Témoignage d'un ancien trader Forex

Témoignage d'un ancien trader Forex

25 8 2015 - 16 commentaires
ProRealTime

    Le témoignage d'un ancien trader très actif sur le Forex et sa vision du marché des changes après de nombreuses années de trading sur le Forex. Il est maintenant trader sur indices en scalping.

Peux-tu te présenter ?

Je serais bref, mon prénom est B, j’ai la trentaine bien avancée. J’ai travaillé dans les effets spéciaux cinéma dans différents pays quelque temps, avant de me consacrer plein temps à ma passion, le trading. J’ai une gentille petite femme, et une (petite aussi) maison aux Rainy UK où je reste la plupart du temps. Comment as-tu découvert le trading ?

Très simplement. J’ai travaillé dans plusieurs pays (jamais en France ironiquement, personne n’a voulu de moi), j’épargnais avec différentes monnaies, et différents comptes bancaires. Partant de cette situation j’ai voulu optimiser mon capital, et effectué mon premier carry trade pendant un stage aux US début 2003, quand les divergences de taux d’intérêt et ma toute petite connaissance macroéconomique sur le terrain offraient quelques bons avantages.

Quels sont les marchés que tu trades ?

J’ai tradé le Forex pendant une petite dizaine d’années. Débutant sur spread betting à Londres (structure défiscalisée, market making au sens extrêmement large du terme), puis du Forex plus sérieux avec levier sur Spot et les futures E’s. La crise des subprimes a substantiellement joué en ma faveur, par une large exposition sur les métaux précieux et sur un ensemble de trades Long dollar. (Je parlerai de mon expérience Forex à la fin). Je me suis reconverti depuis peu sur les scalping d’indice.

Peux-tu nous résumer ta façon de trader ?

C’est très simple. Je regarde le prix. Je veux dire que j’observe la volatilité, la tendance, et les zones ou le prix tend a statistiquement sortir de/rentrer dans certaines zones, et j’essaye de maintenir, entre autre, un taux de réussite et risk versus reward correct dans tous mes trades. Ma politique est de toujours intervenir sur des scenarios prédéterminés, héritage de mon expérience sur des trades impulsifs…

Quels sont tes plus beaux souvenirs en trading ?

Bizarrement, rien de particulier. Le trading ne m’a jamais offert de joie intense ou de sentiment positif extrêmement fort. Je pense que le chemin du trading est fait de nombreuses petites victoires et de quelques défaites colossales, ou il faut juste savoir sortir en vie et psychologiquement indemne, et que les années d’expérience nous permettent juste de ne pas répéter , ou du moins , le moins possible.

Quels sont tes pires souvenirs en trading ?

Je ne sais pas par où commencer. J’ai pulvérisé plusieurs comptes, toujours de la même façon : en restant paralysé devant la perte, et de me résigner à la prendre que trop tard. J’ai aussi pris des conseils “d’experts” sans réfléchir à mon money management, par manque de confiance en moi….
Sincèrement, j’ai craqué. Littéralement. Physiquement. J’ai senti mon mental brisé à plusieurs endroits. Comme si la folie, le désespoir le plus noir et le plus irrationnel m’avaient complètement écrasé. Ironiquement, c’est dans cette adversité et cet inconfort que j’ai compris ma passion pour le trading, ou plus précisément, le désir paradoxal d’explorer et d’affronter la mort, la peur, le monstre dans le placard de notre enfance, le tueur sous le lit, notre interprétation la plus détaillée de différentes formes de terreur.

Penses-tu que la psychologie est un facteur déterminant dans la réussite dans le trading ?

Je pense avoir déjà répondu à cette question. Oui, notre performance long terme en trading dépend de notre capacité à gérer le pire de nous-même, comme un miroir particulièrement impitoyable. Il y a évidemment d’autres facteurs, liés à la gestion du capital, des difficultés hors de notre champ d’action, et quelques soucis opérationnels, brokers etc… mais la psychologie reste en premier plan.

Que t’a apporté le trading au-delà de l’argent ?

