ProRealTime
Vos réactions et idées sur l'actualité économique et sociale, vos lectures et questions sur l'économie

Ce Capitalisme FOU

par Santé-Fitness » 16 Juin 2019 19:25

"Cette économie de marché dans laquelle nous vivons, elle est de moins en moins sociale, comme nous l'avions voulu à la fin de la seconde guerre mondiale, elle est au fond, même, de moins en moins libérale au sens le plus littéral du terme, et elle est de plus en plus "d'accumulation, de rente et de coorporatisme", c'est ça la réalité."

Mensonge ? Ou réalité?
Le président de la république française dit que "c'est ça" la réalité.

Re: Ce Capitalisme FOU

par Benoist Rousseau » 16 Juin 2019 19:28

Il décrit parfaitement la France.

Il vaut mieux hériter qu’innover, prendre des risques

Il vaut mieux être fonctionnaires, syndiqués, assimilés fonctionnaires que d’être chef d’entreprise.

Le risque ne paye pas.
Le courage ne paye pas

L’immobilisme paye
Ne rien faire paye

Il suffit de se pencher deux secondes sur la fiscalité. Rien de neuf, 40 ans qu’on le dit en France. À l’époque c’était Raymond Barre.

Et 40 ans qu’on fait rien car la majorité du pays profite de cet immobilisme au détriment d’une minorité

Re: Ce Capitalisme FOU

par Florian » 16 Juin 2019 19:28

Pouce vert :top:

Re: Ce Capitalisme FOU

par Santé-Fitness » 16 Juin 2019 19:45

Est-ce que ça aboutira à quelque chose...?
Y'a des mots forts.

"Je l’ai dit avec force : je crois que la crise que nous vivons peut conduire à la guerre et à la désagrégation des démocraties. J’en suis intimement convaincu. Je pense que tous ceux qui croient, sagement assis, confortablement repus que ce sont des craintes qu’on agite, se trompent. Ce sont les mêmes qui se sont réveillés avec des gens qu’ils pensaient inéligibles, ce sont les mêmes qui sont sortis de l’Europe alors même qu’ils pensaient que ça n’adviendrait jamais. C’était souvent les plus amoureux d’ailleurs de cette forme de capitalisme et de l’ouverture à tout crin. Moi, je ne veux pas commettre avec vous la même erreur et donc nous devons réussir à ce que notre modèle productif change en profondeur pour retrouver ce que fut l’économie sociale de marché, une manière de produire, de créer de la richesse indispensable, mais en même temps de porter des éléments de justice et d’inclusion et une manière d’organiser l’innovation partout dans le monde et l’ouverture mais de faire que chacun y trouve sa part.

Et donc, et je conclurai sur ce point, cela suppose que nous soyons collectivement extrêmement cohérents. On ne peut pas défendre ce que je viens de dire à l’OIT et de dire ensuite quand on est au FMI, autour de la table du Conseil européen « allez, vous allez vous ajuster face à la crise financière et réduire vos droits sociaux ». Ça doit être terminé et à ce titre les déclarations adoptées par le FMI il y a 15 jours marquent une inflexion historique. On ne peut pas continuer à dire ce que je viens de dire à l’OIT et continuer à dire quand on est à l’OMC “c’est formidable le commerce, il faut négocier des accords avec tout le monde quelles que soient leurs sensibilités sociales ou environnementales, et vive le dumping ça ira mieux, ça enrichit tout le monde.” On ne peut pas continuer à considérer que le monde s’organise en tuyaux d’orgue. C’est terminé, parce que nos concitoyens ne vivent pas les déclarations ou la réglementation de l’OIT d’un côté et du FMI de l’autre ou du Conseil européen, ils vivent leur vie et leur vie c’est le fruit de tout cela et de nos aberrations. C’est pourquoi avec force je vous le dis ici, ce que je vous ai dit là je le dirai dans toutes les enceintes : je ne veux plus d’accords commerciaux internationaux qui alimentent le dumping social et environnemental, et en tant que dirigeant européen, je le refuserai partout où je n’aurai pas les garanties sur ce point.

