ProRealTime
Vos réactions et idées sur l'actualité économique et sociale, vos lectures et questions sur l'économie

Re: Taux obligataire / Taux interbancaire

par Stan » 17 Fév 2019 10:31

En gros, ce qui a fait baisser les taux de rendements des obligations c'est :
1. Les taux directeurs bas.
2. Le QE, à travers un programme d'achats d'actifs hebdomadaire où la BC se porte acheteuse de titres obligataire de la zone euro sur le marché secondaire, pour des montants mensuel élevès (jusqu'à 60Mds/mois par ex pour la BCE)
Donc hausse demande = hausse des prix (donc baisse des rendements)

Avant le choc financier de 2008/2009, les banques centrales ne faisaient pas ce genre de politique (QE). Leurs taille de bilan varié mais pas dans de telles ampleurs.

Quand la BCE achète des titres, elle crédite de l'argent électronique (appelé "monnaie banque centrale") crée sur le compte de la banque vendeuse de titres (hausse passif compte dépot banque), et crédite son poste de l'actif titres (hausse actif titre), donc son bilan augmente.

Cette argent est crée pour faciliter les conditions financière quand c'est nécessaire.
A un moment lorsque l'enfant sait refaire du vélo en toute sécurité, bah tu lui enlèves les 2 petites roues arrière qui l'ont aidé à sa stabilité... ;)
A un moment losque que les risques d'instabilité ont diminué, retour à la normal et donc la BC détruit le surplus de monnaie banque centrale (et donc baisse son bilan).

Re: Taux obligataire / Taux interbancaire

par Aarnii » 17 Fév 2019 12:16

Merci Stan! :top:
Et juste pour revenir sur le taux de défaut...ce n'est pas parce que la BCE détient des titres que leur risque de défaut baisse. Le lien est moins direct que ça. Le risque de défaut d'une entreprise (ou d'un Etat) va baisser car sa situation économique s'améliore (croissance) ou que la charge des intérêts qu'elle paie diminue (baisse des taux).
Comme lors d'une crise, c'est justement le but d'une BC de soutenir l'économie en faisant baisser les taux (par baisse des taux directeurs + QE), cela profite aux entreprises et améliore/soutient leur croissance et diminue leur charge financière.
Mais après, si on va un petit peu plus loin...la baisse des taux ne veut pas forcément dire que le risque a baissé. Les taux peuvent avoir baissé simplement parce que la demande en dette (même de moindre qualité) est plus forte, notamment à cause du QE qui a poussé les investisseurs cherchant du rendement à aller acheter des titres de plus en plus risqués (les titres souverains ou d'entreprise de qualité rapportant de moins en moins).

Oui, tu as compris le carry trade :) Le hic, c'est que tu ne sais jamais vraiment si ta devise short ne va pas se renforcer...Surtout que dans un carry trade, tu es rarement tout seul à le faire...Et quand tout le monde déboucle son carry trade, ta devise short va monter très rapidement...C'est ce qu'il s'est passé en 2008 sur le JPY par exemple.

Re: Taux obligataire / Taux interbancaire

par Trading72 » 17 Fév 2019 14:25

D'accord je vois...

Pour les taux obligataire, si je comprends bien, il faut plutôt voir ça sous un rapport à la demande et non au risque. Bon j'imagine qu'en temps trouble, le taux de la dette, donc de l'obligation, va + correspondre au risque, mais il peut donc aussi faire référence à la demande.
+ la demande est forte et plus le taux diminue car les marchés estiment que c'est moins risqué dû au fait qu'il y ait beaucoup d'acheteur.

Donc clairement : Il faut voir les actifs financiers détenus par les banque et qui ont été prêtés par les banques centrales, comme des soupapes de sécurité, un seuil construit en actif et qui fait plancher et permet à la banque de ne pas couler quand elle va mal.
Quand elle va bien et qu'elle croît, la BC lui achète ses actifs et lui file en échange l'équivalent en cash, que la banque à son tour, investis sur les marchés.

Très intéressant tout ça...

Pour le délire : Le taux du prêt immobilier est calculé par les banques sur quelle référence/données ?
J'ai toujours été curieux de savoir ^^

Re: Taux obligataire / Taux interbancaire

par Stan » 17 Fév 2019 16:06

Ca dépend Trading72.. Aarnii a très bien expliqué pour la valo des obligations.

