Faut-il préférer le swing trading ou le day trading dans un monde qui accélère ?

27 1 2021 - 20 commentaires
ProRealTime

L’accélération technologique de la bourse

Les marchés financiers sont en perpétuelle mutation. Ils ont plus évolué technologiquement ces 20 dernières années que lors des deux derniers siècles. Il est loin le temps du pigeon voyageur à la fin du XIXe siècle ou du Minitel au début des années 2000 pour passer ses ordres.

Un trader particulier avec un ordinateur à quelques milliers d’euros et la fibre optique se retrouve dans des conditions quasi analogues aux grandes institutions (Hedge Funds, fonds de pension…). Il y a donc eu une grande démocratisation de l’accès au marché financier en deux décennies. N’importe qui peut maintenant aller « taper » dans le carnet d’ordre futures sur le CME (Chicago Mercantile Exchange) et passer ses ordres en quelques millisecondes.

swing trading ou day trading 300x169

swing trading ou day trading

L’accélération des informations à l’échelle de la société

Cette évolution des marchés financiers va de pair avec l’évolution de la société: le développement de l’information en continu, les directs instantanés, les réseaux sociaux… nous bombardent à chaque seconde d’informations provenant du monde entier, de diverses qualités.

Ces informations instantanées ont un impact majeur sur l’évolution des marchés financiers. La réaction à un événement est quasiment instantanée au niveau boursier. Les marchés financiers réagissent en permanence aux nouvelles avec une grande volatilité.

Le président américain est hospitalisé pour la Covid ? En quelques secondes les indices mondiaux baissent de 1 %. Une source anonyme affirme que c’est plus grave que prévu, la baisse accélère vivement et des centaines de milliards partent en fumée. Quelques heures après, une autre source autorisée dit que le président va bien et les marchés remontent partiellement.

Un marché financier de plus en plus réactif et sensible

Mais ce qui a le plus évolué ces dernières décennies c’est l’impact de ces nouvelles : les réactions sont de plus en plus violentes, la volatilité s’accélère dans un marché gavé de produits dérivés, d’ETFs, d’options… Des mois de bénéfices peuvent disparaître en quelques minutes. Jamais dans l’histoire de la bourse, il y a eu autant de liquidités en circulation. Mais du fait des effets de levier, ce sont des liquidités virtuelles qui ont un effet exponentiel sur le cours des actions, des indices…

Les dangers de swing trading dans ce climat

Dans ce contexte, le swing trading devient de plus en plus risqué. Une position gagnante à l’achat, sécurisée par un stop un vendredi soir à -0.50%, peut ouvrir lundi matin à -10 % s’il est survenu un événement durant le week-end. Avec un petit levier de 4,40 % du portefeuille disparaît sans que le swing trader puisse faire quoi que ce soit. Son stop a été exécuté à -10 % et non à -0,5 %. Et ne croyez pas que les places boursières n’ouvrent jamais un lundi matin à -10 %. Dans ma carrière de trader, je l'ai vécu plusieurs fois. Si c'est pour être ruiné tous les 10 ans...

Cet exemple nous montre l’illusion de la sécurité et de la protection en swing trading avec un stop. Illusion encore grandement partagée par de nombreux intervenants en bourse. De même, la couverture sur option d’un portefeuille n’est que très théorique. Quelle contrepartie allez-vous trouver sur vos options qui ont pris + 1000 % en quelques minutes lors d’un krach ? La valorisation n’est que très théorique. En cas de forte volatilité, les carnets d’ordre sur option se vident de manière automatique et vous vous retrouvez avec des options valant des fortunes dont personne ne veut et qui donc ne valent rien….

Chaque position overnight et chaque position overweek sont tout simplement un pari risqué perpétuel. Et l’actualité récente nous a montré que des fonds qui pouvaient exister depuis des années se font massacrer et disparaissent avec des positions de swing trading quand le marché se retourne de manière « violente ».

