Quelques petites réflexions sur notre argent et l'Etat

La Cigale gagne parfois aussi - 21 3 2013 - 11 commentaires
ProRealTime

Les événements récents à Chypre avec la proposition de taxation automatique des avoirs des comptes bancaires a beaucoup surpris et indigné. Mais est ce vraiment si exceptionnel que cela et si choquant ?

Je vous propose quelques idées comme elle me viennent :

Est-ce que l'argent sur notre compte bancaire nous appartient ?

La réponse me semble non, nous ne sommes pas propriétaires des sommes que nous déposons en banque pour deux raisons :
– en cas de faillite de la banque, on se rend bien compte que les sommes sont garanties de 60 000 € à 100 000 € selon les pays, si vous possédez plus tant pis pour vous.
– Votre argent reste toujours à la merci d'un décret, d'un vote parlementaire le week-end. Mais cela n'a rien d'exceptionnel en soi, nous sommes aussi à la merci d'une augmentation de la TVA, d'une augmentation de notre tranche d'imposition...

Notre argent a donc une forme de virtualité, tout comme notre capital qu'il soit mobilier ou immobilier. L’État peut taxer à loisir les plus-values immobilières, augmenter la fiscalité sur les gains en bourse (et il ne s'en est pas privé depuis quelques années en France…). On perçoit cela souvent comme une forme de spoliation qui ira même au-delà de notre vie, à notre mort l'État prendra un pourcentage plus ou moins important de notre passage sur Terre à nos ayants droits. Le droit du seigneur, au Moyen Âge on appelait cela l'impôt de main morte que pouvait prélever les seigneurs locaux sur leurs serfs à leur mort. L'ancien régime survit encore dans ce type d'impôt

Est-ce que la spoliation de l'État sur les avoirs de ses citoyens est exceptionnelle ?

emprunt defense nationale

"Souscrivez tous au 3e emprunt de la défense nationale. Vous aiderez nos héroïques soldats ... à rendre Strasbourg à la France" 1917

La réponse est non, c'est pour cela qu'il ne faut pas s'étonner de la possibilité qui a été évoquée de confisquer une partie de l'argent sur les comptes à Chypre, historiquement on le voit assez souvent. Mais l'être humain a cette faculté formidable d'oublier les choses, ce qui lui permet d'avancer mais aussi de faire les mêmes erreurs. Par exemple au siècle dernier, l'État français a totalement ruiné les petits rentiers pour financer la première guerre mondiale. Avec une réclame rarement vu à l'époque, en exacerbant un petit peu le patriotisme, des centaines de milliers d'épargnants ont souscrit à des emprunts d'État, les emprunts à la défense nationale par exemple, pour financer l'effort de guerre. Le gouvernement a fait cela pour collecter l'épargne de manière très rapide et en agitant un taux d'intérêt prometteur. À la fin de la guerre, d'autorité, l'État a repoussé l'échéance des emprunts pour « profiter » de l'inflation à 22,5 % en 1919 et à 39,5 % en 1920. Cela a bien entendu ruiné des centaines de milliers de petits épargnants anéantissant « la République des petits rentiers ». Rappelons au passage que sans cette rente, les temps étaient bien difficiles à cette époque, il n'y avait pas de retraite…

Mais les principales spoliations que nous avons tendance à oublier maintenant que nous avons l'Euro ce sont tout simplement les dévaluations : la dévaluation de -44,4 % en 1948 a fait beaucoup de mal, celle de 1969 de - 11,5 % et les dévaluations de 1981  - 3 %, 1982 de -5,75 % sont autant d'argent pris dans la poche directement des Français.

Notre argent sert de dépôt de garantie à l'État

Mais le plus important à mon avis est que notre argent sert de garantie à l'État français, c'est ce qui permet d'expliquer que l'État français emprunte à des taux extrêmement bas voire parfois négatifs ! En effet, avec un décret, une loi, la dette française peut-être quasiment instantanément remboursé à ses créanciers. Je l'avais évoqué l'année dernière et cela avait suscité beaucoup de remous mais je pense que l'exemple chypriote nous montre que tout est possible dans le meilleur des mondes possibles : si nous prenons simplement les dépôts en assurance-vie en France, ceux-ci couvrent une énorme partie de la dette.

La dette française s'élève à 1907 milliards environ au moment où j'écris cet article et selon les derniers chiffres que j'ai trouvés l'encours de l'épargne en assurance-vie était de 1377 milliards en février 2012. On peut par exemple imaginer que l'État passe un décret ou une loi qui informe les Français le lundi matin que tous les montants en assurance-vie supérieure à 200 000 € sont confisqués. Trois Français sur quatre seront pour car ils ne possèdent pas une telle somme et tous nos problèmes sont réglés (on peut se remettre à emprunter à tout va :lol:).