Très simplement, découvrir toujours une nouvelle partie de moi même, en bien ou en horrible. Et pour être honnête, j’aime ça. J’aime regarder et participer au combat sans fin de l’offre et la demande, faire face à des institutions plus grandes et mieux capitalisées que moi et sortir vivant , peut-être même un peu plus riche/un peu moins pauvre.
Un peu comme un "working class hero".

Trading Forex

Si tu avais des conseils à donner à un débutant en trading, quels seraient-ils ?

Je pense que mon expérience comme trader Forex me permet de former une opinion sur le sujet, et je voudrais en faire part à ceux qui sont intéressés par le trading sur les paires. (Ce sera peux être un peu long, mais j’espère en faire une référence sur le sujet, qui est long et compliqué, et ne pas faire de répétitions)

Premièrement, ne croyez pas une seconde que c’est une chose simple, facile à trader ou idéale pour débutant. C’est le marché le plus brutal, complexe, et irrationnel qu’un broker puisse offrir. Est-ce si différent des indices et autres ? Oui.
De nos jours, les brokers retails (cf vous et moi) proposent en général 3 offres pour trader la même chose. Prenons par exemple Eur/Usd. La paire la plus tradée au monde. Pas forcément un bon exemple, mais on fera avec.

1) 6E. le contrat future officiel offert par CME, qui est probablement le moyen le plus sérieux de trader le Forex. Comme tout contrat future il y a un “fix”, et le prix est le même partout , pour tout le monde. Il expire au même moment pour tout le monde, et la liquidité/profondeur de l’instrument dépend des intervenants à l’ instant T. A noter immédiatement, un lot 6e correspond à 125k euro.

2) EuroDollar Forwards, CFD ou autre instrument offert par le broker (et micro contrat , etc) , ou 95% de l’offre Forex aux retails , (cf microbes insignifiants comme nous). Ici, le prix est différent chez chaque broker. Pourquoi ? Parce qu’ils sont market makers (En d’autres termes, si vous vendez, ils achèteront, et inversement) du prix SPOT décentralisé (le marché Forex est le résultat de multiples sources et transactions institutionnelles, pas d’une seule place et d’un seul prix)... Et que le “Prix”, offre/demande de la paire offerte par un broker N, est soumis à la capacité / politique de celui-ci en terme d’arbitrage du marché interbancaire , qui n’est pas forcement transparente ou en votre faveur, dans le meilleur des cas vaguement basé sur un algo d’agrégation interne ou un flux Reuters, dans le pire des cas, directement contre vous. (Je réalise que j’ai surement perdu un débutant, c’est difficile à expliquer). En d'autres termes, il est donc impossible de scalper du Forex avec précision, et l’usage d’un flux référence professionnel est nécessaire dans tous les cas (une grande confiance dans votre broker également).

3) DMA/ECN , EUR/USD
Encore relativement récemment, les brokers retails ont ajoutè à leur offre Forex un (soit disant) accès institutionnel. Je vais aller en détail sur ce point, car je pense que c’est crucial. Tout d’abord il est important de comprendre que non, vous n’avez pas accès au véritable marché interbancaire en tant que particulier. Ni aujourd’hui, ni demain, ni jamais.
Vous avez accès à quelques associés et partenaires/subdivisions de votre broker qui se posent en dealers , mais leur solidité est proportionnelle au fond de roulement/solvabilité du broker en question , ils n’ont aucun point commun avec les véritables acteurs du marché interbancaire , et ils n’hésiteront pas à se sauver avec les meubles à la première petite blague de la banque centrale du coin.(un market maker peut vite devenir votre meilleur ami , surtout s'il accepte de récupérer la patate chaude contre 2 pips de premium...just saying.)
Le vrai marché Forex est fait de multinationales, fonds de pension de la taille du pib de la France , méga banques , banques centrales ou structures gouvernementales qui ne cherchent généralement pas à tirer un profit , juste à faire leurs opérations le plus discrètement possible avec souvent des considérations plus politiques que monétaires. Les opérateurs pro se connaissent souvent, le lot minimal est entre 1 et 5 millions de dollars, juste pour les fonds de tiroir sont fait électroniquement. Les ordres sérieux, prenons un swap 5 yards cable (5 milliards de livres) sont gérés par téléphone entre amis, car la banque doit négocier les termes de contrepartie pour une grosse op, de préférence en sa faveur.

