ProRealTime
On y parle fiscalité, défiscalisation, finances personnelles, impôts, réductions d'impôts, livrets rémunérés, immobilier, assurances vie...
Répondre • Page 1 sur 1

Gestion de portefeuille et patrimoine.

par fran44 » 25 mars 2013 14:45

Suite à un échange avec 3BB et Débé dans le journal de trading de ce dernier, je me permets d'ouvrir un nouveau sujet.

La gestion d'un portefeuille boursier et plus largement de son patrimoine est un sujet vaste et de plus très personnel, autant d'un point de vu psychologique que pratique.

Chaque cas étant différent je vais essayer de présenter mon approche sans rentrer dans trop de détails ( cela pourra être fait plus tard ), cela permettra de rebondir sur le sujet et de, je ne doute pas, lancer quelques polémiques.

Une des approches qui me parrait la plus fiable à long terme est celle basé sur les cycles de Kondratieff: 4 cycles economiques sans fin et revenant sytematiquement les uns après les autres.

Je cite Loic Abadie, qui a très bien analysé les cycles passés et présent:

Cycle n°3 : Boom de croissance : automobile 1918-1929en OCDE
Inflation faible et croissance
Meilleurs placements = actions
Chomage faible

Cycle n°4 : dégraissage, provoqué par une crise du crédit et les excès du boom passé: 1929 – 1945 en OCDE
Déflation et récession
Meilleurs placements = liquides, cash et obligations long terme, fonds en € d’assurance-vie
Mauvais placements : tous les biens réels (actions, immobilier…)
Chomage très élevé

Cycle n°1 : Economie tournée vers la production. Boom de maturité d’1 produit (automobile)
Inflation faible et croissance
Meilleurs placements : actions
1945-1968 en OCDE (tout à recnstruire après la guerre)
Boom de la chine – fin année 1990 à ?
Chomage faible

Cycle n°2 : hausse de la consommation, aspiration à une « valeur loisir » après la valeur travail »
1968- 1981 en OCDE
Inflation qui s’accélère
Meilleurs placements = protecteurs de l’Inflation = matieres premires et metaux precieux
Baisse des actions
Phase d’innovation d’1 nouveau produit pour un cycle de 80 ans = puce électronique
Remontée du chomage (mais inférieur à phase n°4)

Cycle n°3 : Désinflation, boom de croissance (puce électronique)
Croissance, meilleurs placements = actions et immobilier (formation de bulles). Très rémunérateurs
Arrivée à son pic de dépenses pour une population issue d’un boom démographique (maximummum de dépenses à 48 ans, et atteinte du maximummum de personnes de 48 ans en 2010 [génération baby boom])
Récession ponctuelles mais peu durables (1 an environ)
Hausse de l’endettement privé.

Cycle n°4 – 2008 ou plus tard ? : Ce qu’il faut savoir aujourd’hui, c’est si 2008 est une récession au sein du cycle n°3 ou un passage en phase n°4…

Dans le premier cas, il faut profiter de la baisse pour se remplir en actions. Mais dans le second cas, “cash is the king”. Or, il faut savoir qu’à cause de la bulle sur le crédit, ds problèmes de banques, on a jamais été aussi proche d’une forte contraction du crédit ce qui provoquerait le passage en phase 4.
On en revient au débat Inflation vs Déflation : mon avis est qu’on voit qu’il y a opposition de phases entre les pays de l’OCDE et la Chine (chose inconnue jusqu’alors) : une Déflation provoquée par l’ouest (mais moins durable que dans les années 30) , suivie par une reprise de l’Inflation initiée à l’est par la reprise de croissance de la Chine me parait crédible.
A noter qu’il est déjà arrivé en phase de Déflation que l’or baisse comme le reste des biens réels : mais serait-ce pareil dans ce cas avec des Chinois qui échaudés pourraient y voir un placement refuge (d’autant qu’ils seraient eux en fin de phase 1).
Pour résumer, le passage en phase 4 n’est pas acquis mais il n’a jamais eu une aussi fort pourcentage de probabilité (risques de contraction du crédit + risques démographiques synchrones).
Même si j’ai une démarche plutôt contrarienne et suis donc assez d’accord avec l’adage “acheter au son du canon”, je me montrerais beaucoup plus prudent cette fois-ci.

La suite, bientôt. :D

Re: Gestion de portefeuille et patrimoine.

par fran44 » 25 mars 2013 14:57

Les cycles de Kondratieff c'est bien, mais c'est long et on ne sait pas toujours très bien ou on en est. Alors comment concrétiser tout cela?

C'est la ou arrive Harry Browne avec son principe de portefeuille permanent.

Pour la résumer, il s’agit d’un portefeuille composé en permanence de :

25% d’or
25 % d’actions
25 % de cash
25% d’obligations

Le portefeuille permanent maintient cette répartotoon quoi qu’il arrive par un ajustement (annuel par exemple) ce qui conduit à vendre ce qui a monté pour acheter ce qui a baissé (acheter ce qui n’est pas cher et vendre ce qui est cher est à mon sens un bien meilleur principe d’investissement à long terme que la spéculation consistant à suivre trop tard les foules en espérant que ce qui a monté “monte encore jusqu’au ciel”…).

Il est très bien ce portefeuille mais un peu vieillot, l'immobilier n'est pas intégré, on y trouve que les actions et les obligations sont un sujet explosif.

