La crise grecque de 2010

9 8 2013 - Pas de Commentaire, soyez le premier
ProRealTime

Qu'est-ce que la crise grecque de 2010 ?

La crise grecque marque le début de la crise de la dette souveraine dans la zone Euro. Elle a obligé les autres membres de la zone euro et le FMI à intervenir afin qu'elle ne conduise pas à une explosion de la zone euro. Cette crise se résume à une incapacité de la Grèce à payer ses dettes et à une forte augmentation de ses déficits publics, ce qui a entraîné une panique générale dans la zone euro. Les marchés se sont aperçus de la mauvaise gestion de l'Etat grec et ont obligé la Grèce à emprunter à des taux extrêmement élevés ce qui a augmenté les déficits et conduit à une réduction des dépenses.

Au niveau économique, les coupes drastiques dans les dépenses de l'Etat Grec, exigées par le FMI et les autres pays européens, ont conduit à une hausse du chômage, une baisse des salaires et à de nombreuses manifestations de protestations contre l'austérité. Bien entendu, le contexte de la crise mondiale de 2008 a multiplié les effets de la crise grecque.

Les causes de la crise Grecque

Les jeux olympiques d'Athènes

Le signal d'alarme avait été donné dès 2004 par des analystes qui s'alarmaient que les dépenses des JO, financées par emprunts causerait une instabilité dans la gestion de la Grèce. En effet, plus de 11 milliards ont été dépensés pour développer les infrastructures nécessaires. Ces dépenses excessives se mesurent par l'explosion des déficits , puisqu'ils passent de 3,7% du PIB à 7,5% à la fin de l'année des JO. Cette crise grecque n'est pas responsable de la future crise à venir, mais elle n'a fait qu'alourdir les difficultés du pays.

La crise financière et économique de 2008

Avant de causer une vague de tension dans la zone euro, la Grèce était une des économies les plus attractives dans la zone euro. En effet, la Grèce avait un taux de croissance autour des 4% entre 2000 et 2007. Les dépenses trop élevées de l'organisation des JO de 2004 sont donc passées inaperçues, ainsi que les problèmes de corruption et de mauvaise gestion du pays. C'est la crise des surprimes de 2008 qui a entraîné une baisse fatale de l'activité économique dans le pays et qui a aggravé la situation du pays. En effet, des secteurs clés comme le tourisme et le transports maritime ont vu leur activité baisser de 15%. On peut donc faire ensuite le lien avec une augmentation du chômage qui passe de 8% à 10,3% entre 2008 et 2009. Ces dépenses prises en charge par l'Etat ont donc entraîné une augmentation de leurs déficits budgétaires.

La Grèce: Un pays surendetté

Entre 1995 et 2007, la dette grecque représentait environ 100% du PIB. La crise de 2008 a vu s'envoler la dette publique de ce pays. En effet, elle est passée à 142,5% du PIB au début de l'année 2011, pour ensuite atteindre 158% à la fin de cette même année.  De plus, on estime maintenant que la dette Grecque a longtemps été sous estimée, notamment à cause de l’utilisation de montages financiers complexes, sous les conseils de Goldman Sachs. De plus, en toute illégalité, les Grecs ont falsifié leurs compte afin de cacher la situation de leur pays.

Les problèmes structurels de la Grèce

Des problèmes structurels sont également mis en avant pour expliquer la crise de la Grèce. En effet, un manque de compétitivité est pointé du doigt notamment pour expliquer une balance commerciale trop déficitaire depuis de nombreuses années. On souligne également que les dépenses militaires de la Grèce sont très élevées par rapport à la taille de ce pays. En effet, elles représentent près de 4% du PIB de ce pays, ce qui est bien au dessus de la moyenne des autres pays de l'UE.

Beaucoup d'experts se sont interrogés en ce qui concerne le manque de développement de la Grèce, notamment au niveau de deux secteurs clés que sont le tourisme et le transport maritime, qui sont pourtant des secteurs stratégiques pour amasser des devises étrangères.

