ProRealTime
L'endroit pour tenir un journal de trading quotidien de vos gains, pertes en bourse, et tout autre élément lié à votre quête pour devenir un trader. Recommandé pour progresser, cela force à "analyser" sa pratique.

Ne soyez pas étonné...

par swapping » 13 Sep 2014 17:55

- Les articles suivants sont orientés sur des évènements concernant le monde de la bourse financière :ugeek:
Ne soyez pas étonné car dès qu'on touche au monde de la bourse, il y en a qui en veulent plus que d'autres

♠ Les sujets relatif au trading sont transférés et accessibles dans la section "Journal de Trading"

Il n'y a pas que l'affaire Kerviel

par swapping » 13 Sep 2014 21:22

24 novembre 2015 (Reuters) – Une filiale de Citigroup devra s'acquitter d'une amende de 15 millions de dollars pour ne pas avoir surveillé correctement les contacts entre ses analystes, ses clients et ses équipes de vente et de trading, a annoncé la Finra, l'instance indépendante de régulation du secteur américain des services financiers.

Parmi les lacunes en matière de supervision chez Citigroup Global Markets, recensées entre janvier 2005 et février 2014, figure un cas dans lequel la banque a autorisé l'un de ses analystes financiers à participer indirectement à des opérations de promotion auprès d'investisseurs d'introductions en Bourse dont elle était chargée, a précisé lundi la Finra.

Citigroup, qui a conclu un accord à l'amiable avec la Finra n'a ni reconnu, ni démenti, ces accusations.

"Nous sommes heureux d'avoir réglé cette affaire et qu'elle soit désormais derrière nous", a déclaré une porte-parole de Citigroup dans un communiqué.

(source Reuters.com)

La patiente de la FED est à bout

par swapping » 13 Sep 2014 22:19

Wall Street se demande si la patience de la Fed est à bout | Dimanche 15 mars 2015 15h51

* Les marchés suspendus au communiqué de la Fed mercredi
* L'abandon du mot "patient" ferait anticiper une hausse de taux
* Le dollar fort fait craindre pour les profits des entreprises

NEW YORK, 15 mars 2015 (Reuters) - Wall Street est suspendue au communiqué de politique monétaire que publiera la Réserve fédérale mercredi et dans lequel elle pourrait cesser d'évoquer la nécessité d'une politique de taux "patiente", ce qui donnerait le signal d'une prochaine remontée de ses taux d'intérêt pour la première fois depuis 2006.

Le Standard & Poor's 500, l'indice de référence des gérants américains, a perdu 2,6% depuis le 6 mars, date de la publication de chiffres de l'emploi bien meilleurs qu'attendu qui ont renforcé les anticipations d'une hausse des taux dès le mois de juin.

La Bourse devrait encore marquer le coup si, comme beaucoup s'y attendent, la présidente de la banque centrale Janet Yellen ne fait plus référence à une attitude "patiente" dans le communiqué qui suivra la réunion de deux jours du Comité de politique monétaire (Fomc).

Cette subtilité sémantique sera interprétée comme une pré-annonce de hausse des taux mais les économistes sont divisés quant à savoir si le premier resserrement interviendra dès juin ou alors en septembre, selon une enquête Reuters effectuée jeudi.

Les futures sur les fed funds sont plus tranchés, avec seulement 19% des traders qui anticipent une hausse de taux en juin et 58% en septembre, selon CME Group FedWatch.

Bon nombre de traders ne croient pas à un tour de vis dès juin du fait de la faiblesse de l'inflation. Mais cela devrait changer mercredi, avertit Torsten Slok, économiste pour l'international chez Deutsche Bank Services à New York.

"Le retrait du mot 'patient' sonnera le réveil général", dit-il en prédisant une réaction négative de Wall Street.

L'ENVOLÉE DU DOLLAR INQUIÈTE

D'autres stratèges jugent que la baisse du marché ne sera que de courte durée compte tenu de la vigueur de l'économie américaine, qui certes justifie le durcissement de la politique monétaire mais est en soi positive pour la Bourse.

Tous se rappellent le précédent de mai 2013, quand le prédécesseur de Janet Yellen, Ben Bernanke, avait évoqué pour la première fois les conditions qui pourraient amener la banque centrale à réduire son programme d'assouplissement quantitatif (quantitative easing, QE), qui se traduisait à l'époque par des injections de liquidités de 85 milliards de dollars par mois.

Entre le 21 mai et le 24 juin 2013, le S&P-500 avait chuté de 5,8% dans l'anticipation d'une normalisation de la politique monétaire, tandis que les rendements des fonds d'Etat avaient connu une hausse spectaculaire.

La Fed a finalement réduit progressivement son QE, jusqu'à l'extinction du programme l'an dernier, et le marché boursier a volé de record en record.

