Définition de Bâle III

18 7 2013 - 12 commentaires
ProRealTime

Qu'est ce que Bâle 3 ?

Les accords de Bâle III sont des suggestions de nouvelles réglementations destinées au secteur bancaire. Suite à la crise des subprimes en 2007, le FSB (Conseil de stabilité financière) et le G20 de 2010 à Séoul ont contribué à la mise au point de nouvelles mesures de stabilité pour le système bancaire mondial.

L'analyse des effets de la crise a abouti sur le fait que son impact sur les banques vient de la croissance trop rapide des Bilans et hors Bilans des banques associée à une faible qualité des fonds propres. Les fonds propres sont censés couvrir les risques, ce qui explique une nécessité d'augmenter leur qualité étant donné le niveau de risque pris par les banques et leurs interdépendances.

fsb

Financial Stability Board est à l'origine de Bâle 3

Contexte de Bâle III

Bâle III a été annoncé en 2010, mais certaines mesures de cet accord ont un manque de clarté. Les exigences de Bâle III auront un impact conséquent sur la stratégie et l'activité des banques. Ces conditions doivent aboutir à une meilleure stabilité, ce point est exigé par une opinion publique très attentive sur l'activité des banques du fait de l'impact de la crise financière sur la dégradation de l'économie mondiale.

Modèle de Bâle III

Bâle III s'articule sur trois grands axes, avec des influences à venir sur ces derniers. Bâle III peut se schématiser de la façon suivante:

Capital et Bâle III
Liquidité et Bâle III
Risque systémique et Bâle III
Augmenter les fonds propres de base (Tier 1) et leurs
qualités
Création d'un nouveau ratio de liquidité à court terme
(LCR)
Préconiser l'usage de chambres de compensation (CCP)
lors des transactions liées aux produits dérivés
Être mieux armé face au risque global Création d'un nouveau ratio de liquidité à court terme
(LCR)
Les transactions et prise de risques entre
institutions financière devront être accompagnées d'une augmentation des fonds
propres
Limiter l'effet de levier (la croissance du Bilan) Possible augmentation du niveau de Capital
Création de matelas de sécurité (Protection
contracyclique)

Les grandes mesures de Bâle III

1- Des fonds propres d'une meilleure qualité

Un des objectifs de Bâle III est qu'en cas de perte des banques, ces dernières soient mieux protégées, en augmentant la qualité des fonds propres.  Les banques devront alors :

  • Augmenter la part du Common equity dans le Tier 1, ce qui équivaut aux actions ordinaires, et aux réserves (ce qui revient à augmenter les reports à nouveau).
  • Les Banques doivent déduire du Tier 1 les intérêts minoritaires, les participations dans les autres banques et les actifs d'impôts différés.
  • Unifier le Tier 2 au bilan.
  • Réduction puis exclusion des produits financiers
    hybrides couverts par le common equity

Ces mesures vont alors entraîner une hausse du capital et une restriction de la distribution des dividendes pour les banques, notamment à cause de l'augmentation du report à nouveau. Les banques sont incitées à émettre des produits convertibles en actions afin que les fonds propres puissent augmenter dès que leurs niveaux sont trop bas.

2- Des fonds propres à un niveau plus élevé

Il a été observé que les banques avaient un niveau de fonds propres trop bas durant la crise de 2007. Bâle III propose d'augmenter le niveau des fonds propres, en plus de leurs qualités en introduisant des nouvelles règles :

  • Tier 1 (Common equity)

•           Ratio "Core tier One" plus exigent: de 2% à 4,5%

•           Nouveau matelas de sécurité à 2,5% (prévu pour 2019)

•           Niveau du common equity fixé à 7% au minimum (objectif pour 2019)

  • Fonds propres totaux :

•           Ratio de solvabilité plus exigeant: de 8% à 10,5% (le matelas de sécurité inclus)

•           Création d'un autre matelas de sécurité contracyclique pour le risque sectoriel

Ces nouvelles mesures devraient pousser les banques à se séparer d'actifs éligibles dans les fonds propres et à viser des niveaux de solvabilité et de ratios "core Tier one" plus élevés afin de garder des politiques de distribution attractives.

