Alfred Marshall

2 7 2013 - 1 commentaire
ProRealTime

Biographie d'Alfred Marshall

Alfred Marshall est né en 1842 à Londres d'un père caissier à la Banque d'Angleterre. Ce dernier destinait son fils à devenir pasteur, néanmoins Alfred Marshall s'intéresse aux mathématiques et à la physique. Il écrit des ouvrages de vulgarisation de l'économie ainsi que des ouvrages plus spécialisés. C'est ainsi qu'il devient un éminent économiste reconnu par ses pairs. L'influence de son éducation classique et théologique font de lui un homme plutôt radical, quoique sa vision change au retour d'un séjour aux États-Unis, où il s'ouvre au libéralisme.

Marshall est considéré comme le chef de file de l'école néoclassique britannique.

Il devient enseignant à Oxford, Bristol, puis à Cambridge. Il y tient la chaire d'économie politique de 1885 à 1908, et a pour élève le célèbre John Maynard Keynes, qui après avoir fait l'éloge de ses modèles mathématiques, finira par les critiquer avec ferveur.

Il décède à Cambridge en 1924 à 82 ans.

image Alfred Marshall

Alfred Marshall

Théorie de l'économiste Alfred Marshall

L'ouvrage principal qui expose la pensée de Marshall est Principes d'économie politique. Bien que rédigé avec l'aide de sa femme Mary Paley Marshall, celui-ci ne considérera jamais cette contribution à sa juste valeur. Marshall défend, à travers cet ouvrage, l'idée selon laquelle le prix d'un bien dépend non seulement de la valeur travail comme le soutiennent les économistes classiques David Ricardo et Adam Smith. Mais ce prix dépend aussi de la valeur utilité, idée défendue par les marginalistes tel Léon Walras. Marshall fait donc une synthèse de ces deux théories qu'il juge complémentaires et analyse de manière plus approfondie, en ajoutant le facteur temps (court terme-long terme). Selon lui, la valeur utilité ne doit pas être négligée au profit de la valeur travail et vice-versa.

Alfred Marshall poursuit son analyse de l'économie en affirmant que l'équilibre du marché peut être partiel, contrairement aux théories marginalistes qui affirment qque l'équilibre est général.

La pensée d'Alfred Marshall va encore plus loin. En effet, il se penche sur les théories de Ricardo et Smith concernant les rendements décroissants et croissants et y applique son esprit de synthèse. Il cherche à développer une théorie générale qui ne serait pas uniquement applicable à certains cas en particulier. C'est ainsi qu'il oppose à ces deux théories, celle de rendements non proportionnels. Selon lui, toute entreprise est soumise à la fois à la loi des rendements décroissants et croissants. Ces deux lois sont complémentaires et suivent le développement logique d'une entreprise dans son environnement.

En ce qui concerne l'interventionnisme de l'État, Marshall est en nette opposition avec son élève John Maynard Keynes. Quand Keynes défend une intervention considérable de l'État dans l'économie, Marshall, lui prône le « laisser faire ». Il considère que la libre concurrence favorise une  « sélection naturelle » des entreprises en période de crise, et seules les plus robustes pourront s'adapter au marché et se construire une économie interne solide. Celles-là recevront ensuite l'appui de l'État.

Pour ce qui est des ouvriers, Alfred Marshall défend la formation de ces derniers, afin d'améliorer leur bien-être t leur position sociale. Néanmoins, il se montre plutôt réticent au développement du pouvoir syndical, qui risque de freiner les entreprises par des trop de revendications sociales.

Globalement, Alfred Marshall apporte une analyse empirique de l'économie. Il considère que les décisions prises doivent être avant tout en faveur de l'être-humain, du progrès et non des des représentations idéalisées de la société.

Œuvre d'Alfred Marshall

  • Principles of Economics, 1890
  • Industry and trades, 1919
  • Money, Credit and Commerce, 1924

Retrouvez plus de biographies d'économistes célèbres dans notre Lexique économique


Lexique économique : A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z


3.6/5 - (5 votes)
Auteur de l'article :

Benoist Rousseau est diplômé de l'université Paris-Sorbonne en histoire économique contemporaine et de la Certification Professionnelle des Acteurs des Marchés Financiers de l'AMF. Il a été professeur d'histoire pendant 12 ans avant de devenir trader en compte propre. Ancien Conseiller en Investissements Financiers, il est aussi écrivain. Son ouvrage "Devenez Trader Pro" est numéro 1 des ventes dans la catégorie bourse depuis de nombreux mois. Intervenant régulier sur TV Finance et divers médias, il est suivi par plus de 150.000 personnes sur les réseaux sociaux.

1 Commentaire pour Alfred Marshall

  1. Medi dit :

    Marshall Alfred est un grand homme. Ses pensees m'inspirent vraiment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

 

Avertissement : Le trading peut vous exposer à des pertes supérieures aux dépôts chez votre broker. Il ne convient donc qu'à des personnes expérimentées ayant les moyens financiers d’assumer un tel risque. Se rappeler qu'on trade uniquement avec de l’argent dont on n’a pas besoin. Les vidéos et les articles de ce site n’ont qu’une portée pédagogique et informative, ce ne sont pas des conseils en investissement ni une incitation quelconque à acheter ou vendre des instruments financiers. Tout investisseur doit se faire son propre jugement avant d'investir dans un produit financier afin qu'il soit adapté à sa situation financière, fiscale et légale.