Sur les oblig souveraines (et d'entreprises) européennes oui il y a "distortion" du marché car une demande qui "n'aurait pas dû" être là, l'a été ^^ (QE BCE).

Je ne comprends pas la suite de ton post ^^.

La BCE a filé de la monnaie banque centrale contre des actifs.

Les banques peuvent être amené à préter des actifs financiers faisant office de garantie à la BCE en échangent de prêts consentis par la BCE

Tu as aussi cette file que j'ai crée pour voir si bulle monétaire indirect via politique BCE et QE vers l'immobilier (tu y découvrira peut être une autre vue sur l'économie, la masse monétaire et les agrégats monétaires ^^) : zone-euro-bulle-monetaire-t26493.html

Re: Taux obligataire / Taux interbancaire

par Aarnii » 17 Fév 2019 16:47

Pour les taux, il faut voir ça sous un rapport demande ET risque. Tu ne peux pas dissocier les deux. Une plus forte demande fait baisser les taux. Tout comme un risque plus faible. Le taux correspond donc à la fois à la demande et au risque. Tu n'auras pas une entreprise B- qui aura un meilleur taux (plus faible) qu'une AA+.

Moi non plus je ne comprends pas trop la deuxième partie de ton post :mrgreen: Mais attention, lors d'un QE (achat d'actifs), la BC ne prête pas d'argent à une banque. Ce que fait la BC, c'est créer un surplus de demande afin de faire baisser les taux en créant de la monnaie ex nihilo.
Cette baisse des taux va inciter les gens/entreprises à investir et les intervenants financiers/les banques à investir dans des titres/projets plus risqués. En fait, c'est le phénomène de "crowding out", la BC te dit (très schématiquement hein), si tu veux plus de rendement, finance les entreprises en achetant leur dette ou en leur octroyant des prêts. Parce que si tu achètes du souverain, tu gagnes très peu; et si tu laisses ton argent dormir, tu perds de l'argent (-0.4%, taux de dépôt de la BCE).
Donc moi en tant qu'investisseur (fonds de pension, société de gestion, etc.) ou banque, au lieu d'acheter de la dette souveraine qui ne rapporte plus rien ou rester en cash, si je veux du rendement, je vais devoir acheter des dettes d'entreprises plus risquées (investisseurs) ou prêter davantage (banque). En ce sens, la BC essaie d'inciter les gens à fournir du crédit à l'économie.

Quand la BC file de l'argent contre actif, qu'une banque place du collatéral auprès de la BCE, là on est plus dans le QE, c'est un autre mécanisme, lié au refinancement bancaire.


Enfin pour ta dernière question sur les taux immobiliers, les taux souverains sont importants (par ex. le 10 ans Français) mais aussi l'appétit des investisseurs pour ce qu'on appelle les "covered bonds" et MBS (mortgage backed securities). Ce sont des instruments financiers qui permettent aux banques de transférer au marché (aux investisseurs) le risque de crédit de milliers d'emprunts qu'elles ont octroyés à leurs clients et qu'elles vont "regrouper" (pooler) dans cet instrument financier. (Pour info, les subprimes, c'est la qualité la plus basse, la plus risquée des MBS). On parle de "securitization".
C'est cet appétit pour les covered bonds qui expliquent notamment pourquoi les particuliers italiens peuvent emprunter pour moins cher que l'Etat italien. Un covered bond italien a un rendement moins élevé que le 10 ans italien par exemple.

Re: Taux obligataire / Taux interbancaire

par Trading72 » 17 Fév 2019 17:00

Je me suis mal exprimé x)

Ah bah Aarnii a répondu pendant que j'écrivais, c'est tout clair !
Et la BC, quand elle achète des actifs et qu'elle crée de la monnaie à coup de baguette magique... la notification comme quoi l'argent a été "créé" va donc dans le solde de la banque ou il reste à la BC ? (Désolé...)

Ah ça m'a l'air d'être très du "marché libre" la façon dont tu m'en parle des prêts hypothécaires.
ça fonctionne uniquement de cette manière ? Je sais pas, je pensais au moins que els banques fixaient leur taux décisionnel sur un autre taux de référence...

Merci pour ton lien Stan je le regarde de suite et je regarde celui de cette nuit par la même occasion :)

Re: Taux obligataire / Taux interbancaire

par Stan » 17 Fév 2019 18:26

Toujours des postes motivé et de grande qualité Aarnii :mercichinois: :top: !

