec des options et un sous-jacent peu actifs.

Pour la maturité, les échéances courtes semblent remporter la mise (50 à 60 jours).

Il y a également un travail d'optimisation en cas de mauvais déroulement :
Si un call vendu risque de bientot etre ATM, on roule la partie put pour reprendre une position plus proche.

exemple :
spot : 10

vente put 9
achat put 8
vente call 11
achat call 12

le sous-jacent approche 11, on se sépare des puts et on vend un nouveau put 10 et achète un put 9.

L'objectif est de se dire "ok, je connaissais ma perte maximale, mon gain max, mais puisque le trade semble être perdu, autant grappiller une prime supplémentaire".

Même principe dans la situation inverse en cas de baisse du sous-jacent.

J'illustre "à la louche" mon exemple :

mettons que j'ai touché 25 euros de primes
mon risque max est l'écart entre les strikes diminué des primes reçues : 100- 25 = 75 euros
mon pricer m'indique une probabilité de réussite de 80%

J'en déduis que 20% du temps je serai perdant, mais en optimisant le trade, si je parviens à toucher mettons 15 euros de primes supplémentaires, cela me permet à long terme de mettre les probabilités encore un peu plus à mon avantage.

Donc, y en t'il parmi vous qui ont l'habitude des iron condor?

Quelle volatilité (basse/haute), delta etc utilisez-vous?

Optimisez-vous votre position durant la vie de cet iron condor?

Connaissez-vous d'autres critères qui permettent de rentabiliser au max cette stratégie, et mettre les probabilités de son coté?

Merci

Re: Iron Condor

par Zefran » 13 Sep 2019 22:44

L'iron condor c'est :
- vente 1 otm call et 1 otm put equidistants du cours du sous jacent
- Achat 1 otm call avec un strike plus élevé que celui du call short otm
- Achat 1 otm put avec un strike plus bas que celui du short put otm
- les deux call et put longs sont equidistants du cours du sous jacent
- même expiration et mêmes quantités pour les 4 jambes.
L'intérêt de L'iron condor est que c'est une config avec un crédit net. Pas de biais directionnel.
Pour te répondre sur l'optimisation de la VI, il suffit de calculer le break even de la jambe du haut, de la jambe du bas, le profit max et la perte max.

Break even des 2 jambes du haut = strike du short call- prime nette.
Breakeven des jambes du bas = strike du short put + prime nette.
Range de profit max : entre les strike des deux shorts

En faisant le calcul, tu verras que ton profit est meilleur quand la volatilité est la plus faible. Instinctivement, c'est logique, puisque le cours doit se situer dans un range pour gagner de l'argent. Plus la VI est forte, moins il y a de chances d'être dans le range.

Voilà, j'espère que cela t'aura aidé.

Bon, vu les sauts de volatilité qu'on voit en ce moment, je ne te cache pas que je ne suis pas certain que ce soit la bonne période pour une stratégie qui fonctionne le mieux quand la vol est faible :-)

Perso quand la vol du marché augmente fortement, et si je n'ai pas de biais directionnel, je chercherais plutôt du côté du long strangle (long 1 otm call et long 1 otm put avec la même expiration).

Re: Iron Condor

par salador » 16 Sep 2019 09:28

Salut,

Je suis plutôt d'accord avec toi concernant la VI.

Mais certains points me semblent flous.

Les arguments d'une VI haute, glanée sur des sites US :

- Possibilité de travailler avec des strike deep OTM, alors qu'avec une VI basse, tu es obligé de travailler avec des strike plus proches du spot.

- Lorsque l'on vend une VI très (trop?) élevée, on vend quelque chose cher, alors que vendre une VI basse, on vend quelque chose pas cher.

- risque d'explosion de la VI, alors qu'avec une VI haute, à priori l'explosion a déjà eut lieu...

Je vais me replonger dans le Natenberg, mais de mémoire, il propose de considérer qu'une VI supérieure à la volatilité historique du sous-jacent peut être considérée comme chère, ce qui n'exclut évidemment pas que la VI puisse encore augmenter.

Au final, puis-je simplement me baser sur les statistiques proposée par les pricers, sans tenir compte de la VI?

Le logiciel calcule une probabilité de 80% de réussite de l'Iron Condor, je risque 100 pour un gain de 25, les probabilités sont de mon coté, c'est OK.

Mais ce que je lis sur les sites US me fait comprendre qu'il est indispensable de "manager" les Iron Condor, que sans cela, cette stratégie serait perdante à long terme.

Donc, tant que ça ne bouge pas, on ne fait rien, mais dès qu'une des options vendue arrive ATM, se débarrasser de la partie devenue très OTM pour reprendre une position plus proche du spot, voir même vente ATM plus achat OTM...

L'objectif n'étant pas de faire un gain suite à ce "management" mais bien de réduire au maximum la perte.

Re: Iron Condor

par Zefran » 16 Sep 2019 09:46

Fais simple dans ton analyse et fie toi à ton jugement. L'iron condor, c'est une stratégie de crédit net, tu gagnes ton argent au départ. Si tes strikes sont très éloignés du cours, tes options ne valent presque rien. Plus difficile de maximiser le crédit net du départ, non ?
Pour ce qui est des pricers, je ne sais pas, mais tu peux les challenger en comparant le résultat à tes propres calculs faits sur un cas précis dans un tableur.
Perso, je prend toujours en compte la VI quand je travaille les options, bien que je ne considère personnellement l'iron condor pas comme utile pour ce que je traite.


ProRealTime