Trading et capital santé

9 3 2014 - 6 commentaires
ProRealTime

Certaines personnes sont capables de rester une dizaines d’heures par jour devant leurs écrans sans se reposer, d’autres restent trente minutes par jour. Au lycée, je voyais mes camarades de classe jouer plus de quinze heures à un jeu en ligne sans le moindre interruption. Je me suis alors demandé si la perception du temps a un rôle à jouer dans notre activité et dans nos performances de trading.

Je me suis interrogé s’il y a-t-il une différence entre les performances du trader et le nombre d'heures passées devant leurs écrans et quelles sont ses conséquences sa santé ?

Nous verrons que le capital santé est tout aussi primordial que le capital financier.

Préserver sa santé c’est aussi améliorer ses performances en trading

Une banque américaine a démontré la décorrélation entre les résultats de ses traders et le temps passé sur les marchés. Pour l’expérience, ils ont formé deux groupes de trois agents qui opèrent sur un actif unique (Bond), dans les mêmes conditions (day trading, montant du portefeuille, matériaux, des profils quasi similaires…). Seuls leurs horaires et leurs temps de travail changent.

Le premier groupe dispose d’un temps de travail de 25 heures par semaine et le second de 45 heures hebdomadaire.

Ceux qui passent en moyenne 25 heures par semaine ont une performance en moyenne supérieure à ceux qui passe en moyenne 45 heures par semaine. L’écart est faible au global, le ratio résultat net par heure est plus favorable a ceux qui passent le moins de temps. Cependant, sur le plan hygiène de vie et des rapports sociaux. Elle est nettement à l'avantage de ceux qui moins de temps à opérer sur les marchés.

A 45heures/semaine. La fatigue est plus importante, on doit fournir davantage d’énergie et de concentration pour effectuer la même tache répétée des dizaines, centaines voire des milliers de fois. Cela entraine davantage des opérations d’ennui, des trades d’impulsion… des décisions dite « irrationnelles ». Le temps peut paraitre plus long quand on s’ennuie, donc on opère sans plan.

Par ailleurs, l’espérance mathématique montre que les trades d’ennui et d’impulsion sont plus souvent perdant. (Émotions, psychologie, pare excitation, absence de plan et de money management…)

Le cadrage temporel joue en leur défaveur, quand le résultat escompté n’est pas acquis après la trentième heure de trading de la semaine. Ils augment leur risque et leur exposition afin d’atteindre leur objectifs en fin de semaine (effet de levier plus important, point d’entrée négligés, gestion de la position trop précipitée…). Bien souvent on perd les plus-values de la semaine ou du mois le vendredi après avoir tradé plus de trente heures dans la semaine. Par manque de lucidité et de concentration.

Les opérateurs qui font 25h/semaine sont plus sélectifs sur leurs points d’entrée car ils sont moins impulsifs, et plus patient. Ils ont certain recul face aux aléas des marchés.
Au cours de leur expérience, les « cobayes » sont régulièrement interrogés, on constate et on compare leurs ressenties, leurs perceptions du temps à travers des tests pour évaluer leur horloge interne, les zones du cerveau qui s’activent (amygdales…), fréquence cardiaque, température d corps, les neurotransmetteurs (adrénaline, dopamine et autres), niveau de stress, taux de glucose ou d’hormones dans le sang, problème de visuel, de dos…etc

 Les troubles de la santé chez les traders

Les troubles de la santé apparaissent à long terme, pour ceux qui restent longtemps :

-trouble du sommeil : lié aux stress et aux émotions, cycle déréglé…

-faculté à mémoriser : manque de concentration…

-pertes de l’appétit : surpoids ou mauvaise alimentation…

-troubles sexuels : baisse de la libido, problèmes de l’érection, pic de testostérone irrégulier…

-trouble de la vision : fatigue visuelle

-Isolement, addiction et dans les échanges avec autrui.

-Problème de dos : liés à la position assise…

-Manque d’activité physique : qui entraine un surpoids

-Dépression, irrité, nervosité, confiance en soi dégradée. La perception sur leur propre santé est différente aussi.

-Affaiblissement cardiaque et problème respiratoire…

Sur le plan des relations sociales et des échanges avec autrui aussi. Leur perception de l'avenir et du temps est plus pessimiste. Tout cela impacte et elle influence sur nos performances.

Sur le plan du trading, les traders qui sont devant leurs écrans 25 heures/semaine laissent davantage courir leurs profits plus aisément ceux qui passent 45h. Ces derniers préfèrent céder rapidement les positions gagnantes. Pour multiplier d’autres trades ensuite. Leurs perceptions du temps sont différentes et les biais s’accumulent. Le profit factor est en moyenne moins élevé. Après un certain nombre d’heures, les pertes sont moins bien tolérées car ils pensent qu’il a perdu son temps…L’aversion au regret et pertes sont moins bien tolérées.

