Les proverbes et adages des traders

15 2 2016 - 11 commentaires
ProRealTime

Quels sont les proverbes boursiers ?

Les métiers de la finance de marché peuvent parfois être un peu fastidieux, c'est pourquoi les traders et autres opérateurs de marchés ont agrémenté leurs métiers d'une multitude d'expressions originales. La plupart sont pleines de bon sens voici donc un article qui décrypte pour vous ces adages.

bourse 300x219

Un tient vaut mieux que deux tu l'auras

Ceci n'est pas un proverbe boursier mais il est plein de sens et il est mon préféré. Il vaut mieux assurer un gain que se prendre une claque en bourse. Le nombre de fois où je me suis pris - xxx € en fin de journée alors que j'étais à +xxx € m'a appris à respecter cet adage boursier.

Acheter la rumeur et vendre la nouvelle

Les rumeurs entrainent des hausses de cours, une fois cette rumeur confirmée la hausse s’arrête. Il est donc judicieux d'acheter lors de la rumeur et de vendre lorsque la nouvelle se confirme.

Acheter au son du canon et vendre au son du clairon

Il est préférable d'acheter lorsque la situation économique est mauvaise car les cours sont bas et de vendre lorsque les cours sont remontés donc quand la situation s'est améliorée. Un proverbe désignant le même adage est : les marchés haussiers naissent dans le pessimisme, se développent dans le scepticisme et meurent dans l'euphorie.

Les arbres ne montent pas jusqu'au ciel, la Bourse est faite du même bois

Les cours ne peuvent pas être en hausse constante. Historiquement les cours atteignent toujours une résistance et subissent une baisse.

Préférez les filles aux mères

Lors d'une période de turbulence et de trouble économique il est moins risqué d'investir dans une filiale que dans une maison-mère. En effet, une maison mère sera toujours plus atteinte en cas de crise.

Quand Wall Street éternue, la bourse de Paris s'enrhume

La position des américains sur les marchés financiers est si importante que ses fluctuations affectent directement les marchés moins importants comme la bourse de Paris.

C'est dans les ciels bleus qu'éclatent les orages

C'est toujours lorsqu'on les attend+ les moins que les cracks surviennent. Lorsque la crise des subprimes a éclatée la bourse de New-York était en hausse constante depuis 2003.

 

Mieux vaut se couper la main tout de suite que le bras plus tard

Il faut savoir mettre des stop loss et minimiser ses pertes lorsqu'une position est défavorable. Cet adage est très suivi par les traders professionnels mais moins par les particuliers qui ont du mal à fermer des positions négatives.

Ne jamais chasser le dernier euro

Il ne faut pas être trop "greedy" ou gourmand, si vous avez une position très favorable, il ne faut pas essayer d'atteindre absolument le niveau le plus haut pour vendre, même si les avis restent positifs.

La bourse brûle toujours ce qu'elle a adoré

La bourse a tendance à créer des bulles spéculatives en privilégiant un secteur d'une manière excessive. Ces bulles peuvent alors éclater, avec les conséquences que cela a sur les cours.

Vous n'améliorerez pas vos résultats en arrachant les fleurs, et en arrosant les mauvaises herbes

Un investisseur avisé doit, au maximum, laisser courir ses plus-values et fermer ses positions défavorables au plus vite. Pour cela il doit placer des stop loss proche du cours et des stop sur les bénéfices plus éloignés pour laisser une chance à la position de progresser.

On ne rattrape pas un couteau qui tombe

Il ne faut pas investir dans un titre chutant dans une situation économique normale. Si le titre chute sans raison,son cours est instable et il faut donc prendre gare au tranchant.

Il ne faut pas mettre tous ses œufs dans le même panier

En diversifiant son portefeuille on a un taux de rentabilité moindre mais en cas de crack boursier on minimise ses pertes.

Ne jamais suivre les autres comme les moutons, les moutons on les tond

Suivre aveuglement les majorités des investisseurs n'est pas toujours une bonne idée, vous pouvez rater de bons investissement ou bien suivre une tendance qui va droit dans le mur.

Les proverbes et adages des traders
2.39 56 votes
ProRealTime    Pourquoi je trade les CFDs et les Futures en même temps ?

