Des indices fragilisés par les entreprises poids-lourds

16 9 2018 - 4 commentaires
ProRealTime

l'Hyper concentration des grands indices sur quelques sociétés cotées est un danger

Les résultats des indices sont très concentrés sur quelques valeurs

C’est un phénomène dont on parle peu, mais les grands indices boursiers sont extrêmement concentrés sur quelques valeurs clés.

Ainsi le S&P 500 qui comprend les 500 plus grandes sociétés américaines et qui est un indice extrêmement large souffre aussi de cette hyper concentration des géants. Selon une étude de CPR AM, en 2016 10 sociétés représentaient 27 % de la hausse du S&P 500. En 2017, les 10 principales sociétés du S&P 500 représentaient 66 % du gain de l’indice alors qu’elles ne représentaient que 16 % du poids de celui-ci.

On n’y retrouve bien entendu les principales valeurs high-tech, Apple, Microsoft, Amazon, Alphabet, Netflix, Cisco, Nvidia… mais aussi Visa, MasterCard et UnitedHealth Group.

L’analyse est la même pour le CAC 40, l’indice reste dans le vert en 2018 uniquement parce qu’il est tiré par huit grosses valeurs Peugeot, Safran, Airbus, Hermès, LVMH, Total, L’Oréal et Kering.

Il faut donc avoir cela en tête, lorsque l’on trade le S&P 500, on n’est pas loin de trader le Nasdaq. Cela nous montre l’évolution des entreprises depuis ces dernières années et le poids de deux secteurs importants : les nouvelles technologies sur l’indice S&P 500 et de luxe sur l’indice CAC 40.

compression

Les dangers de cette hyper concentration

Jamais dans l’histoire des entreprises comme Apple ou Amazon ont dépassé les mille milliards de capitalisation. On se rend compte en fait que la croissance des indices repose sur une minorité d’entreprises extrêmement dynamiques. Pour le CAC 40, sur 40 entreprises, si on retire les huit plus dynamiques, le CAC 40 serait dans le rouge cette année. La vitalité de certaines entreprises nous cache finalement la réalité du dynamisme économique global des entreprises. Sur le CAC 40, malgré une hausse de l’indice depuis le début d’année, 32 entreprises sur 40 sont dans le rouge.

Le risque du dévissage des premiers de cordée

C’est hyper concentration des grands indices sur quelques sociétés cotées est donc une réalité qui prend de plus en plus d’ampleur. Mais plus grave, si les premiers de cordée se mettent à descendre, les indices risquent de virer dans le rouge de manière importante et très rapidement.  En effet, il n’y a pas de matelas d’entreprises « secondaires » réellement dynamiques pour amortir le choc d’une baisse des « gros ».

Pour le moment les premiers de cordée tiennent à la hausse la majorité des indices américains et quelques indices européens comme le CAC 40. Nous sommes donc peut-être dans une illusion d'optique sur la bonne santé des indices mondiaux. L’arbre cachant la forêt.

La vidéo expliquant les dangers

La concentration des indices sur quelques sociétés DANGER Andlil Benoist Rousseau

S'abonner :

Benoist Rousseau

Auteur de l'article :

Benoist Rousseau est diplômé de l'université Paris-Sorbonne en histoire économique contemporaine et de la Certification Professionnelle des Acteurs des Marchés Financiers de l'AMF. Il a été professeur d'histoire pendant 12 ans avant de devenir trader en compte propre. Ancien Conseiller en Investissements Financiers, il est aussi écrivain. Son ouvrage "Devenez Trader Pro" est numéro 1 des ventes dans la catégorie bourse depuis de nombreux mois. Intervenant régulier sur TV Finance et divers médias, il est suivi par plus de 150.000 personnes sur les réseaux sociaux.

4 Commentaires pour Des indices fragilisés par les entreprises poids-lourds

  1. Christelle Puyraud dit :

    Cà fait peur là, ce que tu viens de dire, Benoist !

  2. Cola dit :

    C'est ce qui arrive au DAX plombé par Bayer depuis plusieurs semaine

  3. Zupa dit :

    Merci Benoist

    Interessant tres interessant,
    Permet de faire notre analyse
    De mieux comprendre

    Bien malheureusement je n'ai pas eu de prof d'economie passionné par son boulot

  4. Cola dit :

    Le DJ n'étant pas un indice "pondéré" il doit être moins sensible à cet effet poids lourd.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

 

Avertissement : Le trading peut vous exposer à des pertes supérieures aux dépôts chez votre broker. Il ne convient donc qu'à des personnes expérimentées ayant les moyens financiers d’assumer un tel risque. Se rappeler qu'on trade uniquement avec de l’argent dont on n’a pas besoin. Les vidéos et les articles de ce site n’ont qu’une portée pédagogique et informative, ce ne sont pas des conseils en investissement ni une incitation quelconque à acheter ou vendre des instruments financiers. Tout investisseur doit se faire son propre jugement avant d'investir dans un produit financier afin qu'il soit adapté à sa situation financière, fiscale et légale.