Chez les novices et les impatients, le temps parait long quand on ne gagne pas ou en MV latentes (mode « espoir ») ensuite on fait appel à de nombreux biais tel que le biais de conservatisme rend compte de la tendance de l’individu à surévaluer les informations qui confirment son opinion et à minimiser les informations discordantes ; ou on surpondère les dernières informations (biais de rémanence),   le biais de confirmation traduit, lui, la tendance à rechercher les informations consonantes et à fuir les informations dissonantes ; Biais de ressenti l’opérateur va ressentir les pertes plus douloureux que gain du même ordre.

Des traders différents

Il est évident que tous les individus sont différents et ne sont pas comparables. Leurs modes opératoires, leur méthodes et styles de trading sont différents (scalp, intraday, swing, long terme, straddle…). Chacun a ses expériences, ses raisons, et chacun à ses motivations de trader. Il y a une différence entre trader employé, et trader en compte propre. Chacun possède un capital financier et une «capitale santé » différents. Chacun a sa notion de temps et son horloge interne. Tous ceci peuvent être appliqués à tous les corps de métiers ou domaine tels que le nombre d’heures passés dans un bassin pour un nageur, pilote d’avion, sportif de haut niveau…

Ceux que je veux montrer c'est que les éléments apportés sont visibles, plutôt fiable, et ont même été vécus par nous-mêmes.
On a tous par exemple connus des phases de pertes ou le temps ressenti est plus long (pare excitation, doute, peur de couper, refus de perdre, biais et aversions, des épisodes ou notre compte de trading est réduit à néant, des moments euphoriques (ou le temps parait plus court, on se sent invincible et joyeux...) ses conséquences sur la santé...et nos relations avec les autres.

Sincèrement, je pense qu’on trade mieux et plus efficacement après un repos qu’après avoir tradé cinq longues journées consécutifs. On est plus lucide, moins nerveux, plus réactif, le cerveau fait plus d’effort donc moins de biais, d’erreur, ou de décisions irrationnelles (impatience, impulsion...), on craque moins en phase de pertes...le trading devient un plaisir pas une souffrance.
Un individu est capable de rester longtemps devant quelque chose quand il est passionné ou addict. Soit il le fait pour plaire à quelqu’un, et/ou atteindre un but (comme la volonté de se rattraper ses pertes antérieurs, prouver qu’il est « bon » ou tout simplement gagner de l’argent
Il est donc important de concilier santé et le trading. Cela peut passer par le contrôle du temps, la maitrise de soi, une bonne bonne hygiène de vie (sommeil, alimentation, activité physique), Communiquer avec autrui afin de sortir de l’isolement et de l’addiction au trading ou tout simplement de « craquer » sur un trade d’impulsion qui peut anéantir une bonne partie de notre capital financier et santé.

Pour rappel, la règle numéro 1 c’est de ne pas perdre de l’argent pour ne pas diminuer son capital financier. En fait, la règle numéro 1, c’est de ne pas perdre sa santé mental, social et physique). C’est un capital plus vital et important. « On ne vit pas pour trader »

Sans ce capital santé, on ne traderait point. Dans le monde actuel, les marchés financiers resteront toujours ouverts et le seront toujours… car contrairement au marché financier, notre santé n’a pas de prix.

Article rédigé par John Yong

Votez pour cet Article
ProRealTime    Pourquoi je trade les CFDs et les Futures en même temps ?

   Pourquoi je trade avec ProRealTime CFD et ProRealTime Futures ?

   Essayez un compte Démo Gratuit ou Réel

  Exclusif : 2 séances de coaching formation trading gratuites (valeur 500€)

Partagez cet article, c'est bon pour la santé
Twitter Facebook Google Plus Linkedin email

6 Commentaires pour Trading et capital santé

  1. 6ans dit :

    Magnifique exposé , scientifiquement argumenté et pratiquement éprouvé par son auteur ... et tant d'autres traders ......
    Le trader est souvent mis en face d'un dilemme courant = privilégier l'important ou privilégier l'urgent ?
    Pour certains, l'important sera de "gagner de quoi vivre" et l'urgent sera de " rester en bonne santé". Pour d'autres, ce sera l'inverse.
    Mais au final, au delà du débat théorique, quand on meurt c'est quand le corps n'a plus la santé de tenir, avec ou sans compte en banque fourni.