Je l'adapte donc ainsi, ( idée inspiré du blog d'un investisseur ):

35% immobilier (représentant la part amortie de l’actif immobilier, c’est-à-dire la valeur de l’actif moins le capital restant dû sur l’éventuel crédit associé

10% de métaux précieux, majoritairement or

22.5% actions dont impérativement :
– 5% d’actions liés à des matières premières (donc d’entreprise profitant de l’Inflation) : parapétrolières, pétrolières, et dans une moindre mesure services énergétiques
– 5% d’actions investies dans la valeur (qui ne sont en général pas des actions de croissance mais plutôt des actions à gros rendement, faible per) qui baisseront moins en phase de récession.
Les 12,5% restants sont diversifiés par secteur d’activité et au niveau géographique.

22.5% d’assimilés cash (livrets, fonds euros, obligations…

10% de portefeuille libre et variable, Forex, cfd à risque limité...

des dettes (crédit immobilier) qui représentent idéalement 15% de l’actif net (soit 15/35= environ 42% des actifs immobiliers)

On applique donc le principe de Browne en achetant ce qui a baissé et en vendant ce qui a monté pour conserver toujours un même ratio de pourcentage.

Ce qui permet de traverser les différents cycles avec une bonne capacité d'adaptation quasi automatique car basée, non pas sur une analyse économique ( quasi toujours erronée) mais sur des chiffres trimestriels ou annuels que l'on ne peut trafiquer.

En espérant avoir été à peu prêt clair. :musique:

Re: Gestion de portefeuille et patrimoine.

par Benoist Rousseau » 25 mars 2013 19:44

(les gars vous me garder cela pour le wiki au chaud , cela fait plaisir de voir cité Kongratieff, Browne :) )

Au passage Loic Abadie n'a rien inventé ou créé sur les cycles passés ou présents, il a juste réutilisé ce qui a été écrit par de nombreux historiens économistes ;)

Mon maitre de fac disait, François Caron, : "ce n'est pas en réutilisant ce qui a été écrit que l'on peut faire croire que l'on pense, c'est juste au pire du plagiat, au mieux du plagiat réorganisé" :)

Re: Gestion de portefeuille et patrimoine.

par Thom » 25 mars 2013 19:53

On est au cycle de Schumpeter (du même acabit sauf qu'il inclut le progrès technique/innovations qu'on ne peut ignorer).
Mis a par ça, diversifié son portefeuille peut-être une bonne idée si on ne veut pas s'y préoccuper (et ainsi minimiser ses chances de perdre)... Quand on est, ce qui est généralement le cas des lecteurs d'Andlil, un passionné, on préférera investir sur une action (une obligation, un indice,...) que l'on connait, et que l'on suit, afin de maximummiser nos gains et de réduire, par notre méconnaissance, les pertes éventuelles (et par la même occasion, apaiser nos envies de trader en se focalisant sur un seul domaine !).

C'est le même principe pour les cfd à risque limité, Benoist l'a déjà expliqué dans un de ces articles si mes souvenirs sont bons.. Un bon trader est un trader spécialisé.

Maintenant, ce n'est que mon opinion, mais je sais que je préférerai maximummiser mes gains par une étude approfondie d'un seul domaine et par un savant calcul stochastique hebdomadaire (voir mensuel, dépendant de la volatilité et du contexte) plutôt que de diversifier.
Mais est-ce qu'on appellerait toujours cela un portefeuille d'action ? :lol: Je ne pense pas.

EDIT: Oui, je trouve que citer les théories de grands économistes est vraiment un gros plus, je connaissais déjà Kondratiev mais pas Brown, donc merci :)

Re: Gestion de portefeuille et patrimoine.

par Benoist Rousseau » 25 mars 2013 19:57

Schumpeter c'est mon préféré.

C'est cool je suis en train de rédiger pour le wiki un résumé des 30 plus grandes théories éco, je pensais que cela allait intéressé que moi :lol2:

Re: Gestion de portefeuille et patrimoine.

par DéBé » 26 mars 2013 00:13

Content d'avoir permis à certains dont le "boss" de prendre son (leur) pied :lol:

Sujets similaires
Gestion de patrimoine
par finandydy » 05 mai 2015 18:26 (13 Réponses)
Gestion de mon patrimoine personnel
par ladefense92800 » 29 oct. 2015 22:08 (40 Réponses)
Le mini-portefeuille Forex dans mon portefeuille
par Les3BB » 19 mars 2013 21:03 (50 Réponses)
outil de gestion de portefeuille
par schneiderj » 14 avr. 2013 18:33 (14 Réponses)
Programmation R et gestion portefeuille
par Aarnii » 10 avr. 2014 14:13 (10 Réponses)
Quandl : du très lourd pour la gestion de portefeuille
par Sagal » 03 août 2014 13:24 (21 Réponses)
Apprendre la gestion d'actifs/de portefeuille
par Eric_69 » 15 sept. 2017 09:39 (4 Réponses)
Gestion de portefeuille boursier Bancsabadell Andorra
par Nak44 » 08 juil. 2020 12:30 (0 Réponses)
Gestion de portefeuille privé - Combien de valeurs ?
par Joe Gillian » 14 sept. 2020 12:55 (9 Réponses)