ProRealTime
Posez toutes vos questions sur la Bourse, le fonctionnement des Marchés Financiers, des cfds à risque limité, des Futures, des Actions... Questions de débutants, toutes les questions sont les bienvenues

Les bases du trading - [6] Le levier

par Elcester » 25 mai 2020 20:27

Cet article sera le premier d’une nouvelle série ayant pour but d’aborder la partie lié au Money Management.

Il fait suite aux 5 articles sur la partie “analyse technique” que vous pouvez retrouver ici
les-bases-la-theorie-t31940.html
les-bases-du-trading-la-tendance-t32549.html
les-bases-du-trading-phases-de-marche-t33215.html
les-bases-du-trading-les-confirmations-t33813.html
les-bases-du-trading-trouver-sa-methode ... 35923.html

Dans ces articles, nous avons donc parcourus les différents concepts indispensable pour appréhender l’analyse technique afin de parvenir à construire sa propre méthode. Dès lors il convient d’y adosser un money management adapté pour espérer être rentable sur la durée.

0 - Définition du money management

On peut simplifier le trading à une équation d’espérance mathématique de gain.

E(x) = (probabilité de gagner * montant gagné lors d’un gain) - (probabilité de perdre * montant perdu lors d’une perte)

Si E(x) > 1, on est un trader rentable. Si E(x) < 1, on perd de l’argent.

L’analyse technique permet de déterminer les probabilités de gagner ou perdre. En effet, grâce à sa méthode nous pouvons déterminer nos probabilités qu’un trade se passe bien. Disons que dans 80% des cas, le trade est gagnant, et par extension, dans 20% des cas le trade est perdant.

De son côté, le money management va déterminer les résultats de nos trades, qu’ils soient gagnant ou perdant. L’idée est qu’une mauvaise gestion du risque va inciter à couper rapidement ses gains et laisser gonfler ses pertes.

Ce prisme permet alors d’établir où se situe le problème quand on est pas rentable. Est-ce lié à une mauvaise méthode, qui ne donne pas suffisamment de % de réussite ? Ou est-ce lié à notre money management, intrinsèquement lié à notre psychologie, qui ne permet pas de laisser courir ses gains ou couper trop tardivement ses pertes ?
Comment cela le money management est intrinsèquement lié à notre psychologie? Je croyais que le money management correspondait à une gestion du risque adapté à son capital, c’est quoi le rapport ?
Oui, c’est la définition orthodoxe. Cependant, j’aimerais introduire une autre vision du money management. Pour moi, le money management est la frontière physique qui nous sépare de nos démons psychologique.

Je m’explique.

Le dr house, dans la série éponyme, a comme règle de ne jamais rencontrer ses patients. Il explique cette particularité par le fait qu’en les rencontrant il risque de s’y attacher, ce qui pourrait fausser son objectivité. S’il crée un lien avec un patient, il pourrait être tenté de choisir la solution la moins dangereuse mais inefficace au lieu de la solution dangereuse, mais qui pourrait lui sauver la vie. Il s’efforce ainsi à garder un certain recul sur la situation, pour ne pas être parasité par ses émotions, pouvant entraîner la prise de mauvaise décision et donc la mort de ses patients.
dr_house.jpg
dr_house.jpg (15.81 Kio) Vu 660 fois
On peut ainsi dresser un parallèle avec le trading. Ce dernier consiste en soi à prendre les meilleurs décisions possible; les traders étant rémunéré à la qualité de leur décision, et non pas à l’heure. Or, les émotions parasitent totalement le processus de décision. Ainsi, l’enjeu du money management sera de réduire les émotions que l’on va ressentir afin de prévenir non pas la mort de son patient, mais de son capital.

En tradant, l’on va être amené à ressentir énormément d’émotions. L’euphorie en enchaînant les trades gagnant. L’espoir en voyant le trade partir dans le mauvais sens. La vengeance, l’envie de se refaire après une perte.

Toutefois, avec une gestion du risque adapté, les émotions seront drastiquement réduites, ménageant par conséquent notre psychologie. La vengeance sera moins importante car la perte n’affectera pas notre capital outre mesure. L’euphorie et l’espoir seront moins présent car le levier ne sera pas disproportionné.

L’idée sous-jacente est que plus on sera exposé au marché, plus notre trade sera risqué et plus nous serons mis sous pression et donc sous tension émotionnelle.