La perspective d'une première hausse de taux depuis la crise financière inquiète davantage les investisseurs car elle s'accompagne d'une envolée du dollar qui pénalise les grandes multinationales américaines.

Le billet vert a atteint vendredi son plus haut niveau depuis avril 2003 face à un panier de devises et sa hausse sur l'ensemble du premier trimestre devrait être sans précédent depuis le quatrième trimestre 1992. L'euro/dollar, après avoir culminé à près de 1,40 dollar mi-2014, se traîne maintenant autour de 1,05, tout proche de la parité, et Goldman Sachs le voit même tomber à 0,80 d'ici fin 2017.

Or une baisse de 25% du dollar sur quatre trimestres correspond historiquement à un recul de 10% des résultats de sociétés, selon les analystes de Bank of America-Merrill Lynch.

"Cela accentue la nervosité", concède John Praveen, stratège chez Prudential International Investments Advisers à Newark (New Jersey). Mais selon lui, la vigueur économique dont témoignent les chiffres de l'emploi devrait permettre à la Bourse de repartir à la hausse dans les prochains mois, à condition que la Fed maîtrise sa communication pour piloter efficacement les anticipations des marchés.

(source Reuters.com)

Un ex-trader plaide non coupable

par swapping » 14 Sep 2014 06:51

Un ex-trader de Rabobank plaide non coupable sur le Libor

NEW YORK, 20 mars 2015 (Reuters) - Un ex-trader du groupe néerlandais Rabobank a plaidé vendredi non coupable de participation à un mécanisme de manipulation des taux interbancaires Libor, qui sont au coeur de plusieurs enquêtes internationales impliquant certaines des plus grandes banques du monde.

Anthony Allen, un Britannique qui a été directeur de la liquidité et des finances de Rabobank, a comparu devant un tribunal fédéral de Manhattan, à New York.

Il est la première personne inculpée par la justice américaine à renoncer à une extradition pour se défendre devant un juge dans ce dossier. Le magistrat a fixé son procès au 5 octobre.

Celui-ci a déjà conduit des banques et des intermédiaires financiers à verser plus de six milliards de dollars (5,6 milliards d'euros) d'amendes et d'indemnités et les enquêtes judiciaires ont abouti à de nombreuses inculpations, dont 11 aux Etats-Unis.

Anthony Allen, 43 ans, a été inculpé en octobre d'association de malfaiteurs et de fraude informatique en raison de son rôle présumé dans un mécanisme de manipulation des taux Libor au profit de son employeur.

Il est l'un des six anciens salariés de Rabobank mis en cause nommément dans le dossier aux Etats-Unis.

Le groupe bancaire néerlandais a accepté en 2013 de verser un milliard de dollars pour mettre un terme aux enquêtes américaines et européennes qui le visaient dans l'affaire du Libor mais cet accord n'a pas mis fin aux investigations visant certains de ses ex-salariés.

L'an dernier, Paul Robson et Takayuki Yagami, deux autres ex-salariés de Rabobank, ont plaidé coupable dans le même dossier. Jeudi, la Financial Conduct Authority (FCA) britannique a interdit à Paul Robson de travailler de nouveau dans le secteur des services financiers.

(source Reuters.com)

La présidence de l'UE plus souple sur le trading compte prop

par swapping » 14 Sep 2014 07:53

La présidence de l'UE plus souple sur le trading pour compte propre
31-03-2015 14:17
par Huw Jones LONDRES, 31 mars (Reuters) – Un document de la présidence de l'Union européenne préconise d'abandonner le projet d'interdiction du trading pour compte propre des banques au motif qu'il faut favoriser les flux de capitaux pour alimenter la reprise économique.

Après la crise financière, la Commission européenne a proposé de limiter et d'encadrer les d'activités de marché des banques afin de préserver la stabilité du système financier.

La Lettonie, qui occupe actuellement la présidence de l'UE, souhaite réviser le projet de loi afin de supprimer l'interdiction de trading pour compte propre, selon le document que Reuters a pu consulter mardi.

Plutôt qu'une interdiction pure et simple, le texte prône une séparation obligatoire de ces activités, dans un cadre strict où les risques excessifs seraient clairement identifiés.

Des banques ont d'ores et déjà averti qu'une séparation structurelle exacerberait l'illiquidité de certains marchés, un point auquel l'UE est de plus en plus sensible.

L'assouplissement du projet de législation de la Commission est soutenu par plusieurs Etats membres, dont la France, qui, comme la Banque centrale européenne, demandent que l'encadrement des activités de marché ne soient pas préjudiciable au financement de l'économie.

La présidence lettone propose aussi d'autres changements, en permettant par exemple aux banques de détenir en propre une entité de trading.

