ProRealTime
Pour échanger sur les options, la couverture sur options, le calcul des options...
Répondre Page 1 sur 1

Strategie de ventes de PUTs "naked"

par kissmilov » 06 Fév 2020 13:29

Bonjour,
nouveau sur le forum, je poste quelques-unes de mes stratégies, à la fois pour vous donner des idées, mais aussi susciter vos questions et vos avis.
Je suis également toujours preneur de stratégies sur les options (je ne prétend pas toutes les connaitre).

Aujourd'hui je voulais parler de la vente de PUTs "naked", à la fois comme stratégie simple de pure spéculation et comme stratégie de construction d'un portefeuille d'actions.

Vendre des PUTs "naked" consiste à vendre des PUTs sur des titres que l'on n'a pas en portefeuille, ni en Long, ni en Short.

Cette vente se fera à un strike situé au spot ou en-dessous.
A la vente de PUTs, le trader reçoit la prime. Il reçoit donc du cash. A maturité, si le spot se situe au-dessus du strike, la prime vendue au départ vaut zéro et c'est donc un pur gain pour le trader. Si le spot est en-dessous, le trader peut soit exercer l'option d'achat des actions, au prix du strike (et son prix de revient sera: strike - prime encaissée) ou racheter les PUTs au prix: strike-spot (donc avec profit ou perte en fonction du niveau du spot).

On peut jouer cette stratégie de 2 manières:

- pure speculation: je vends des PUTs dans le but d'encaisser des primes, je n'ai pas l'intention d'acheter les actions sous-jacentes et éventuellement je rachète les PUTs avant échéance, dès que j'ai gagné X % dessus. L'idée est de jouer bien sûr des titres pour lesquels on pense que le prix ne descendra pas en-deça du strike

- construction d'un portefeuille: je vends des PUTs sur des titres qui m'intéressent fondamentalement et que je souhaite acheter, mais je souhaite entrer à un prix plus bas que les niveaux actuels. Le niveau du strike choisi sera plus ou moins le prix d'entrée désiré. Si le spot ne passe pas sous le strike, tant pis, je n'achète pas le titre, mais j'ai encaissé (et gagné) la prime et je revends de nouveaux PUTs. Je répète l'opération aussi souvent qu'il le faut pour finalement acquérir les titres. Tous les encaissements de primes viennent réduire mon prix d'achat.

Le meilleur moment pour faire ces trades est lorsque la volatilité est élevée, la valeur des primes vendues est donc aussi élevée. C'est typiquement après une baisse du marché en général ou de l'action sous-jacente, par exemple en raison de résultats décevants.

Quelques exemples concrets, et que j'ai "joués" en réel:

- début 2015 le cours plancher du CHF par rapport à l'EUR vole en éclat et les actions suisses perdent entre 5% et 10%. La volatilité explose.
Pour moi la situation allait se stabiliser en quelques jours et les cours finalement remonter (ou au pire ne pas plus baisser). J'ai donc vendu des PUTs "naked" à échéance 2 mois sur les blue chips suisses (Roche, Swatch, Nestle, SGS, etc...)
J'ai tout racheté environ 20 jours plus tard à un prix 80% inférieur.

- j'ai fait exactement la même chose sur une dizaine d'actions européennes le jour des résultats des votes sur le Brexit, pour un résultat tout aussi positif.

- je le fais sans arrêt sur des titres US qui dévissent après des résultats trimestriels mal reçus (récemment: Facebook, Google par exemple) quand je pense que les fondamentaux restent bons et que la baisse ne va pas se poursuivre.

Quelques conseils pour optimiser les choses:

- choisir des maturités à 45/60 jours maximum
- sortir du trade avant échéance, pour les trades de spéculation pure, dès que l'on a atteint un certain % de profit.
- ne réaliser ces traces, spéculation ou investissement, que lorsqu'on pense que la baisse ne va pas se poursuivre. Il faut ainsi éviter comme la peste des titres qui dévissent en fonction de fraudes comptables présumées, de problèmes d'actionnariat qui peuvent durer des mois, de malversations supposées, d'attaques médiatisées de short-sellera, etc... car la fin de la baisse est difficile à prévoir.