Est-ce vraiment de la science-fiction ?

Je ne pense pas, on a déjà eu quelques exemples historiques de ce type, telle que la confiscation des biens civils du clergé durant la révolution française ou les dernières nationalisations pétrolières d'Hugo Chavez. Comme je l'ai indiqué quelquefois sur le forum, la France est championne du monde du nombre de millionnaires par habitant (un prochain article) et cela ne concerne pas que les biens immobiliers. Dans les temps de crise, on peut très bien imaginer un gouvernement populiste de gauche comme de droite qui arrive au pouvoir et qui jouera la masse contre les nantis : "de quoi se plaignent ils ?, il leur reste encore 200 000 €" alors que 80 % de la population n'aura jamais cette somme sur un compte bancaire (pour les 80 % je n'ai aucune idée du chiffre réel, c'est moi qui l'invente en me basant sur le faite que la moitié de la population gagne moins de 1500 € par mois et qu'en 2012 le patrimoine net moyen d'un ménage (donc deux personnes) était de 229 300 € (et là on compte le patrimoine immobilier dedans...).

Après tout, déposséder 10 % de la population pour en sauver 90 %, n'est-ce pas une mesure démocratique, de salut public, n'est ce pas possible en cas d'urgence avec la constitution de la Vème République (et oui le président de la République peut légiférer par décret...) ? Pas si démocratique que cela si on est dans les 10% mais en 1918 cela n'a pas dérangé l’État et comme tout le monde oublie, cela permet de remettre le compteur presque à zéro tous les 130 ans en gros. 5 générations, qui peut me citer le nom de son arrière arrière grand père ? Qui sait s'il n'a pas déjà été spolié et que l'amnésie nous touche ?  😉

Petite conclusion provisoire sur le rôle de l’État et sur notre argent

En conclusion, nos dépôts bancaires servent à financer l'économie réelle, l'immobilier, le développement des entreprises etc, (mais aussi à soutenir la consommation avec les prêts à la consommation pour répondre aux besoins souvent imaginaires mais aux désirs réels d'une population consumériste ce qui plonge parfois une partie de la population dans le surendettement, mais à la limite c'est ce que l'on nous demande (je suis cynique)), mais aussi de dépôt de garantie pour l'État qui peut à sa convenance piocher dans nos économies.

Les institutions ou les personnes qui nous prêtent de l'argent savent une chose sur la France : grâce à Louis XIV nous avons le système de rentrées fiscales parmi le plus efficace du monde ce qui est rassurant pour un prêteur et la France a déjà pas mal de fois fait la poche aux fourmis pour la plus grande joie des cigales. Il y a donc des précédents.

Est ce choquant ? C'est un problème moral auquel je n'ai pas encore de religion laïc bien établi. En première analyse je dirai que si je devais tuer 1 personne pour en sauver 9, je le ferai sans trop hésiter je pense. Le problème est : si c'est moi que je dois tuer pour en sauver 9... là c'est moins évident... Comme j'ai un peu de capital, fruit d'un travail de fourmis et non d'héritage, mon cœur est à gauche et mon portefeuille à droite. Il faut espérer que je n'aurai pas à choisir un jour, mais je ne fais pas de politique donc je n'aurai pas la "responsabilité" de l'acte, je pourrai juste gueuler, ou pas...

Votez pour cet Article
ProRealTime    Pourquoi je trade les CFDs et les Futures en même temps ?

   Pourquoi je trade avec ProRealTime CFD et ProRealTime Futures ?

   Essayez un compte Démo Gratuit ou Réel

  Exclusif : 2 séances de coaching formation trading gratuites (valeur 500€)

Partagez cet article, c'est bon pour la santé
Twitter Facebook Google Plus Linkedin email

11 Commentaires pour Quelques petites réflexions sur notre argent et l'Etat

  1. HecTor dit :

    Une grande justesse comme souvent, nous sommes encore des sujets de l’État.

  2. damien dit :

    J'adhere à votre conclusion Comme j’ai un peu de capital, fruit d’un travail de fourmis et non d’héritage, mon cœur est à gauche et mon portefeuille à droite et trés bien votre article

  3. Oliver12 dit :

    Merci pour l'humour cela change des niaiseries que l'on peut lire parfois.

    La vie se résume à tuer ou être tué, qui va manger qui ?

  4. G'st dit :

    Pour le clin d oeil, merci d avoir illustrer avec la belle cathedrale de strasbourg.