 

Si vous souhaitez comme B, membre du forum bourse Andlil, apporter votre témoignage sur votre activité de trader, quel que soit votre niveau, contactez-moi.

Témoignage d'un ancien trader Forex
2.8 15 votes


ProRealTime    Pourquoi je trade avec ProRealTime Futures et ProRealTime CFDs à risque limité ?

   Pourquoi je trade avec deux brokers différents ?

   Essayez la meilleure plateforme de trading 2017

   Ouvrez un compte Démo Gratuit ou Réel

  Exclusif : 2 séances de coaching formation trading gratuites (valeur 500€)

16 Commentaires pour Témoignage d'un ancien trader Forex

  1. nes dit :

    Mais la vraie question manquante, c'est pourquoi as -t-il arrêté le trading...?

  2. Benoist Rousseau dit :

    Il faut lire le témoignage avant de poster une question pour tenter de faire de la pub pour son site (url supprimée du coup)... Il n'a pas arrêté le trading...

  3. sobear dit :

    Merci à Bruce d'avoir pris le temps de nous expliquer son parcours.
    Je ne savais pas qu'il y avait autant de façons de trader eur/usd.
    Bonne continuation et bonne réussite!

  4. blueberg dit :

    Pourquoi avoir arrêté le Forex pour les indices?
    J'ai moi même fait cette démarche en constatant que sur le Forex je ne gagnais pas alors que sur les indices j'arrive à enregistrer une grande regularité

  5. Melmoth dit :

    Sympa l interview merci !
    Combien de temps consacres-tu à cette activité ?

  6. Number6six dit :

    Je n'ai pas tout compris (je suis le "débutant perdu" 🙂 mais je remarque en 1) que vous conseillez un future (le 6E) plutôt que les CFD alors que Benoist nous dit (si là aussi j'ai bien compris) qu'il a arrêté les Future pour justement se consacrer aux CFD. Merci pour vos éclaircissement.

  7. Benoist Rousseau dit :

    Je ne cesse de dire que les cfds indices chez IG (uniquement IG) sur le Dax Cac et Dow Jones sont bien plus intéressants à trader que les futures, que si on veut trader le S&P 500 le Nasdaq, il vaut mieux le trader sur futures et que pour le forex, j'ai exactement le même discours que Brucy depuis toujours, les futures sont les mieux.

    Sinon Brucy a arrêté le forex car même sur futures il est manipulé et il trade les indices chez IG notamment scalping Dax 30. Ces propos sont clairs 😉

  8. LEONFX dit :

    Forex, what a joke? après plus d'un an à faire du forex, je me rends compte que les mouvements des devises sont tout simplement corrélés inversement au marché boursier et donc aux indices , pour EURUSD, prenez le graphique du CAC40 et c'est tout simplement un miroir, c'est pourquoi ne vaut-il pas tout simplement trader les indices puisqu'ils sont la source des mouvements sur les devises (fait que l'on remarque en observant les deux graphes, le mouvement sur CAC40 précède celui de EURUSD ... Benoist , ce serait génial si tu pouvais faire un article sur les liens intermarchés et mettre en lumière les différents méchanismes entre eux, cela aiderait grandement les débutants qui ont pour l'habitude de se fixer que sur un marché alors qu'il faut finalement comprendre l'ensemble du système pour réellement espérer s'en sortir sur les marchés

  9. brucy dit :

    Merci benoist 🙂
    A noter que je ne conseille rien par rapport a rien d'autre , mon but ici est de relayer une experience . Si vous tradez le forex avec succes , vous n'avez pas besoin de moi. Je respecte grandement tout mes collegues traders, leur styles et choix respectifs

  10. chifounou dit :

    Merci brucy pour avoir partagé avec nous ton "aventure sans fin" et quelques enseignements triés sur le volet. NB : brucy est un trader d'une grande compétence, aguerri. Pour plus de partage de connaissances, venez nous rejoindre sur le fofo(rum)

  11. Altair dit :

    Merci Benoist pour cette initiative. Toujours intéressant d'écouter le témoignage de vrais traders, cela donne toujours matière à réflexion et approfondissement de connaissances parfois insoupçonnées. Merci beaucoup Brucy, cela vaut de l'or même si les conseils ne portaient pas sur les matières premières !