C’est pour cela que je vois le money management comme un premier rempart, une première digue nous séparant de nos démons psychologique. Plus ce rempart sera solide, moins la psychologie sera sollicité et par conséquent moins l’on prendra de décision pulsionnelle.

J’insiste beaucoup là dessus car ce concept est capital et peut changer fondamentalement votre trading. Afin d’imager et de rendre cela plus concret vous pouvez imaginer qu’à chaque fois que vous trader, il y a deux personnages sur vos épaules. L’un, va vous amener à prendre la décision rationnel, l’autre va vous amener à agir en fonction de vos émotions/pulsions.
démo_ange.jpg
démo_ange.jpg (29.26 Kio) Vu 660 fois
D’ordinaire, la voix de la raison est plutôt timide quand au contraire la voix de la pulsion est plutôt forte et envahissante. Et vos décisions se prennent en fonction de celui qui parle le plus fort.

Ainsi, avec une bonne gestion du risque, les émotions que vous allez ressentir en tradant seront très faible, ne donnant aucune force à la voix de la pulsion. Tandis qu’au contraire, si vous n’avez pas une bonne gestion du risque, cela revient à donner un mégaphone à cette dernière.

Concrètement, cela peut se traduire par cette situation caractéristique :
démon_ange_cas1.jpg
démon_ange_cas1.jpg (56.28 Kio) Vu 660 fois
Si votre perte est négligeable vous serez alors tenté d’écouter la voix de la raison et de ne pas aggraver la situation. Tandis que si cette perte est déjà conséquente en comparaison de votre capital, vous serez tenté de rester en position, voire d’augmenter votre exposition, conduisant vraisemblablement à une perte encore plus importante.
Ok, maintenant je comprends l’enjeu du Money Management. Je voyais cela comme des règles contraignante. Désormais je comprends que cela tient plus d’une discipline salvatrice qui permet de limiter l’afflux d’émotions quand je trade. Et donc tu as parlé du levier comme outil lié au money management, qu’est ce que c’est ?

Re: Les bases du trading - [6] Le levier

par Elcester » 25 mai 2020 20:37

1 - Le levier

Le levier est un sujet controversé qui cristallise beaucoup de débat. Effectivement, l’utilisation du levier dépend grandement de la quantité de capital mobilisable de chaque trader et fait ressortir par conséquent les inégalités économiques. Plus un trader aura de capital, plus il sera en capacité de diminuer son levier. Ce qui signifie qu’il pourra plus aisément dégager un revenu important de manière sereine.

Benoist a fait un article à ce sujet faisant référence et que tout trader devrait avoir lu :
https://www.andlil.com/trading-de-rente ... 99274.html

Ainsi, dans cet article, je vais essayer de prendre en compte les deux réalités qui s’opposent afin d’être le plus exhaustif possible et que personne ne se sente exclu.
Mais c’est quoi le levier, au final ? Comment ça se calcule ?
1 - Qu’est-ce que le levier

Cela correspond au rapport entre la taille de lot et notre capital. On utilise la formule suivante pour calculer la taille de lot :

Taille de lot = Nombre de lot * Nombre de point * Valeur du point

En prenant l’exemple du Dow Jones, proposé à 5€ le point par le broker (la valeur du point dépend du broker)

1 lot * 24 000 points * 5€ = 120 000€

Pour un capital de 20 000€, on est en levier 6 (120 000 / 20 000)
Pour un capital de 60 000€, on est en levier 2 (120 000 / 60 000)
Attends 2 minutes. Comment on peut acheter un contrat à 120 000€ avec 20 000€ ou même 60 000€ ? Le reste vient d’où ?
Pour simplifier, c’est le broker qui fournit la différence. C’est comme si le broker prêtait ce qu’il manque. C’est pour cela que l’on parle de levier, on recourt à l’endettement pour pouvoir multiplier ses performances.
Mais, si je comprends bien on peut multiplier ses gains ?
Oui. Toutefois, si l’on demande à un débutant et à un trader chevronné à quoi sert le levier, ils donneront deux réponses différentes.

Pour le débutant, le levier sert à multiplier ses gains.
Pour le trader expérimenté, le levier sert à multiplier ses pertes.


