ProRealTime
Forum dédié à ProRealTime Futures : les questions sur les Futures, les trucs et astuces sur l'interface de trading...

vulgarisation du fonctionnement des contract futures

par brucy » 19 Oct 2017 04:00

Il est possible que le sujet existe deja , mais meme si c'est le cas , je ne pense pas que la redondance pose grand probleme . certaines choses peuvent etre repetees plusieures fois , en particulier pour ma propre cervelle de moineau :)
J'ai decide ici d'expliquer au plus simple la formation des prix futures , compositions , et theories autour des contracts futures , en admetant bien sur que ma petite expertise sur le sujet soit encore fiable , ce qui est loin d'etre garanti , n'hesitez pas a me tapper dessus , tout ca date de mon concours de conseiller financier aux uk, il y'a donc du franglais partout..sorry.

Deja, c'est quoi un contract Future ? .
Un accord entre 2 parties volontaire pour determiner un prix a une date future. Future, parcque ca concerne un prix dans le futur. Pas trop complique jusque la.

Avant, on parlait de Forward. Un forward contract, entre un meunier et un cerealier, par exemple. A ce moment la , cela posait quelques soucis.

Déjà : une des parties de la transaction pouvait faire défaut, en particulier dans le cas de deconnection extrême entre le prix decide et la realitee de l'offre et la demande

Ou : Le seul moyen pour la transaction de légalement avoir lieu étant par signature des 2 parties, on imagine bien que la disparition soudaine de notre pauvre meunier qui a eu le malheur de faire une prediction particulièrement clairvoyante n'est pas entièrement accidentelle, rendant de fait le contract caduc.

Ou encore : les contrats forward étant totalement spécifiques en matière de quantité, et sur le type de marchandise desire, qu'il devenait parfaitement illiquide dans le cas de désistement d'une partie.

On a donc fait une invention merveilleuse : Les échanges organises, et la diffusion de contrats standardisés . autrement dit : le marche reglemente. Ces nouveaux contrats tout neufs sont alors appelés : Futures.

Cela ne veut pas dire que les contrats forwards n'existent plus, loin de la. Mais leur usage se trouve maintenant limite à quelques cas de figure seulement.

Les échanges sont devenus de grandes places, (le premier était le Chicago Board of trade ; CBOT) offrants de grands listings où tous les producteurs et spéculateurs apportent la liquidité nécessaire pour que chaque vendeur trouve son acheteur, rendant de faire le concept initial de transfert de risque d'une partie à l'autre beaucoup plus efficace. En d'autre termes : un hedge pour tout le monde.

Prenant en considération les erreurs du passe, les échanges reglementes exigent la garantie de la "bonne foi" de tous les intervenants par la présence constante d'un collateral entre 5 à 15% de la valeur du contract (terme technique : initial margin), jusqu'à la fermeture d'un contract, et une (maintenance margin) avant même d'en ouvrir un .

Pour garantir constamment la solvabilité de toutes les contreparties sur place , la (clearing house) (chambre de compensation en francais il me semble) est mise en place, pour systématiquement satisfaire tous les contrats offerts sur place s savoir tout acheter , tout vendre, et centraliser le transit de liquiditee des intervenants

L'échange organisé futur est de fait , Zero sum. Ce qui signifie, qu'à l'instar des anciens contrats forward, qu'il faut nécessairement un meunier perdant pour un céréalier gagnant (ou l'inverse, évidemment), les deux étants persuadés d'avoir raison sur le résultat de la prochaine récolte.

On va peux me dire : bouh ce n'est pas gentil pour le perdant. Cela ne crée pas de richesse. Blabla. Pourtant c'est exactement comme le contract d'assurance le plus basique : un facteur de risque monetise sur une certaine période de temps , entre 2 parties consentantes avec un biais statistique (Spoiler : l'assureur gagne à la fin)

Reprenons.

Un contract futur est finalement un contract forward dans une boîte, aux dimensions réglementaires, toujours entre au moins 2 participants, qui se mettent d'accord pour former une transaction.

Le prix decide est appelé le (Spot) . C'est tout simplement le prix brut, decide à l'instant T. Mais ce n'est pas le seul composant d'un contract future. Loin de la. Il y a plusieurs couts associés à ladite transaction.

Déjà, il faut considérer que le spéculateur, autant que le producteur ou encore notre bon vieux meunier, à la possibilité de se faire livrer , physiquement, les 12 tonnes de blé qu'il vient d'acheter à sa contrepartie. C'est après toute la moindre des choses. On parle dans ce cas de (Physical settlement). L'autre option était le (cash settlement), la plus choisie. En partie car la majorité des futures en circulation sont des actifs financiers intangibles.