Face à cette accélération de la technologie, des flots de news et de la réactivité des places boursières à chaque nouvelle, la seule solution pour se prémunir de ces dangers de KO est l’adaptation et la fluidité.

Le scalping et le day trading permettent de profiter de cette hypersensibilité de la bourse

Afin de profiter de ces variations brutales du marché sur une nouvelle et se prémunir des risques des positions de nuit et de week-end, de plus en plus de traders et de Hedge Fund se concentrent vers le day trading et le scalping. En effet ce type de trading permet de pouvoir s’adapter instantanément aux nouvelles, de rester fluide face aux événements, de ne pas subir les annonces et de les transformer en opportunités de trading.

Le principe est simple : aucune position ne sera détenue la nuit ni le week-end. S’il arrive un événement majeur, on ne le subit pas, il devient alors une opportunité de marché. Les fameux -10 % à l’ouverture le lundi matin des bourses européennes ne seront pas l’événement qui vous coulera pour plusieurs années mais une opportunité.

En day trading et en scalping, les positions peuvent durer quelques minutes à quelques heures maximum. Le trader ne se concentre plus sur l’analyse fondamentale mais sur la psychologie des marchés. C’est un trading de réaction un événement, à une nouvelle que l’on pourrait qualifier d’opportuniste. Dans un monde qui bruisse de rumeurs, d’informations, de contre informations… ce sont certainement les techniques d’intervention les plus efficaces à ce jour sur les marchés financiers.

Conclusion sur le swing trading ou le day trading dans un monde qui accélère

En conclusion, l’accélération technologique mise à la disposition du commun des mortels, le fonctionnement même de la société de plus en plus réactive à la moindre nouvelle, la volatilité qui augmente avec les effets de levier ont renforcé les dangers en bourse : risque de liquidité, cygne noir, effets dominos… Face à ces risques, le scalping et le day trading permettent de les réduire en étant peu de temps sur les marchés financiers et de faire d’un risque une opportunité. Mais pour cela, il faut maintenir une présence constante sur les marchés financiers et peu d’institutions sont capables de cette réactivité nécessaire aujourd’hui : il faut décider dans les secondes qui suivent…

Auteur de l'article :

Benoist Rousseau est diplômé de l'université Paris-Sorbonne en histoire économique contemporaine et de la Certification Professionnelle des Acteurs des Marchés Financiers de l'AMF. Il a été professeur d'histoire pendant 12 ans avant de devenir trader en compte propre. Ancien Conseiller en Investissements Financiers, il est aussi écrivain. Son ouvrage "Devenez Trader Pro" est numéro 1 des ventes dans la catégorie bourse depuis de nombreux mois. Intervenant régulier sur TV Finance et divers médias, il est suivi par plus de 150.000 personnes sur les réseaux sociaux.

20 Commentaires pour Faut-il préférer le swing trading ou le day trading dans un monde qui accélère ?

  1. haiku dit :

    merci pour l article . Intéressant d avoir l opinion d un vieux briscard sur ce qu'il pense du marché actuel par rapport à avant.
    Aujourd'hui , en tant que particulier ,certains brokers proposent le Stop garanti ce qui peut éviter les risques de ruine.

  2. Benoist Rousseau dit :

    c'est la grande révolution de cette décennie pour moi, les stops garantis pour les particuliers !

  3. FABRICE DUFOUR dit :

    bonjour Benoist, merci pour cette analyse très pertinente.

  4. Benoist Rousseau dit :

    merci Fabrice

  5. Christelle PUYRAUD dit :

    merci Benoist pour ce partage très intéressant !

  6. Benoist Rousseau dit :

    au plaisir

  7. Andrist dit :

    Bonsoir Benoist ,
    Merci pour ce que tu fais .
    Reviens nous vite

  8. Francis1 dit :

    Merci.