Puisqu’en effet, si le levier permet de multiplier ses performances, cela implique de multiplier ses gains comme ses pertes. C’est donc un outil à double tranchant.
Ah, mais en fait le levier c’est le diable absolu, c’est à éviter à tout prix c’est ça ?
Je serais plus nuancé. D’une part, pour certains traders sous-capitalisé, le levier est indispensable; ils ne peuvent pas trader sans. D’autre part, une utilisation mesuré du levier peut permettre de multiplier ses gains sans prendre de risque inconsidéré. Mais cela requiert beaucoup d’expérience et des configurations précises pour minimiser cette prise de risque supplémentaire. En somme, seuls les traders ayant beaucoup d’expérience peuvent l’envisager. Mais nous aborderons cette partie dans un autre article.
Je vois. Mais sans levier ça me semble quand même compliqué d’avoir des performances décentes, non ?
1 - 2 Le trading est un marathon, pas une course

Je remarque qu’énormément de traders se mettent une pression de dingue vis-à-vis de leur résultats (j’en fais partie). J’aimerais par conséquent démontrer que cette pression n’est pas légitime et qu’il est possible de parvenir à des performances très intéressantes en se concentrant uniquement sur une chose : la régularité.

Il y a beaucoup de chimères associé au trading. Beaucoup de vendeurs de rêve mettent en avant des performances irréaliste sur des périodes très courtes. Il y a également une part d’égo qui s’immisce; faire un gros coup en bourse est très valorisant.

En outre, une grosse performance, quand elle advient, déclenche un shot puissant de dopamine. Cette hormone de la récompense est à l’origine de l’addiction. Ainsi, on va être incité chimiquement à rechercher de grosse performance. Et les petites performances paraîtront bien fade en comparaison.

Ces raisons expliquent en partie pourquoi nous avons inconsciemment intégré qu’il fallait faire un gros coup. Et pour ce faire, il est nécessaire de recourir au levier et donc de prendre des risques supplémentaires. Mais est-ce vraiment indispensable de faire des gros coups en bourse?

Si je vous propose de DOUBLER votre capital au bout d’un an, ou de faire 0,5% par jour (postulons 200 jours de trading), quel choix allez vous faire ?
matrix.jpg
matrix.jpg (64.48 Kio) Vu 655 fois
Spoiler:
Intuitivement, on est tenté de choisir l’option qui permet de doubler son capital. Toutefois, même si 0,5% par jour peut paraître ridicule, à la fin de l’année, cela revient à multiplier son capital par 2,7, soit plus du double.
Par ailleurs, il est utile de préciser que les meilleurs Hedge Fund sont loin de doubler leurs capitaux, donc c’est déjà une performance ambitieuse. Voici deux exemples de performance de hedge fund en 2018 et 2019.

Performance 2018
Spoiler:
HF dec best worst dec 2018.jpg
HF dec best worst dec 2018.jpg (80.6 Kio) Vu 655 fois
Performance 2019
Spoiler:
performance HF.jpg
performance HF.jpg (91.11 Kio) Vu 655 fois
Ainsi, en postulant un objectif de 0,25% par jour, soit moitié moins que dans l’exemple précédent, cela revient à un objectif d’environ 1% par semaine ou encore 4% par mois. Ces performances peuvent paraître légère, mais à la fin de l’année cela se conclut par un bénéfice d’environ +65%. Soit une performance digne des plus grands hedge fund.

Si l’on traduit cette objectif de performance avec quelques exemples de capital de départ, on trouve ce tableau récapitulatif :
tableau_résultat.PNG
tableau_résultat.PNG (9.49 Kio) Vu 655 fois
Pour un capital de 1 000€, il faudra ainsi chercher à gagner en moyenne 2,5€ par jour, soit 10€ par semaine.

Sur cfd à risque limité, un point DAX vaut au minimum 50 centimes, tandis qu’un point sur le dow jones vaut minimum 20 centimes. Par conséquent, pour atteindre cet objectif, il suffit de faire 5 points sur le dax, ou 15 sur le dow jones. Autrement dit, il faut chercher à faire 20 points sur le DAX ou 60 sur le dow jones en moyenne par semaine pour atteindre cet objectif.

Sur Future, en postulant un capital de 100 000€, le point est à 25€ sur le DAX. Il faut donc 10 points par jour pour atteindre son objectif.