Je ne veux plus qu’en Europe nous considérions que le sujet de l’ajustement économique et financier et de la dette prévaut sur les droits sociaux parce qu’à ce moment-là on nourrit les extrêmes, (la raison évoqué, lapsus? C'est son leitmotiv? :lol: ) le doute et précisément la désagrégation de ce qu’est le projet européen lui-même et que c’était notre responsabilité que d’articuler la part de solidarité qui allait avec. Et donc cette mondialisation nouvelle, ce multilatéralisme à réinventer, c’est un multilatéralisme d’humanité mais de responsabilité, de responsabilité dans l’entreprise, sur nos territoires, dans chacun de nos pays mais aussi entre nous. J’en prendrai toute ma part, c’est l’engagement que je prends devant vous aujourd’hui cette année en présidant le G7, mais plus largement à chaque fois que j’aurai des combats à mener. Parce qu’aujourd’hui plus que jamais, ce qui a conduit à faire naître l’OIT dans des temps troubles, ce qui a nourri votre organisation internationale alors que la Deuxième Guerre mondiale n’était pas encore achevée, c’est ce qui doit nous amener à ouvrir une nouvelle page parce que de nouveaux conflits seront irrémédiablement devant nous. Cet engagement, c’est celui de la France, ce n’est pas seulement le mien, c’est celui que je prends aujourd’hui devant vous avec l’ensemble des organisations syndicales, patronales et avec le gouvernement et c’est celui que je défendrai dans toutes les instances avec la même vigueur."

Re: Ce Capitalisme FOU

par Santé-Fitness » 16 Juin 2019 19:54

Tiré de certains de ses propos au siège de l’Organisation internationale du travail.

Comme le début du résumé l'évoque :

(...) alors que la folie des hommes venait de prendre 18 millions de vies, une idée a pris corps, portée par les organisations syndicales et inscrite dans le Traité de Versailles en son titre 13 :

« la paix universelle ne peut être fondée que sur la justice sociale. »

https://cn.ambafrance.org/Allocution-de-M-Emmanuel-Macron-president-de-la-Republique

Re: Ce Capitalisme FOU

par Florian » 16 Juin 2019 19:56

Je lirais cela ce soir dans le lit tiens ;)

Re: Ce Capitalisme FOU

par Santé-Fitness » 16 Juin 2019 20:17

Benoist, je pense que le problème est beaucoup plus grave et met en branle la racine de la vie humaine et son organisation.

Il ne s'agit pas que de favoriser le commerce et récompenser le risque.

Quand il dit ce qui suit je pense qu'enfin il se rend compte que c'est plus profond , en apparence ou conviction sincère je ne sais pas..

Mais les capitalistes et libéraux à tout-prix devront secouer leurs méninges

"Au fond, la crise endogène de notre capitalisme, l’accélération de la transition numérique et l’accélération du réchauffement climatique et de la raréfaction de la biodiversité nous conduisent à repenser très profondément nos manières de nous organiser, et rendre encore plus impérieux le multilatéralisme qui est le vôtre, qui est le nôtre dans ce monde, avec un combat :
celui pour la dignité de l’homme et celui pour rendre ce monde habitable."

Bonne semaine à vous.

Re: Ce Capitalisme FOU

par Florian » 16 Juin 2019 20:21

Ok, allié aux enjeux communautaire qui deviennent de plus en plus important. Et là, il faudra aussi mettre en branle le cerveau de certains ;)

Re: Ce Capitalisme FOU

par trappiste73 » 18 Juin 2019 14:51

Le problème c'est que tout ça, c'est du blabla : aucun effort de réduction de la dépense publique, aucun résultat sur la politique européenne : sait-on par exemple que le textile pakistanais entre en Europe sans droits de douane suite à un accord avec l'Europe ? ça sert à quoi exactement ?
D'autre part, les inégalités sont en France à un niveau historiquement bas et le "monsieur" qui parle il a même pas réussi à accumuler du capital en étant payé plus de 1 million d'euros.
ça traduit chez lui une priorité donnée à l'instant, sans vision de LT sinon pourquoi par exemple pénaliser l'immobilier cher qui file dans les poches des étrangers ?
Qui sait que le taux d'impôt sur les grandes successions est un des plus élevés du monde à 45% ?
Je me méfie des discours simplistes...

Re: Ce Capitalisme FOU

par trappiste73 » 18 Juin 2019 16:11

Idem pour les allocations chômage : on pénalise les cadres mais on oublie les intermittents du spectacle. quant au nouveau barème de déduction des dons pour les entreprises : c'est de la politique de gribouille sans aucune lisibilité.
Tout bien considéré, Macron continue la politique suicidaire pour l'état qui consiste à dégrader sans cesse le rapport impôts/prestations reçues. Ce qui a déjà donné Nuit Debout chez les bobos déclassés, et les Gilets jaunes chez les gueux. ;)
Bon avec un endettement à 98% du pib au lieu des 60% max prévus, sûr que c'est pas simple.


ProRealTime