"Et la BC, quand elle achète des actifs et qu'elle crée de la monnaie à coup de baguette magique... la notification comme quoi l'argent a été "créé" va donc dans le solde de la banque ou il reste à la BC ? (Désolé...)"

La réponse est oui, il va dans le compte de la banque ET reste à la BC ^^.

Spoiler:
Peut être ceci te permettra de comprendre le système de vase clos de la monnaie banque centrale et pourquoi cela reste dans les comptes de la BC :
https://www.ecb.europa.eu/explainers/tell-me-more/html/excess_liquidity.fr.html
(le site de la bce et de la fed regorge de texte pédagogique au passage.. ;) )


Pour simplifier : les banques ont un compte à la BCE. Ce compte est de l'argent "banque centrale". Ce compte est au passif du bilan de la banque centrale. (Et donc à l'actif du bilan de la banque).
En quelque sorte ce n'est pas de l'argent qui est dans "l'économie réel". (Masse monétaire M0 dit "base monétaire", désolé ca fait appel à d'autre notion ^^ mais avec ces mots clé tu trouveras facilement des infos sur google :D :joker: )

Re: Taux obligataire / Taux interbancaire

par Trading72 » 17 Fév 2019 19:15

Tkt Stan, je vais fouiner demain, merci C'est excellent, j'apprend pleins de choses ! Beaucoup d'un coup mais C'est pas grave ^^

Re: Taux obligataire / Taux interbancaire

par alfbeaum » 17 Fév 2019 21:44

Merci à tous pour cette file

Re: Taux obligataire / Taux interbancaire

par Aarnii » 17 Fév 2019 22:43

Merci Stan! A nous deux, on va rendre Trading72 incollable sur les taux et la politique monétaire :D

Quand la BC achète des actifs, attention, elle n'achète pas forcément aux banques. Elle achète soit directement à l'Etat ou à une entreprise si elle le fait sur le marché primaire, ou aux investisseurs (banques, sociétés de gestion, hedge funds, entreprises tiers, etc.) sur le marché secondaire. Ce sont eux qui vont recevoir les liquidités et ensuite à eux de les investir sur des actifs plus risqués ou d'octroyer davantage de prêts.
Le mécanisme décrit par Stan correspond aux opérations d'Open Market, comme les TLTRO et le refinancement interbancaire plus généralement.

Pour les prêts immobiliers, le marché n'est pas si libre, le marché des covered bonds est très régulé en Europe et il dépend également des taux souverains et de l'appétit des marchés pour les titres adossés à des créances hypothécaires.
Après effectivement, cela peut amener à des dérives...si l'intérêt pour les MBS est très fort, la banque va essayer d'octroyer toujours plus d'emprunts, puis les revendre sur le marché sous forme de MBS, octroyer de nouveaux emprunts, les refourguer au marché, etc. Jusqu'à un moment où la banque sachant que l'appétit est si fort pour les MBS qu'elle n'en aura plus rien à faire des clients à qui elle va octroyer des prêts, ne vérifiant même plus leur solvabilité (et elle s'en fiche vu qu'elle va revendre ces emprunts sur le marché)...et c'est ce qui a mené à la crise des subprimes, grosso modo :)

Articles en relation
Taux de variation en % du PIB
par loilodan » 11 Fév 2019 15:39 (3 Réponses)
Courbe de taux USA
Fichier(s) joint(s) par Stan » 03 Jan 2019 23:22 (1 Réponses)
Le taux de pauvreté au plus bas historique
par noko » 23 Sep 2018 21:35 (21 Réponses)
baisse tendancielle des taux de profits
par cobra-san » 22 Déc 2016 02:49 (5 Réponses)
Taux de prelevement obligatoire en france
par kerlouané » 22 Fév 2018 18:44 (0 Réponses)
taux de chomage zone euro
Fichier(s) joint(s) par climatisor » 07 Oct 2018 21:31 (33 Réponses)
Conséquence de l'évolution du taux de refinancement
par vespertilio » 06 Nov 2018 23:20 (0 Réponses)
Keynes, investissement, taux d'intérêt
par Benoist Rousseau » 17 Déc 2018 21:13 (4 Réponses)
Impact des taux d'intérêts US sur les obligations
par kero » 07 Mai 2019 18:40 (2 Réponses)
la hausse des taux et l'impact sur les marchés financiers
par Benoist Rousseau » 27 Sep 2018 12:03 (4 Réponses)

ProRealTime