Dans les deux cas, c’est très loin d’être insurmontable. Et pourtant, si régulièrement on atteint ce petit objectif, on arrive à la fin de l’année à une performance approchant les meilleurs hedge funds.
donc si je comprends bien, il est préférable de chercher des petites performances régulière plutôt que des gros coups ? Et donc il est préférable de raisonner en % ou en points ?
1 - 3 Comment se détacher de ses résultats

C’est ce que j’essaye de démontrer, oui. A mon sens, la réflexion en % ou en points est à privilégier. En effet, cela permet de mettre de la distance avec les sommes en jeu, qui peut induire une certaine pression psychologique.

Cela sera particulièrement vrai lors du processus d’augmentation de la taille de lot standard, quand le trader cherche à franchir un palier. Trader à 25€ le point ou 100€ le point n’a pas une très grande différence en soi. Pourtant, psychologiquement, on sera bien plus affecté dans la deuxième situation.

C’est pour cela que réfléchir en point par exemple, permet de servir d’étalon. Si avec sa méthode, on a l’habitude de prendre 10 points, on sera moins sujet à couper plus tôt son trade car la taille de l’exposition est supérieur, ce qui nous met dans une position inconfortable. La taille de lot aura ainsi moins d’emprise dans notre processus de décision.

Dans un autre optique, pour les petits capitaux notamment, quand on constate les résultats, on peut être démoralisé. Trader plusieurs heures pour 2,5€ ? Cela incite fortement à sur-utiliser du levier pour avoir des résultats qui ressemblent à quelque chose, et au final à se vautrer. Ainsi, en réfléchissant en point, ou en %, cela permet de remettre les choses en perspective.

Si je suis capable de faire 10 points régulièrement avec 1000€, je devrais être capable de le faire avec 10 000€ puis 100 000€. Puisque c’est uniquement à partir de ce type de capital qu’il est envisageable de gagner suffisamment pour en vivre.

En outre, à mon sens, les comptes avec de petits capitaux ont un but pédagogique. L’idée est davantage apprendre les fondamentaux et non pas de dégager un complément de revenu. Or, les débutants font souvent cette confusion qui peut alors amener à énormément de frustration et donc des tilts réduisant à néant leur capital.
Ok, je commence à mieux appréhender le money management. Mais j’ai l’impression que tu n’as pas encore tout abordé ?

Re: Les bases du trading - [6] Le levier

par Elcester » 25 mai 2020 20:44

1 - 4 Récapitulatif

Effectivement, il y a encore beaucoup de chose à dire sur ce sujet, et c’est pourquoi j’ai cherché à détacher les parties composant le Money Management. Dans cet article nous avons introduit le MM et son aspect fondamental, le levier.

J’ai alors essayé de démontrer pourquoi l’utilisation du levier n’était pas nécessaire et était même contre-productif. Je me suis donc attardé sur l’aspect négatif du levier, pour mettre en garde les traders qui souhaiteraient l’utiliser à tort et à travers.

Dans le prochain article, j’essayerais de montrer que même si le levier est dangereux, il peut être intéressant s’il est utilisé avec parcimonie. L’on verra ainsi comment utiliser le levier de manière judicieuse sans augmenter trop drastiquement son risque.
Cela me convient ! L’article a été très dense en information, quels sont les grandes idées à retenir de tout ça ?
1) On peut simplifier le trading à travers une équation mathématique de gain

E(x) = (probabilité de gagner * montant gagné lors d’un gain) - (probabilité de perdre * montant perdu lors d’une perte)

L’analyse technique permet de déterminer les probabilités de gagner ou perdre. Tandis que le Money Management va déterminer le résultat d’un trade. Une mauvaise gestion du risque va inciter à couper rapidement ses gains et laisser gonfler ses pertes.

2)Si le money management correspond à la gestion du risque, on peut également l’envisager comme la frontière physique qui nous sépare de nos démons psychologique. Plus notre exposition sera faible, moins l’on prendra de décision pulsionnelle. Gardez l’image des deux voix sur vos épaules en tête. Ne donnez pas le mégaphone à la voix de l’émotion !