   Pourquoi je trade avec ProRealTime CFD et ProRealTime Futures ?

   Essayez un compte Démo Gratuit ou Réel

  Exclusif : 2 séances de coaching formation trading gratuites (valeur 500€)

Partagez cet article, c'est bon pour la santé
Twitter Facebook Google Plus Linkedin email

11 Commentaires pour Les proverbes et adages des traders

  1. Alex974 dit :

    Pas mal ce petit article ! 🙂

  2. palaomides dit :

    c'est toujours un grand plaisir a te lire je me souviendrais de ces adages car ils reflètent bien les marchés cordialement Roger

  3. Stochastic dit :

    en plus il y a l'explicatif !
    super....

  4. NASTYN dit :

    Ils sont toujours d'actualité et c'est sympa de les faire ressurgir car ils devraient le fil conducteur de tous les traders surtout les plus jeunes qui ne les connaissent pas .Merci sincèrement .Tu as vraiment de bonnes idées.Bonne journée.

  5. Sagal dit :

    Article très concis et très clair Benoist. Merci.
    Sans vouloir me la jouer car je ne l'ai pas fini et je n'applique pas tout forcément tout, je signale en anglais un bon livre sur la question: "Buy the rumor, sell the fact" de Michael Maiello (85 maxims of Wall street & what they really mean) qui est très bien fait et que je compte terminer.

    Allez un petit pour la route: "If investments are keeping you awake at night, sell down to the sleeping point". Au premier degré c'est en gros si vos investissments vous empêchent de dormir la nuit et bien vendez jusqu'au point ou vous pourrez bien bien dormir la nuit. Mais en allant plus loin il faut bien sûr s'intérroger sur la raison de son excessive inquiétude sur la stratégie qui a conduit à faire ces investissments au tout début et à réanalyser la situation et ne pas forcément succomber à une intuition, un pressentiment ou un mauvais "feeling" etc...
    En ces temps difficiles pour les investisseurs long termes, j'ai lu ailleurs ce qui m'a bien plu: si vous achetez des parts dans une boulangerie: allez vous faire le guêt et compter le nombre de clients chaque jour, surveiller les comptes chaque mois etc. Et bien non, pourquoi n'en serait-il pas de même lorsqu'on investit sur du long terme dans des parts d'une société solide? Restez zen et patient, bref garder le contrôle de soi et de ses actes...

  6. vincent dit :

    "C'est quand la mer se découvre qu'on voit qui nageait à poil!"
    De mémoire c'est du Buffett, en tout cas c'est très bon...

  7. DIOP Cheikh dit :

    Très content, cela me permet d'apprécier davantage la Finance de Marché promue à un bel avenir

  8. maquet dit :

    pourquoi nous avoir predit en fin d'année un cac à 5200 avec des cartes de credits qui allaient chauffer.
    Cela me laisse à penser que pour gagner avec votre trading vous etes condamné à faire payer des formations à des gogos...

  9. Benoist Rousseau dit :

    Bonjour,

    je vous invite à revisionner la vidéo de la nuit du trading. J'ai indiqué que je voyais un rebond du cac 40 (à l'époque tout le monde le voyait à 4200 4000 il suffit de regarder les autres vidéos) à 5000 et 5250 comme point maximum si les cartes bleues chauffaient. J'étais le seul de mémoire à le revoir repartir vers le nord avant la fin de l'année. A 5000 points comme on a stagné 3 jours dessous sans faire de break out, j'ai indiqué que c'était mort sur le forum, twitter et sur Direct Finance en direct, qu'on aurait du mal à franchir cette zone. De plus dans la même vidéo j'ai indiqué que je pensais que le marché allait s'écrouler en janvier 2016, que c'était là que le retournement allait se faire et effectivement le cac 40 s'est écroulé de 1000 points depuis le début de l'année 2016. Donc oui je me suis planté sur le rebond du cac 40 qui a été moins violent que prévu mais pas sur la forte baisse en janvier 2016. Je n'ai aucun soucis à dire que je me suis planté c'est tout à fait normal, la preuve l'article du jour 🙂 : http://www.andlil.com/regle-de-trading-non-respectees-et-ses-consequences-198919.html Mais il y a des fois aussi où je ne me plante pas, comme le retournement en janvier 2016 mais on l'oublie, je ne sais pas pourquoi les internautes ne retiennent que le négatif ?