  12. ehe dit :

    Merci à Bruce et Benoist.
    J'espere qu'on pourra lire d'autres retours d'experience.
    Encore merci

  13. Lemerou dit :

    Très intéressant comme témoignage !
    J'espère moi aussi qu'on en aura d'autres aussi intéressant.

  14. Xav dit :

    le scalping sur le Dax dans le sens, long sur support, short résistance sur points pivots ou seuils psychologiques, fonctionne effectivement bien, j'ai mis du temps à comprendre mais ça commence à porter ses fruits. Evidemment j'ai voulu appliquer les mm principes sur le EUR/USD par exemple et là...
    Nettement moins évident.
    Alors pouquoi ?
    OK ce ne sont pas les mm typologies d'investisseurs.
    Mais c'est assez perturbant : on constate des comportements assez similaires, des zones d'attractions, répulsions, du bruit autour des pivots supports et résistance, mais à scalper.... huuuuuuuuuu, claque sur claque. C'est assez "déconcertant" : /
    Qqn aurait il expérimenté le scalping forex avec succès après le Dax ?

  15. Benoist Rousseau dit :

    C'est ce que je dis depuis l'existence du blog, ma technique sur les points pivots et seuils psychologiques ne fonctionnent que sur les indices...

  16. Xav dit :

    oui mais...

    1) pourquoi ?
    seuils différents, pas de mean reversion et pourquoi, ou alors pas de mean reversion sur des horizons aussi courts etc.
    Et puis c'est sans compter que oui ta technique fonctionne sur indices, mais comme tu le dis aussi, "certains moments" sont à privilégier, typiquement les moments de forte volatilité/liquidité, en début de séance (et dans une autre mesure, en fin de séance également)

    2) qu'est ce qui fonctionne sur les devises ?
    si qqch fonctionne...

    A la réflexion je me dis que cette technique de scalping a peut être besoin d'une période de temps bornée.Je ne ne connais pas du tout le forex mais comme ça cote tout le temps, je me dis que les période de vol et les afflux de liquidité ne se calent sans doute pas sur les horaires d'ouverture et de fermeture des marchés.
    Le U de vol et de liquidité sur les actions et indices, c'est un fait stylisé, et qui s'explique très bien par le comportement humain : bcp de monde à l'ouverture et idem à la fermeture.

    Je philosophe sans doute un peu trop mais j'aimerais vraiment "comprendre"
    Je suis sûr que tu as déjà philosophé sur le sujet ; alors, quelle est ta conclusion ? 🙂

Laisser un commentaire

Inscription au Forum

Blog: 1759 articles 12.936 commentaires Forum: 613.082 messages 8600 membres
Devenez actif ! Rejoignez Andlil et sa Communauté de traders passionnés

Mon compte de trading avec PRT Futures

ProRealTime

Inscription à la Newslettre

Recevez les Nouvelles + Invitations

En direct du Forum

Les derniers commentaires

  • Christelle : passionnante vidéo ! la meilleure de toutes tes vdiéos …
  • jean : Derniere petite question. Il est tjs compliqué pour moi de …
  • Benoist Rousseau : de rien…
  • Jean : Ok bien noté. Merci +++…
  • Benoist Rousseau : voilà pour moi ce sont plus des indices de day trading pas …

[i]
[i]
[CDATA[ if (typeof newsletter_check !== "function") { window.newsletter_check = function (f) { var re = /^([a-zA-Z0-9_.-+]
[CDATA[ if (typeof newsletter_check !== "function") { window.newsletter_check = function (f) { var re = /^([a-zA-Z0-9_.-+]
[a-zA-Z0-9-]
[a-zA-Z0-9-]
[a-zA-Z0-9]
[a-zA-Z0-9]
["ne"]
["ne"]
["np" + i]
["np" + i]
["np" + i]
["np" + i]
["np" + i]
["np" + i]
["ny"]
["ny"]
["ny"]
["ny"]