Début de la crise grecque et premier plan de sauvetage

Les difficultés de la Grèce lors de la crise poussent l'Etat à demander de l'aide au FMI et à l'UE le 23 avril 2010. Après une grande première phase de panique sur les marchés, un accord est trouvé et 110 milliards d'euros sont prêtés aux grecs le 2 mai 2010. Néanmoins, ce prêt est accordé  à la Grèce en échange de réduction des dépenses très strictes: gel des salaires, hausse de la TVA, augmentation de la durée de cotisation pour les retraites etc

L'implication des marchés et des agences de notation (notamment Moody's, Fitch et Standard & Poors) a été pointée du doigt pour leur rôle dans la crise grecque. En effet, la spéculation sur la dette grecque a entraîné une augmentation des taux d'emprunts pour la Grèce, ce qui a obligé l'Etat a encore plus d'austérité. Néanmoins, on peut aussi dire que les marchés n'ont fait que respecter la loi de l'offre et de la demande. Un prêt à haut niveau de risque pour un pays qui, on le sait maintenant a longtemps falsifié ses comptes, possède un niveau de risque élevé. Il est donc normal d'attendre un rendement élevé en échange. Lorsqu'un pays décide de se financer sur les marchés il doit être conscient des avantages, mais surtout des risques lorsque la situation se dégrade.

crise grecque

Angela Merkel, Nicolas Sarkozy et George Papandreou lors d'un sommet pour le sauvetage de la Grèce le 11 février 2010

Deuxième plan de sauvetage de la Grèce

En mai 2011, les analystes se rendent compte que la Grèce ne pourra pas passer par les marchés en 2012 pour se financer. De nouvelles sources de financement doivent donc être mises à la disposition de la Grèce. Là, les européens n'ont pas le choix, ils arrivent la donc à un accord pour le sauvetage de la Grèce. On se souviendra qu'au passage, l'Allemagne a été d'abord réticente mais a fini par accepter, surtout à cause de ce qu'elle perdrait en cas de crise européenne globale et d'éclatement de la zone euro.

Ce deuxième plan de sauvetage est donc officialisé le 27 octobre 2011. 109 milliards d'euros ont une nouvelle fois été mis à disposition de la Grèce.

La crise grecque a fait débuter les rumeurs de sortie de la zone euro pour la Grèce. Cette solution est maintenant oubliée étant donné que de nouvelles dispositions ont été prises pour la Grèce et que l'UE semble montrer les signes d'une reprise.

 

La crise grecque de 2010
5 1 vote
ProRealTime    Pourquoi je trade les CFDs et les Futures en même temps ?

   Pourquoi je trade avec ProRealTime CFD et ProRealTime Futures ?

   Essayez un compte Démo Gratuit ou Réel

  Exclusif : 2 séances de coaching formation trading gratuites (valeur 500€)

Partagez cet article, c'est bon pour la santé
Twitter Facebook Google Plus Linkedin email

Aucun Commentaire pour La crise grecque de 2010 Soyez le Premier !

Laisser un commentaire

Inscription au Forum

Blog: 1728 articles 12.211 commentaires Forum: 477.407 messages 7550 membres
Devenez actif ! Rejoignez Andlil et sa Communauté de traders passionnés

Mes 2 comptes de trading avec PRT Trading sur CFDs et Futures

ProRealTime

En direct du Forum

Les derniers commentaires

  • Olivier : Bonjour "J'apprends" le trade grâce à vos vidéos Si j'…
  • Alocin : Encore Merci Benoist ;-) IObit Advanced SystemCare 10 Pro…
  • Elise : les Etats continuent toujours par adopter le mercantilisme?…
  • Richix : Merci Benoist. C'est amusant de regarder comment tu trades, …
  • krisboy : Merci pour le partage, c'est très intéressant de voir ta m…
[CDATA[ if (typeof newsletter_check !== "function") { window.newsletter_check = function (f) { var re = /^([a-zA-Z0-9_.-+]
[CDATA[ if (typeof newsletter_check !== "function") { window.newsletter_check = function (f) { var re = /^([a-zA-Z0-9_.-+]
[a-zA-Z0-9-]
[a-zA-Z0-9-]
[a-zA-Z0-9]
[a-zA-Z0-9]
["ne"]
["ne"]
["np" + i]
["np" + i]
["np" + i]
["np" + i]
["np" + i]
["np" + i]
["ny"]
["ny"]
["ny"]
["ny"]