    Personne ne prévoit l'avenir comme je le dis presque chaque jour, on fait ce que l'on peut en trading. Enfin, je ne fais payer aucune formation à personne, je refuse de faire payer, de vendre des livres, des robots, des indicateurs... Il m'arrive rarement de faire du coaching et dans ce cas c'est gratuit pour des gens que je connais. c'est de notoriété publique depuis 8 ans, j'ai assez écrit là dessus. Cordialement

  10. Benoist Rousseau dit :

    D'ailleurs nous pourrons en reparler en direct si vous le souhaitez, je vais bientôt à l'ile Maurice à Port Louis (mars ou avril), je crois que vous vivez dans le secteur ce sera l'occasion 🙂

  11. Chris dit :

    J'ai moi aussi entendu Benoist être (trop) optimiste pour fin 2015, mais effectivement ça arrive de se planter, et c'est bien de le reconnaître (d'abord pour soi car sinon on n'avance pas), alors que par ailleurs il me semble évident qu'il était baissier ensuite et qu'il a fort bien récupéré son erreur. Se planter le moins possible c'est le seul objectif qu'on puisse avoir, ceux qui ne le reconnaissent pas ne sont pas des traders, juste des boursicoteurs qui rêvent d'être traders mais perdent le plus souvent (même s'ils disent toujours gagner!)
    Par ailleurs il me parait évident que Benoist n'a pas besoin de vendre des formations pour gagner sa vie, en tout cas il n'a pas fait ce choix, contrairement à d'autres comme Cussac, excellent trader par ailleurs, Cussac c'est l'un des rares à faire les 2 bien, car la plupart des vendeurs de formation ne sont pas bons en bourse...d'ailleurs si on est bon en bourse pourquoi ne pas passer le plus de temps à l'exercer ?
    Je ne dis pas tout ça pour flatter Benoist, il sait que nous nous sommes "affrontés" un peu ici, mais je suis objectif dans mes analyses, en bourse ou sur les gens, et c'est comme ça qu'on perd le moins souvent dans la vie, et qu'on finit par gagner...

    Pas trop mal sinon les adages, ça peut aider des débutants et être un bon rappel pour les anciens. Par contre "ne pas mettre tous ses oeufs dans le même panier" je le déconseille, je conseille plutôt de limiter l'exposition à un certain % de son K (selon si on est en actions ou en produits dérivés ça n'est pas pareil évidemment) car si le marché se met à baisser, tout le panier baissera., donc ce qu'il faut surtout c'est garder du cash et couper ses pertes/prendre ses profits. Il aurait été bien aussi de rajouter "patience et longueur de temps font plus que force ni que rage", en clair il faut savoir essayer de viser le bon moment pour l'achat (car la PV se fait à l'achat le plus souvent, c'est dur à concevoir mais c'est comme ça), et si on a loupé le train tant pis, il vaut mieux louper une PV que de risquer une MV, et par ailleurs il faut aussi parfois être patient pour vendre, et aussi être selon les moments lièvre ou tortue, bref minimiser les pertes et maximiser les gains, pas si facile on le sait tous 🙂

Laisser un commentaire

Inscription au Forum

Blog: 1735 articles 12.329commentaires Forum: 501.565 messages 7705 membres
Devenez actif ! Rejoignez Andlil et sa Communauté de traders passionnés

Mes 2 comptes de trading avec PRT Trading sur CFDs et Futures

ProRealTime

En direct du Forum

Les derniers commentaires

[CDATA[ if (typeof newsletter_check !== "function") { window.newsletter_check = function (f) { var re = /^([a-zA-Z0-9_.-+]
[CDATA[ if (typeof newsletter_check !== "function") { window.newsletter_check = function (f) { var re = /^([a-zA-Z0-9_.-+]
[a-zA-Z0-9-]
[a-zA-Z0-9-]
[a-zA-Z0-9]
[a-zA-Z0-9]
["ne"]
["ne"]
["np" + i]
["np" + i]
["np" + i]
["np" + i]
["np" + i]
["np" + i]
["ny"]
["ny"]
["ny"]
["ny"]