La prochaine fois je donnerai 2 compléments utiles sur cette stratégie pour augmenter encore la rentabilité, sans risques supplémentaires

Merci pour vos réactions!

Re: Strategie de ventes de PUTs "naked"

par zen » 06 Fév 2020 16:30

Super ! Merci pour ton partage , très bonne solution pour acquérir des titres bons marchés ! En général les puits sont plus chers donc c'est tout bénéfice , comme tu le dis à faire sur des blue chips ou bien sur indice... Quels inconvénients vois-tu ds cette stratégie ? merci

Re: Strategie de ventes de PUTs "naked"

par kissmilov » 07 Fév 2020 12:46

Bonjour!
oui les PUTs sont plus chers. D'ailleurs j'en profite pour expliquer pourquoi. 2 raisons fondamentales:
- le risque en bourse est asymétrique: un stress, une crise peuvent faire baisser les bourses très rapidement et de beaucoup.. En revanche, à la hausse, les montées sont beaucoup moins explosives, ça va moins vite. Il existe plein d'événements susceptibles de faire baisser les indices de 3%, 4%, 5% ou plus en une journée; il en existe beaucoup moins, qui peuvent faire de même à la hausse. Du coup le marché price les PUTs plus cher.
- le "smart money" (les investisseurs avisés et expérimentés) ont des actions, vendent des "covered CALLs" dessus (ils encaissent de la prime) et ils vendent des PUTs pour se hedger => principe d'offre et de la demande: on vend des CALLs, on achète des PUTs, donc les PUTs sont plus chers.

Pour en revenir aux inconvénients de la stratégie. Ils dépendent de la stratégie initiale:

- spéculation: comme on ne veut pas acheter les titres sous-jacents, si le cours de l'action ou de l'indice baisse trop, on sera en perte. Plusieurs solutions:
* on se fixe à l'avance un % de perte maximum et on sort dès qu'il est atteint
* si la baisse n'est pas brutale, et qu'on pense qu'elle peut s'interrompre, on peut restructurer le trade: racheter les PUTs, sans doute à perte, mais pas forcément, par exemple s'il s'est écoulé pas mal de temps, peut-être l'option a t elle déjà perdu de la valeur, et revendre des PUTs à un strike plus bas, même échéance ou échéance décalée, pour maintenir un bon niveau de prime.
* l'inconvénient majeur est la baisse brutale, trop importante, qui ne laisse pas de temps, ni de marge de manoeuvre pour restructurer le trade. Les PUTs étant vendus "naked", la perte potentielle peut-être TRES importante, mais elle restera moins importante que si on avait shorté le titre. 2 solutions: prendre sa perte ou bien se faire exercer et dès qu'on a les titres vendre des covered CALLs. Tout dépendra du niveau de la baisse.
Pour éviter ces inconvénients, la vente de PUTs Spreads est préférable (j'en parlerai une prochaine fois)

- construction de portefeuille: l'inconvénient majeur est de voir le sous-jacent baisser en prix, passer sous le strike, et à l'échéance se rendre compte que le titre est bien meilleur marché que le niveau de notre strike. Il faudra donc racheter l'option à perte, ou plus probablement se faire exercer et ainsi avoir un prix de revient des titres supérieur au prix du marché. La vente de Covered CALLs peut aider à réduire ou annuler cette perte.

Quand on initie ces trades, il faut avoir une espérance de gain d'au moins 65%/70%. Ce pourcentage est donné par les brokers d'options. C'est un calcul basé sur la formule de Black and Scholes et prenant en compte la valeur des options vendues et leur Volatilité Implicite. Ce pourcentage de succès étant relativement élevé, on doit générer un niveau de trades gagnants élevé qui doit nous permettre d'encaisser de temps en temps des pertes. Tout l'enjeu de notre trading est d'ailleurs là.

Re: Strategie de ventes de PUTs "naked"

par zen » 11 Fév 2020 17:00

Hello,

Tu px me dire si tu utilises du levier dans ta stratégie ?