  9. TRADER27 dit :

    Encore un excellent travail...d'analyse 👍
    Merci à vous Benoît

  10. marc dit :

    Oui, tout à fait d'accord avec l'article.
    Juste une nuance cependant : les vaders sont moins impactés par ces phénomènes car krach à la hausse plus rare. Et par contre peuvent bénéficier des krach à la baisse de 10 %.
    Mais il est vrai qu'il faut tenir compte dans son trading quotidien des frais overnight à déduire...

  11. Benoist Rousseau dit :

    oui avec une nuance en plus : la VAD peut être interdite sur certains actifs quand cela baisse trop, on n'interdit jamais l'achat

  12. Marc dit :

    Oui d'accord Benoist : merci, agréable ta réactivité !
    Mais je trade moi aussi les cfd sur indices donc je ne crois pas que ce soit interdit (pour l'instant)...
    Et je nuance mon précédent post car même si les krachs à la hausse sont plus rares, les montées quotidiennes sans retracement pendant des semaines et des semaines arrivent souvent aussi...

  13. Benoist Rousseau dit :

    sur cfds pas de soucis, ce sont pour les actions par exemple l'interdiction de la VAD

  14. Evelyne miguel dit :

    Toujours un plaisir de te lire. Pour ma part pas de swing je ne suis pas assez patiente pour ça. Le scalping ça me va très bien : récompense immédiate ou "fessée " . Je peux encore m'asseoir alors tout va bien. 😂😂

  15. Gaullet Antoine dit :

    Bonjour Benoit, merci pour cet article très interessant.

    Question peut être idiote mais le fait de garder ses positions plusieurs années ne préserve-il pas mieux les investisseurs de la volatilité des marchés par rapport aux scalping?

    Bonne journée à toi 🙂

  16. Benoist Rousseau dit :

    L'action alcatel sur plusieurs années est passée de 100€ à 2€ par exemple.

  17. greg2424 dit :

    Merci Benoist pour cette information. Je me poser justement la question a savoir si je mets un stop loss le Week end et que ca casse, si ca coupe pile sur mon stop ou non ... Mais si je suis en take profit ... ca fait la même chose? je peux me retrouver ma position en négatif même si elle était en take profit?
    Bon Trade a très vite 🙂

  18. Benoist Rousseau dit :

    Tu peux te retrouver en négatif sauf si tu utilises des stop garantis chez IG par exemple. C'est ta seul possibilité de ne pas passer en négatif dans ce cas de figure

  19. Thierry dit :

    Bonjour,
    merci beaucoup pour tous ces partages très intéressant.
    Je "swing" trade presque uniquement le S&P500 et le Nasdaq en Etfs justement parceque je pense que si je me rate, vu les progressions historiques de ces indices, il suffit de patienter et que ca remontera ... sauf à ce que les US ne soient plus le moteur du monde ...
    J'ai le sentiment qu'il faut bien bien plus de connaissances pour pouvoir rivaliser en scalping intraday avec le trading Haute Fréquence et ne pas se retrouver à poil.
    Je me trompe ?
    D'avance, merci beaucoup et bonne journée.
    Thierry.

  20. Benoist Rousseau dit :

    C'est une illusion dangereuse, quand les marchés baissent, tu peux mettre 10 ans 20 ans pour retrouver ton capital si tu es entré sur les plus hauts. Le trading Haute fréquence il y a tellement de fantasme, cela ne dérange en rien, au contraire c'est très utile, on a une liquidité absolue à notre niveau

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

 

Avertissement : Le trading peut vous exposer à des pertes supérieures aux dépôts chez votre broker. Il ne convient donc qu'à des personnes expérimentées ayant les moyens financiers d’assumer un tel risque. Se rappeler qu'on trade uniquement avec de l’argent dont on n’a pas besoin. Les vidéos et les articles de ce site n’ont qu’une portée pédagogique et informative, ce ne sont pas des conseils en investissement ni une incitation quelconque à acheter ou vendre des instruments financiers. Tout investisseur doit se faire son propre jugement avant d'investir dans un produit financier afin qu'il soit adapté à sa situation financière, fiscale et légale.