Évidemment dans le cas d'une matière première, entreposer 12 tonnes de blé quelque part implique des couts , des assurances, exponentiels jusqu'à expiration du dit contract . Même si notre acheteur de blé decide de se faire livrer sous 24 heures après l'offre du contract (Cost of Carry). Même chose pour un actif purement financier : différentiel entre le rendement et le prix unitaire d'un instrument .Tout a un cout, et le temps, c'est généralement de l'argent.

Posséder un bien physiquement a également un cout(ou un bénéfice) : On parle de (Conveniance yield). Lorsqu'on se trouve dans une situation où les inventaires physiques ont plus de valeur intrinsèque que leur dérivatif, principalement flagrant dans le cas d'une crise ou une demande très forte.

2 autres composants élémentaires du prix des futures :
(E) , la constante logarithmique d'Euler
(R), les taux d'intéret (compounded interest rates). Inutile de faire la présentation. Attention, on parle de taux du trésor , pas le LIBOR. Ceux-ci sont integres au calcul des futures, en tant qu'instruments reglementes.
(T) , la période de temps avant le settlement.
Et voilà. On mélange tout ça, et on arrive à la formule de calcul d'un contract future.

F=Spot e(R)T

Maintenant, voila la chose intéressante qui se produit très souvent, bien qu'étant parfaitement théoriques : quand la marche future est en Contango (au-dessus du spot), Normal backwardation (en dessous du spot) , ils finissent souvent par arriver au meme endroit a l'heure du settlement.

Quand on parle de contango et backwardation, il faut penser au concept de prediction de prix théorique . Personne ne sait avec précision où va se trouver exactement le prix spot a son settlement, mais on peut observer la tendance de convergence entre le spot et le future.

Dans le cas de normal backwardation , l'idée est d'avoir un marche artificiellement bas pour les intervenantes futures qui préfèrent subir un premium contre eux par rapport au prix théorique, pour réduire leur exposition à un risque potentiellement plus important.
; et dont la convergence vers le spot se fera en partant du Bas vers le haut, jusqu'à au point de settlement .

Dans le cas d'un contango , on parle d'un marché futur plus haut que le prix spot, l'idée est que les intervenants futurs sont prêts à payer un premium contre eux dans le présent par rapport au prix théorique de settlement, afin de minimiser leurs couts opérationnels , avec la certitude relative que le prix spot n'ira pas en leur défaveur avant cela, et dont la convergence vers le sport se fera en partant du haut vers le bas jusqu'au point de settlement.

La force derrière cette ineluctable dynamique ? l'arbitrage, jusqu'à l'apothéose de la spot-future parity.

Bon , y'a encore un paquet de truc a dire , mais il est tard...


Re: vulgarisation du fonctionnement des contract futures

par laurentC » 19 Oct 2017 06:08

Merci Brucy pour cet article super intéressant. Je vais le relire et le relire...Mais la ou je ne suis pas d'accord avec toi, c'est qu'il n'est pas tard. Il est tôt. :lol:

Re: vulgarisation du fonctionnement des contract futures

par Louis22 » 19 Oct 2017 07:58

Brucy, :merci:



Re: vulgarisation du fonctionnement des contract futures

par Eversa » 19 Oct 2017 11:20

Beau travail brucy! je crois que ça ne peut être qu'utile à tous.

Re: vulgarisation du fonctionnement des contract futures

par brucy » 19 Oct 2017 11:39

Desole , faute de frappe , orthographe , grammaire , tout ca..
J'ai commence a l'ecrire a 2h du matin votre honneur :lol:

Re: vulgarisation du fonctionnement des contract futures

par apj » 19 Oct 2017 12:15

Merci Brucy, :top:

Re: vulgarisation du fonctionnement des contract futures

par loilodan » 19 Oct 2017 17:31

Super.
:merci:

Articles en relation
compte démo futures vs compte réel futures
Fichier(s) joint(s) par dede6363 » 11 Mar 2017 20:09 (7 Réponses)
PRT futures/IB
par thomas88 » 24 Mai 2019 10:23 (10 Réponses)
Compte PRT Futures
par Benoist Rousseau » 18 Oct 2016 16:20 (11 Réponses)
Compatibilité PRT Futures et IG ?
par Benoist Rousseau » 31 Oct 2016 20:05 (1 Réponses)
PRT futures et obligations
par Benoist Rousseau » 28 Sep 2017 15:22 (1 Réponses)
spread sur futures
par Benoist Rousseau » 23 Nov 2017 19:33 (16 Réponses)
Questions sur les Futures
Fichier(s) joint(s) par Benoist Rousseau » 29 Jan 2019 22:53 (17 Réponses)
Questions sur PRT futures IB
par thomas88 » 02 Mai 2019 01:11 (12 Réponses)
Compte PRT Futures & Iphone
par Frooggs » 22 Oct 2016 14:20 (0 Réponses)
La Plateforme 10.3 n'est plus en beta sur PRT Futures
Fichier(s) joint(s) par bengal83 » 17 Jan 2017 12:42 (15 Réponses)

ProRealTime