Re: Strategie de ventes de PUTs "naked"

par kissmilov » 13 Fév 2020 12:16

Bonjour

le levier est dans la marge. Les marges sont appliquées par le broker et dépendent des marges fixées par le CBOE. Il n'est pas possible de faire du levier, au sens traditionnel du terme, sur les options.
C'est comme sur les Futures: tu peux acheter ou vendre un Future avec beaucoup moins d'argent sur ton compte que la valeur notionnelle du Future.
Si tu vends un PUT "Naked" la marge nécessaire pour cela va être la marge nécessaire à l'achat du titre sous-jacent, marge qui va être, selon les titres (liquides, pas liquides, shortables, pas shortables,..) entre 100% et 20% du notionnel.
Donc pour vendre un PUT strike 300 sur Apple, il ne faudra pas avoir 300 X 100 = 30.000 USD sur son compte mais 4 ou 5 fois moins. C'est en effet ce qu'il faudrait sur ton compte pour acheter 100 actions Apple (pour un compte sur marge). C'est à ce niveau la qu'on peut dire que le levier est "inclus" dans le trade de l'option.

Re: Strategie de ventes de PUTs "naked"

par lenanard » 19 Fév 2020 14:55

Bonjour,
Toute personne débutante et faiblement capitalisée doit impérativement se former sur les options qui sont des produits complexes.
Il faut comprendre que lors de la vente sèche d’options (vente d’options non couvertes) la perte peut être illimitée.
La marge demandée aux vendeurs d’options pour ouvrir une position est importante et peut etre revue à la hausse en cas de changement de la volatilité mettant une stratégie faiblement capitalisée en difficulté.
Il faudra également bien comprendre dans quelle famille d’options on investit. Soit des options européennes ou des options américaines. Sous ces deux qualificatifs, cela signifie que l’une peut être exercée uniquement à l’échéance de l’option tandis que l’autre peut être exercée à n’importe quel moment de la vie de l’option.

Si on vend des calls cela signifie que l’on a l’obligation en cas d’exercice de l’option de vendre une certaine quotité d’action (généralement 100) au prix du strike choisi.
Exemple : vous vendez 1call Tesla strike 100 (l’action vaut 92$) car vous considérez que l’action Tesla va retracer du fait de sa hausse récente. Vous encaissez un premium de 1$ par action soit sur cette opération pour un call vendu vous encaissez 1$x100 actions = 100$ (moins certains frais)
Le lendemain en vous réveillant vous constatez que l’action tesla n’a pas retracé mais vaut 170$.
Cela signifie que si vous êtes exercé vous êtes obligé de vendre 100 actions tesla au prix de 100$’le strike) et comme vous avez fait une vente sèche (vous n’avez pas les actions)pour livrer les actions vous êtes obligé de les acheter à 170$.
Je vous laisse faire le calcul de perte dans ce cas la. Imaginez le bain de sang qu’il a du y avoir pour les vendeurs de calls sur actions tesla ces derniers jours.

Si vous vendez des puts sec et bien c’est le contraire. Vous êtes acheteur en final d’un actif à un certain prix. strike et si le prix tombe en dessous de ce strike vous êtes obligé d’acheter les actions au prix du strike.
Donc vous vendez un put de l’action XXX au stike de 100$ (sans posséder les fonds correspondant à l’achat de 100 actions soit 1 put)
Si l’action tombe à 70$ vous êtes, en cas d’exercice, dans l’obligation d’acheter 100$ des actions qui n’en valent plus que 70.

Les options c’est un monde très instructif et qui offre de nombreuses possibilités soit pour diminuer son prix d’achat, soit pour essayer d’augmenter sa rentabilité (vente d’options couvertes) et d’autres possibilités. Il faut comprendre toutefois le prix de l’actif, la volatilité, le facteur temps (et la couverture si vente d’option non couverte).

Mais pour un débutant faiblement capitalisé je recommande la plus grande prudence (déconseille) sur la vente d’options non couverte.

Bon trade

Articles en relation
Statistiques d'une stratégie options
Fichier(s) joint(s) par midali » 24 Sep 2019 14:10 (44 Réponses)
Stratégie arbitrage option actions.
Fichier(s) joint(s) par artes88 » 06 Jan 2018 15:57 (41 Réponses)
Que penser d'une telle stratégie de couverture sur options ?
Fichier(s) joint(s) par Fiorentina » 23 Nov 2017 11:16 (30 Réponses)

ProRealTime