3- Diminuer l'effet de levier sous Bâle III

Bâle III s'est fixé pour objectif de limiter la croissance du bilan des banques. L'effet de levier se définit comme le rapport entre le capital et les expositions totales. Les nouvelles mesures liées à ce point sont :

  • Ratio l'effet de levier fixé à 3% du Tier 1: Les expositions ne pourront alors pas être 33 fois supérieures au Tier 1.

•           Début de l'étude en 2013

•           Ratio minimal instauré en 2018

Cette mesure risque d'entraîner un resserrement du crédit et donc une diminution du financement de l'économie. Les banques risquent également de viser des niveaux de plus en plus exigeants pour ce ratio d'effet de levier, afin d'obtenir de bonnes évaluations de la part des agences de notation et globalement du marché.

4- Une meilleure gestion de la liquidité

Liquidité à long terme

Bâle III a pour projet de créer un ratio de liquidité à long terme (NSFR) afin d'inciter les banques à trouver des ressources stables pour leur financement. Cette mesure implique de prendre en compte certains critères :

  • Notation des différents profils d'actifs puis association avec leurs niveaux de ressources stables recommandés (en fonction de leurs risques)
  • Nouvelle pondération des actifs nécessitant un certain niveau de financement (en fonction de leurs risques associés):

•           Entre 0% et 5% pour les comptes d'espèces et les titres d'état

•           Entre 65% et 85% pour les prêts aux particuliers et les prêts hypothécaires

•           100% pour tous les autres actifs

On peut interpréter cette pondération comme un niveau auquel un actif doit être financé par des ressources stables:

  • Nouvelle pondération dans la qualité des financements (en fonction de leur stabilité) :

•           100%  pour le Common Equity

•           80% à 90% pour les dépôts des clients

•           50% pour les emprunts à faibles garanties ou non garantis

On peut interpréter cette pondération comme des niveaux maximums auxquels ces ressources peuvent financer un actif. On évalue ici la stabilité des ressources.

Cette mesure devrait entraîner l'obtention par les banques de financements plus diversifiés afin de ne pas être dépendantes d'un certain type de ressource.

Les banques vont devoir évaluer la stabilité de leurs ressources au bilan, en pourcentage et le besoin de financement individuel de chaque actif.

Liquidité à court terme

Bâle III prévoit la création d'un ratio de liquidité à court terme (LCR) pour lequel le minimum accepté est de 100%. Le but est d'améliorer la solvabilité des banques à court terme. Cette mesure demande au banque de :

  • Se protéger contre les situations de stress ponctuelles en possédant des actifs liquides et de bonnes qualités, permettant de résister à des sorties de trésorerie pour au moins 30 jours.
  • Pondérer les actifs en fonction de leur qualité et liquidité

Les banques vont être poussées à investir dans des actifs de haute qualité mais avec une plus faible rentabilité afin de répondre à l'exigence de la solvabilité à 30 jours.

5- Couverture contre le risque systémique dans Bâle III

Bâle III prévoit d'exiger une augmentation du niveau de capital, afin de mieux couvrir les banques dans le cadre du portefeuille de négociation (le portefeuille de négociation est l'ensemble des outils et produits financiers détenus dans le cadre d'une négociation ou d'une couverture d'autres produits) notamment durant une future crise à venir.

Les mesures envisagées sont :

  • Redéfinition de la Var stressée (outil de mesure du risque de marché d'un portefeuille bancaire) avec incorporation d'une charge de capital.
  • Ajout de charges de capital supplémentaires pour faire face aux expositions aux risques de défauts ou au dégradation de la note de certains actifs
  • Pousser les banques à passer par la chambre de compensation pour les transactions liées aux produits dérivés.
  • Une incorporation du risque de corrélation entre les institutions financières et donc de contagion entre ces dernières.