3)On utilise la formule suivante pour calculer la taille de lot :

Taille de lot = Nombre de lot * Nombre de point * Valeur du point

En prenant l’exemple du Dow Jones, proposé à 5€ le point par le broker (la valeur du point dépend du broker)

1 lot * 24 000 points * 5€ = 120 000€

Pour un capital de 20 000€, on est en levier 6 (120 000 / 20 000)

Si l'on peut trader avec une exposition supérieur à notre capital, c'est que l'on a recourt au levier (> au levier 1), ce qui revient à se faire prêter de l'argent par son broker.

3) Même s’il est tentant de rechercher des gros coups en bourse, il est plus rentable de se concentrer sur la régularité. Des petites performances certaines et régulières permettent de ne pas subir de grosses pertes en contrepartie tout en ayant une performance plus qu'intéressantes. Ce sont les petits ruisseaux qui forment les grandes rivières.

4) Afin de mettre de la distance avec ses résultats, il peut être intéressant de raisonner en % ou en points.

Re: Les bases du trading - [6] Le levier

par Elcester » 25 mai 2020 20:48

Je me suis beaucoup cherché pour cette nouvelle série sur le money management. L'approche étant totalement différente de ce que j'ai pu faire à travers l'analyse technique. En effet, la part d'interprétation dans l'analyse technique est bien moins importante, et donc les nuances sont d'autant plus grande à développer sur le money management.

J'aimerais donc énormément avoir vos retours pour savoir quels sont les points que je pourrais améliorer pour gagner en qualité ? Si j'ai occulté des parties qui vous semblent indispensable ? Même s'il est probable que j'ai fais le choix de les aborder plus tard, il se peut aussi que j'ai oublié d'en parler.

Et si jamais il y a des sujets/concepts qui vous tiennent à coeur et que vous aimeriez que j'aborde, n'hésitez pas. Même si les grandes lignes des prochains articles sont rédigés, je peux encore les modifier :top:

Re: Les bases du trading - [6] Le levier

par ChristelleP » 25 mai 2020 21:09

Quel travail ! Merci Elcester ! :mercichinois:

Re: Les bases du trading - [6] Le levier

par Jordi » 25 mai 2020 21:19

Merci Elcester pour tout tes articles :top:

Re: Les bases du trading - [6] Le levier

par Elcester » 25 mai 2020 22:03

@Christelle&Jordi :mercichinois: le plaisir est pour moi :top:

Re: Les bases du trading - [6] Le levier

par Laniakea » 25 mai 2020 23:36

Beau boulot :top:

Re: Les bases du trading - [6] Le levier

par Elcester » 25 mai 2020 23:58

@Laniakea :mercichinois: J'ai vu que tu avais laissé un message sur mon journal, j'espère que les articles vont pouvoir t'aider ! Le prochain sera beaucoup plus concret avec des outils directement applicable durant une session de trading :top:

Re: Les bases du trading - [6] Le levier

par Felicks » 26 mai 2020 00:23

Merci Elcester pour ton travail et tes articles pédagogiques.

Cette citation dans ton article est la base du trading, ce n'est pas euphorique, juste réaliste, et c'est ça le trading! Dans un monde où tout s'obtient rapidement (recherche internet, vidéo à la demande, etc..), c'est d'autant plus frustrant.

Le trading est un marathon, pas une course

Sujets similaires
Les bases du trading - [5] Trouver sa méthode de trading
Fichier(s) joint(s) par Elcester » 19 avr. 2020 05:35 (53 Réponses)
Les Bases du trading - [1] La théorie
Fichier(s) joint(s) par ChristelleP » 02 oct. 2019 22:13 (68 Réponses)
Les bases du trading - [2] La tendance
Fichier(s) joint(s) par Stienba » 04 nov. 2019 05:35 (62 Réponses)
Les Bases du trading - [3] Phases de marché
Fichier(s) joint(s) par Dowusu » 08 déc. 2019 23:17 (27 Réponses)
Les bases du trading - [4] Les confirmations
Fichier(s) joint(s) par Elcester » 13 janv. 2020 03:37 (59 Réponses)
Les bases du trading
par Amarantine » 22 janv. 2021 13:56 (1 Réponses)
Les bases du scalping : Questions
Fichier(s) joint(s) par Pandino_cz » 12 févr. 2015 09:28 (135 Réponses)
Les bases de la bourse
par Abime » 03 janv. 2017 23:55 (4 Réponses)
Les BASES d'une installation solaire
par ChristelleP » 18 avr. 2021 17:33 (2 Réponses)