Réflexions sur le trading et son apprentissage

7 2 2022 - 11 commentaires
ProRealTime

Je me permets de vous partager un courriel sur les réflexions d'un de mes apprenants de mon école Devenez Trader Pro. Nous travaillons le trading à la bougie d'une manière particulière qui permet de progresser et d'améliorer son trading rapidement.

Je pense que ce type de réflexion sur le trading peut profiter au plus grand nombre.

Bonjour Benoist,

Je te fais le retour général après cette période de scalping à la bougie.

Pour la partie technique, il y a eu une nette amélioration pendant cette semaine où je suis passé à une moyenne de 6 à 8 trades par heure avec un taux de réussite de 98% (nombre de points visés : 4 points et j'ai laissé filer certains avec un stop-profit à 4 points puis réhausser petit à petit).

J'ai également eu pas mal de réflexions dont je te fais part.

Inconsciemment, je pense que je coupe mes gains très tôt (cela fait partie de mes limites relevées) pour lutter contre un éventuel effet de cupidité plus que par manque de confiance dans mon système (que je pense potentiellement assimiler à mon intuition). Mais dans un second temps, le trading à la bougie m'a permis de soulever un autre point. En effet, j'ai l'impression que je souhaite garder mes gains pour rechercher à obtenir l'effet maximal du geste (donc je vais me concentrer non pas sur l'effet mais sur la maîtrise de l'exécution du geste) et par peur de ne plus avoir "l'effet de surprise" (c'est-à-dire des probabilités maximales en ma faveur) pour le prochain trade. Je crois l'avoir compris lorsque je mitraillais les prix les premiers temps.

Le fait de trader en ticks me permet de me dire que je ne me place plus sur un horizon de temps mais sur un nombre d'actions donc ma vision des probabilités est complètement changée également. Chaque action s'adapte à son contexte d'emploi alors que le temps force l'action et rend éphémère et unique chaque contexte.

C'est comme lorsqu'on franchit une porte en sachant qu'une personne armée nous attend derrière, on cherche à obtenir l'effet de surprise, la rapidité et l'avantage du temps. Or si on transpose le concept des ticks, c'est comme si on obtient l'opportunité de recommencer cette situation avec quelques changements mais nous pouvons nous adapter à la posture de l'adversaire, réagir à ces actions et donc envisager constamment des solutions non contraintes par le temps.

Et c'est ce que nous offre finalement le marché, l'opportunité de recommencer sans cesse l'action afin de la travailler, de l'améliorer jusqu'à tenter de la maîtriser totalement, cette quête incessante du geste parfait. Ainsi il y a les tests, l'entraînement à la simulation, puis l'entraînement à balles réelles et les missions une fois les procédures, gestes et matériels maîtrisés. Ce qui correspond à la montée en intensité.

Le scalping est un trading de guérilla, des actions ciblées à faible intensité (ici les gains) sur les arrières de l'ennemi avec le moins de défense possible, pour un effet à court terme peu observable mais qui sur le long terme est extrêmement profitable et bénéfique. Faire sauter un pont ou une route quelconque, en soi ce n'est pas très contraignant mais si on le fait plusieurs fois sur des routes importantes / fréquentées ou que l'on fait la même chose sur plusieurs infrastructures vitales, les bénéfices sont considérables.

C'est ce que m'a fait comprendre le trading à la bougie et surtout la diminution du nombre de trade. Et une bonne réflexion pendant que je courais 😀

Et comme tu as l'air d'apprécier les snipers, c'est "one shot, one kill" comme il se dit dans toutes les écoles de sniping.

Après cette réflexion, le trading à la bougie est un excellent exercice (au-delà de simplement repérer les setups) pour se retrouver à nu face à soi-même sans rien pour se cacher. On se découvre totalement, il n'y a plus de place pour masquer ses erreurs, ses actes et donc ses responsabilités. C'est un environnement déstabilisant qui déstabilise nos repères traditionnels. Cela en fait un environnement parfait pour évoluer car il n'y a pas d'avancées ou de réussites sans connaître le goût de l'échec et de la souffrance qui y est liée. Et c'est bien souvent dans la solitude face à soi-même que l'on révèle sa vraie force intérieure.