Les banques devraient être poussées à limiter les volumes de transactions avec d'autres banques et autres institutions financières. De plus, le risque de contrepartie lié aux produits dérivés devraient être mieux contrôlé. Il devrait donc y avoir une modification globale du portefeuille de négociation des banques.


Lexique Bourse : A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z


Définition de Bâle III
2.78 9 votes
ProRealTime    Pourquoi je trade les CFDs et les Futures en même temps ?

   Pourquoi je trade avec ProRealTime CFD et ProRealTime Futures ?

   Essayez un compte Démo Gratuit ou Réel

  Exclusif : 2 séances de coaching formation trading gratuites (valeur 500€)

Partagez cet article, c'est bon pour la santé
Twitter Facebook Google Plus Linkedin email

12 Commentaires pour Définition de Bâle III

  1. njikam eric dit :

    je voudrais avoir un exemplaire des accords de bale 1, 2 et 3

  2. MUNEZERO Claire dit :

    Dans le but de continuer mes recherches en rapport avec mon sujet de mémoire intitulé " La budgétaisation et le contrôle budgétaire, deux logiques qui cohabitent dans la gestion d'une banque", j'aimerais avoir un exemplaire des accords de Bâle I, II et III. Merci.

  3. Ismaila CHITTOU dit :

    J'aimerais dans le cadre de mes recherches, être à jour sur les normes de Bâle 1, 2 et 3

  4. bouchaala dit :

    je voudrais savoir ,comment calculer NSFR et LCR de ratio de liquidité avec des données obtenus par bilan et état de résultat. et merci

  5. slaim dit :

    Merci, très bon article.

  6. kourouma dominique dit :

    j'aimerai savoir les principes de bale 1, 2 et 3 et dans le cadre de mes recherches également être a jour sur les nomes de bale 1,2,3 et comment ses principes sont-ILS appliqués dans les banques.

  7. Youssef dit :

    Bonjour, j'ai besoin de votre aide pour mon mémoire quelles sont les faiblesses éventuelles de Bâle III ?
    Merci

  8. GUEZO dit :

    Bonjour, j'aimerais savoir la formule pour le calcul du ratio d'exigence en capital des banques

  9. jaurez koumba dit :

    j'aimerais savoir l'apport de bale 2 dans l'activité bancaire.

  10. hayfa kazouz dit :

    Bonjour, j'ai besoin de votre aide pour mon mémoire quelles sont les faiblesses éventuelles de Bâle III ?
    Merci

  11. Benoist Rousseau dit :

    Regarde du côté des crash tests des banques, tu trouveras des réponses.

  12. Kwanzo Nzanzu dit :

    Dans les cadre de mes recherches, je voudrais vous adresser ma gratitude pour votre préséance.

Laisser un commentaire

Inscription au Forum

Blog: 1735 articles 12.329commentaires Forum: 501.565 messages 7705 membres
Devenez actif ! Rejoignez Andlil et sa Communauté de traders passionnés

Mes 2 comptes de trading avec PRT Trading sur CFDs et Futures

ProRealTime

En direct du Forum

Les derniers commentaires

[CDATA[ if (typeof newsletter_check !== "function") { window.newsletter_check = function (f) { var re = /^([a-zA-Z0-9_.-+]
[CDATA[ if (typeof newsletter_check !== "function") { window.newsletter_check = function (f) { var re = /^([a-zA-Z0-9_.-+]
[a-zA-Z0-9-]
[a-zA-Z0-9-]
[a-zA-Z0-9]
[a-zA-Z0-9]
["ne"]
["ne"]
["np" + i]
["np" + i]
["np" + i]
["np" + i]
["np" + i]
["np" + i]
["ny"]
["ny"]
["ny"]
["ny"]