  5. Alex dit :

    Article très pertinent qui amène à se poser des questions.
    Malheureusement je pense que l'on a encore rien vu de l'effet dévastateur que pourrait avoir l'UE. J'espère me tromper mais je ne pense pas.

  6. kalish dit :

    Certes... A Chypre, la mesure a été tout de même très brutale, fermer les banques pour que rien ne s'échappe (sauf les banques anglaises...) sommation de tout rendre en une semaine...J'ai contacté quelqu'un de chypre qui était très inquiet à l'époque, plus d'essence, plus de cash, plus rien, et si il y a eu des fraudeurs, russes ou pas, ils doivent être jugés au cas par cas, on ne peut pas blamer tout le monde sous prétexte que la population en aurait bénéficié. L'économie casino dont les gens parlent a simplement permis à la population chypriote de conserver un rythme de vie nonchalant typique de la région dans un monde où tout va vite (dsl pour les poncifs). Alors bon, non je n'espère pas que ça se passe comme ça.

  7. matvsax dit :

    Article très intéressant !

  8. breizh dit :

    Le pire impôt de la première guerre mondial a été celui du sang : on ne s'est jamais remis de nos centaines de milliers de morts et plusieurs millions de blessés.

    Pour le reste, les plus intelligents peuvent sentir que la situation risque de conduire l'Etat à leur faire les poches et donc ils mettent leurs fonds dans des Etats mieux gérés et moins confiscatoire.

    Le pouvoir du fisc en France est exorbitant, voire totalitaire.

  9. fundoni dit :

    Trés interessant, excellente analyse. Quand l'esprit étincelle, heureux est celui qui assiste au spectacle 🙂

    Ah Benoist, si j'avais ton esprit, ton génie et ton savoir je ferais sans doute de grandes choses.

    A chacun de tes posts j'assiste émerveillé à l'aube radieuse de la connaissance éclairant les ténébres de mon ignorance.

    Je n'ai rien appris à l'école mais je suis encore jeune, j'espère rattraper tout cela.

  10. kalish dit :

    Concernant la spoliation je pense qu'il y a un effet psychologique du type "donner c'est donner reprendre c'est voler". On le sentirait beaucoup moins passer si il y avait plus de prélèvement à la source, par exemple, la TVA, on râle quand elle augmente, mais on ne s'en rend pas compte à la longue. Et puis ça supprimerait pas mal d'administrations chargées de la collecte des impôts.

  11. Delta dit :

    Je découvre ton site au hasard après une recherche sur Adam Smith. Me croyant Syri un site de trading religieux, j'ai été surpris par ta clairvoyance et sur la justesse de tes propos qui, pour un trader, peuvent être assimilés à des propos de gauche.
    Cela dit, les spoliations dont tu parles pourraient être considérées comme telles si le revenu salarial ne dépendait pas autant des décisions prises par les leaders du revenu du capital, en particulier les banques, les fonds d'investissement voir les agences de notation... La crise de 2008 découle directement de la mentalité des too Big to fail qui engendre la misère d'une bonne partie des 80% dont tu parles. Finalement, la vraie spoliation n'est-elle pas que le bien commun ie le trésor public serve d'assurance aux comportements risqués de ceux qui vivent du capital (et je nous y inclue) et dans ce cas finalement avec un minimum de risque alors qu'il devrait être distribué aux 80%? La spoliation dont tu parles avec l'exemple de Chypre n'est-elle pas seulement la prime d'assurance que ceux qui jouent le risque maximum se doivent de payer quand leur action met en péril le bien commun?

Laisser un commentaire

Inscription au Forum

Blog: 1735 articles 12.329commentaires Forum: 501.565 messages 7705 membres
Devenez actif ! Rejoignez Andlil et sa Communauté de traders passionnés

Mes 2 comptes de trading avec PRT Trading sur CFDs et Futures

ProRealTime

En direct du Forum

Les derniers commentaires

[CDATA[ if (typeof newsletter_check !== "function") { window.newsletter_check = function (f) { var re = /^([a-zA-Z0-9_.-+]
[CDATA[ if (typeof newsletter_check !== "function") { window.newsletter_check = function (f) { var re = /^([a-zA-Z0-9_.-+]
[a-zA-Z0-9-]
[a-zA-Z0-9-]
[a-zA-Z0-9]
[a-zA-Z0-9]
["ne"]
["ne"]
["np" + i]
["np" + i]
["np" + i]
["np" + i]
["np" + i]
["np" + i]
["ny"]
["ny"]
["ny"]
["ny"]