Une anecdote pour illustrer ces propos : lors du stage pour intégrer l'unité dans laquelle j'étais, il y avait tout d'abord quelques semaines de sélection composées d'activités physiques incessantes, 5h de sommeil par semaine en moyenne à dormir dehors sous tous les temps, constamment mouillé. Puis cela continue mais le nombre d'activités physiques diminue. Ce que j'ai trouvé le plus difficile, comme quasiment la totalité des stagiaires, (bon avec le fait d'être constamment mouillé au mois de novembre / décembre) a été les trois mois suivants où l'on a commencé à avoir du temps "libre" (ils nous ont laissé sécher dans un champ toute une nuit au mois de novembre) car nous étions chacun face à nous-mêmes à nous questionner sur nous, notre place, nos raisons d'être ici, etc. Malgré la camaraderie et les encouragements (dont l'effet ne dure qu'un temps), ceux qui ont tenu sont ceux qui ont découvert leur réelle force intérieure et leurs vraies convictions, motivations pour contrecarrer leurs faiblesses naturelles et en faire des forces.

Et lorsqu'on prend conscience de cela, tout devient beaucoup plus logique. On se rend compte de l'utilité de tout ça en situation réelle. De plus, ces apports nous permettent de rester humble (car nous connaissons le prix de la douleur, de l'inconfort et de la réussite ; qui se rapproche du concept de penser en points), à ne pas tomber dans l'excès de confiance (en se remettant en question chaque matin et en étant responsable de soi) tout en sachant que pour réussir, nous sommes adaptables à chaque situation si l'on se donne la peine d'essayer.

Voilà à quoi m'a fait penser le trading à la bougie et je m'arrête là.

Ah si dernier point troublant, lors de ses quatre mois de stage, nous sommes privés de repères et notamment temporels. On nous retire nos montres mais chaque épreuve, notamment les marches, est chronométrée (je pense à la marche de 100km à faire en moins de 36 heures, seul avec juste une carte et une boussole). Ainsi le seul facteur sur lequel on peut agir c'est l'action et sa fréquence de répétition d'où le parallèle du réglage du nombre de tick en fonction de la volatilité.

Aussi haut que la vie puisse nous faire monter, aussi bas que la vie puisse nous faire chuter, nous n'avons de contrôle que sur nous-mêmes et notre capacité à avancer sans cesse pour pouvoir transformer / modifier notre réalité et obtenir ce que l'on désire profondément. Que le chemin soit court pour certains et plus long pour d'autres importe peu. Ce qui compte vraiment est l'engagement, la qualité et la détermination que l'on met dans chacun de nos actes pour tenter de parvenir à notre destination finale. L'essentiel étant de ne jamais rien lâcher, d'être optimiste, de trouver la force de passer au-dessus de chaque obstacle et de savourer ces plaisirs et ce bonheur d'avancer continuellement vers quelque chose de meilleur pour soi et en conséquence pour le monde. Si tout le monde était heureux, optimiste et responsable, ce monde serait bien meilleur. Moralité, il faut plus de traders en compte propre 😀 et là, je viens de réaliser la longueur du mail xD

Je te souhaite un bon après-midi et à tout à l'heure pour le travail des cartes.

Cordialement,

Publication faite avec son autorisation

4.8/5 - (24 votes)
Auteur de l'article :

Benoist Rousseau est diplômé de l'université Paris-Sorbonne en histoire économique contemporaine et de la Certification Professionnelle des Acteurs des Marchés Financiers de l'AMF. Il a été professeur d'histoire pendant 12 ans avant de devenir trader en compte propre. Ancien Conseiller en Investissements Financiers, il est aussi écrivain. Son ouvrage "Devenez Trader Pro" est numéro 1 des ventes dans la catégorie bourse depuis de nombreux mois. Intervenant régulier sur TV Finance et divers médias, il est suivi par plus de 150.000 personnes sur les réseaux sociaux.