  2. Flo dit :

    Finalement, j'invite tous ceux qui ont des horaires denses, des rythmes fous et des cadences infernales de se pencher sur ce qu'est la CHRONOBIOLOGIE.
    Chaque être humain a son propre rythme, évoluant dans le temps, et en le respectant, on peut tenir des rythmes soutenus sur le long terme.
    J'ai pu le mettre a profit sur quelques années pour moi, et je continue encore parfois.
    Pas le choix , avec des journées professionnelles de 12, 17 voire 24 ou 36h.
    Par exemple, il est fréquent, pour les étages élevés, avant d'arriver chez un patient, que je me fasse des micro siestes de 30 sec a 1 min...
    Le tout est de bien écouter son corps, son rythme.

    Si vous réussissez: la zenatitude est au bout du chemin. Cela doit bien faire 10 ans que je n'ai pas " stressé " car mon corps et mon esprit sont a leur rythme.
    A 2de tension,?
    Qui a dit ça ?
    Je sors

    Mais je pense que l'étude et l'application de la chronobiologie serait essentielle a tous mais aussi particulièrement a Benoist.

    C'est fort dommage qu'elle soit inconnue d'un si grand nombre!

    Si vous avez des questions.... Je suis là, après Google ... 😉

  3. phili711 dit :

    merci pour cet article
    Je pense qu'il a une résonance particulière actuellement pour Benoist qui a du se reposer.

    J'espère que tu vas bien mieux Benoist et je te souhaite un bon rétablissement

    longue vie l'artiste !

    phili711

  4. TeddyB dit :

    Bonsoir

    Cette analyse est totalement vrai !!

    je me souviens de l'histoire de celui qui travaillait au projet de la bombe atomique.
    L'équipe de chercheur était confiné dans une base secrète, et tous les jours ce chercheurs allait faire ses 30 minutes de marche à pied afin de prendre un bon bol d'air frais.
    Au grande désespoir du chef militaire qui faisait tous pour qu'il arrête ou que cela dure le moins longtemps possible (possible sniper ..)
    Quand ils voulurent le stopper à ces débuts ce chercheur répondit :
    "Je suis bien plus productif après une bonne balade, et les solutions me viennent bien plus spontanément que de rester devant un tableau noir à cogiter durant des heures sans trouver de solution"

    Le sport, la détente, sortir tout simplement aide à une meilleur maitrise de sois 😉

  5. Thomas dit :

    Bonjour, voilà un article qui rejoint pleinement ce que je m'entête à dire aux traders débutants!
    Le Trading est un marathon et non pas un sprint de 100 m, aussi il est indispensable d'avoir une vision à long terme de son activité. Qui a vraiment envie de passer des heures entières derrière son écran d'ordinateur, cela tourne rapidement à l'ennuie et au stress. J'avais également lu une étude qui démontrait que le revenu horaire d'un Trader particulier Intraday équivalait à celui d'un employé McDonald….cela fait réfléchir, non?

    Bonne semaine et bon trading à tous, et s'il y avait une phrase pour ponctuer tout cela je dirais :" less is more"…
    Thomas

  6. Ben dit :

    Salut Benoist,

    Très bon exposé! Je pense qu'il est important de passer beaucoup d'heures devant un écran au début pour se former, comprendre les marchés et ses mécanismes, maitriser le type d'analyse vers lequel on souhaite s'orienter (des bilans, des graphes, etc.), les outils, mettre sa stratégie en place.

    Mais une fois que tout cela est fait (et ça demande beaucoup de temps et de travail), l'exécution de la stratégie elle-même ne devrait pas prendre des heures tous les jours. Sinon on tombe dans tous les syndromes que tu décris.

    Ben

Laisser un commentaire

Inscription au Forum

Blog: 1728 articles 12.211 commentaires Forum: 477.407 messages 7550 membres
Devenez actif ! Rejoignez Andlil et sa Communauté de traders passionnés

Mes 2 comptes de trading avec PRT Trading sur CFDs et Futures

ProRealTime

En direct du Forum

Les derniers commentaires

  • Renaud-C : Ça a l'air ennuyeux, routinier, répétitif, tout ce que j'…
  • delouis : j aime car bien expliquer…
  • TwoFools : Merci Benoist pour ces informations très utiles. Par con…
  • Vince : OK Benoit. Merci.…
  • Benoist Rousseau : arnaque 100%…
[CDATA[ if (typeof newsletter_check !== "function") { window.newsletter_check = function (f) { var re = /^([a-zA-Z0-9_.-+]
[CDATA[ if (typeof newsletter_check !== "function") { window.newsletter_check = function (f) { var re = /^([a-zA-Z0-9_.-+]
[a-zA-Z0-9-]
[a-zA-Z0-9-]
[a-zA-Z0-9]
[a-zA-Z0-9]
["ne"]
["ne"]
["np" + i]
["np" + i]
["np" + i]
["np" + i]
["np" + i]
["np" + i]
["ny"]
["ny"]
["ny"]
["ny"]