11 Commentaires pour Réflexions sur le trading et son apprentissage

  1. Eric dit :

    Merci pour ce partage d'expérience et de réflexion. c'est éclairant sur l'objectif et le résultat de l'exercice. Merci à Benoist de l'avoir créer et de nous faire comprendre beaucoup de choses. perso je n'ai fait l'exercice qu'une fois et j'ai été très déstabilisé. je vais sûrement le refaire

  2. Benoist Rousseau dit :

    C'était le but Eric te sortir de ta zone de confort pour refaire les gammes, le prix,le prix, le prix 😉

  3. Christelle Puyraud dit :

    Merci beaucoup pour ce magnifique témoignage.

  4. Logo3 dit :

    Cela donne très envie d'en savoir plus sur la méthode de trade à la bougie...

  5. Audibert dit :

    Nous touchons au sans de la vie : toujours s'améliorer et rester humble ! Pratiquer sans cesse " le geste sans s'occuper du centrage de la flèche sur la cible . Puis un jour , la flèche sort de l'arc , les paupières se ferment , le bras d'arc descend , accompagné de la main de corde le long du corps , l'esprit se centre sur l'intérieur . Une immense "zénitude " se répand dans tout votre être : indescriptible bonheur ressenti ; vous ouvrez les yeux et à 100 mètres la flèche est au centre ! Des larmes coulent sur mes joues ; c'était ... sublime !

  6. Benoist Rousseau dit :

    Tu viens de décrire le trade parfait 🙂 Je te salue maitre archer (japonais)

  7. RobEliseo dit :

    +1 LOGO3 on a vraiment envie d'en savoir plus... Bien joué Benoist pour le teaser digne des plus grands producteur hollywoodien.

  8. Benoist Rousseau dit :

    C'est 6 semaines de formation sur 26 semaines, des heures de vidéos donc je ne peux pas résumer cela en 3 minutes dans un post. Des allers retours par courriel en vidéo pour aider, impossible à faire un blog.

    Voilà ce que cela donne concrètement, j'ai tradé à la bougie aujourd'hui de 15h30 à 16h15 https://www.andlil.com/forum/file-scalping-et-day-trading-du-mardi-08-fevrier-2022-t47615-300.html#p1758207

  9. Joel dit :

    Merci , Benoist mais en 10 ans de tir à l'arc , j'ai vécu cette intensité une seule fois . A l'époque j'étais trop jeune , trop idiot , je n'ai pas compris la leçon que la vie me donnait . Aujourd'hui comme toi je recherche cette "plénitude " au travers de mes activités , dans mes rencontres , et j'apprends en permanence ! Amitiés Joel .

  10. Joel dit :

    Philosophiquement (et inconsciemment ) pour moi la perfection c'est la mort ! Si tu demande a ton inconscient de tendre vers la mort , il ne va pas être d'accord car son but est de te maintenir en vie dans la seconde qui suit . Cependant si tu lui proposes de tendre vers l'infini , comme tout ce qui nous entoure , dont l'univers , il va dire : banco ! La proposition c'est de tendre vers l' EXCELLENCE ( qui permet de progresser à l'infini ! )
    PS : pour la communication avec les enfants , c'est encore plus important ; et comme nous sommes de grands enfants c'est valable pour tous ! Joel .

  11. Benoist Rousseau dit :

    Merci Joel pour tes réflexions très enrichissantes

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

 

Avertissement : Le trading peut vous exposer à des pertes supérieures aux dépôts chez votre broker. Il ne convient donc qu'à des personnes expérimentées ayant les moyens financiers d’assumer un tel risque. Se rappeler qu'on trade uniquement avec de l’argent dont on n’a pas besoin. Les vidéos et les articles de ce site n’ont qu’une portée pédagogique et informative, ce ne sont pas des conseils en investissement ni une incitation quelconque à acheter ou vendre des instruments financiers. Tout investisseur doit se faire son propre jugement avant d'investir dans un produit financier afin qu'il soit adapté à sa situation financière, fiscale et légale.