Le Parlement européen a aussi son mot à dire sur la mouture finale du projet de loi et là encore certains élus prônent un assouplissement des textes pour ne pas nuire aux activités de tenue de marchés des banques.

Mais certains parlementaires redoutent que le texte final soit très éloigné des intentions initiales de l'exécutif européen. "On en est très très loin", commentait mardi l'écologiste Philippe Lamberts, membre de la Commission des affaires économiques du Parlement.

(source Reuters.com)

Le trading dope le bénéfice trimestriel de Goldman Sachs

par swapping » 14 Sep 2014 08:17

Goldman Sachs a annoncé jeudi un bénéfice en hausse de 41%, soutenu par une explosion de son activité de trading en janvier à la suite de la décision de la Banque nationale suisse (banque nationale suisse) d'abandonner le plafond du franc par rapport à l'euro.

La banque d'affaires américaine a publié un bénéfice net de 2,75 milliards de dollars, soit 5,94 dollars par action, pour le trimestre au 31 mars, contre 1,95 milliard de dollars, soit 4,02 dollars par action, sur la même période de l'an dernier.

Les analystes attendaient en moyenne un bénéfice de 4,26 dollars par action, selon le consensus Thomson Reuters I/B/E/S, mais il n'était pas possible dans l'immédiat de savoir si ce consensus est comparable au bénéfice par action publié.

Le revenu du trading obligataire, de devises et de matières premières a progressé de 10% à 3,13 milliards de dollars.

Le produit net bancaire (PNB) de la banque a atteint 10,62 milliards de dollars alors que le consensus était à 9,35 milliards. Goldman Sachs a par ailleurs relevé son dividende trimestriel à 0,65 dollar par action ordinaire.

Le titre gagne 1% en avant-Bourse après ces chiffres.

(source Reuters.com)

Le trader associé au "flash crash" 2010 libéré sous caution

par swapping » 14 Sep 2014 08:58

Un trader britannique soupçonné par les autorités américaines d'avoir joué un rôle clé dans le "flash crash" de mai 2010 à Wall Street a été remis en liberté sous caution mercredi par la justice britannique.

Arrêté la veille, Navinder Singh Sarao, qui comparaissait devant un tribunal de Westminster, s'est opposé à son extradition vers les Etats-Unis. La question sera débattue en août.

Sa caution a été fixée à cinq millions de livres sterling (sept millions d'euros). Il devra en outre porter un bracelet électronique et se soumettre à un contrôle judiciaire, avec interdiction de quitter la nuit son domicile d'Hounslow, une banlieue de l'ouest de Londres, et obligation de se présenter trois fois par semaine au commissariat de son quartier. Il n'aura en outre aucun accès à internet.

Le trader de 36 ans a été inculpé de fraude électronique et de manipulation sur le marché à terme, a annoncé mardi le département américain de la Justice. Il aurait contribué au "krach éclair" de mai 2010 durant lequel jusqu'à 1.000 milliards de capitalisation boursière se sont momentanément évaporés.

Le 6 mai 2010, les trois grands indices boursiers de Wall Street ont plongé de 9% en quelques minutes avant de rebondir et d'effacer la majeure partie de leurs pertes.

Ce krach éclair a illustré la part croissante des transactions à haute fréquence, ou "high-frequency trading" (HFT) effectuées à partir d'ordinateurs sophistiqués.

En parallèle aux poursuites lancées par le département américain de la Justice, la Commodity Futures Trading Commission (CFTC), le régulateur américain chargé de superviser les produits dérivés, a engagé mardi des poursuites au civil contre Sarao, le présentant comme un "acteur très important du marché".

C'est la première fois que les régulateurs américains laissent entendre qu'une manipulation du marché a joué un rôle dans le krach éclair de mai 2010.

Des Gains De 40 Millions De Dollars ?

Selon le département de la Justice, Sarao se serait servi d'un programme informatique de transactions automatisées pour modifier artificiellement les cours.

D'après l'accusation, le trader passait simultanément de multiples ordres de vente dans de grands volumes pour donner l'illusion d'une offre abondante et inciter les autres acteurs du marché à vendre eux aussi, poussant ainsi les prix à la baisse.

Grâce à son logiciel, le trader annulait ses ordres sans les exécuter, achetait à des cours inférieurs et attendait que les cours remontent pour revendre.

"La manipulation présumée de Sarao lui aurait fait réaliser des profits considérables et aurait contribué à un plongeon majeur du marché boursier américain", ajoute le département de la Justice, qui estime à 40 millions de dollars (environ 37 millions d'euros) les gains ainsi réalisés par le trader.

D'après les documents transmis mercredi à la justice britannique, Sarao dispose de 100.000 livres sterling réparties sur différents comptes bancaires et de cinq millions de livres sur un compte titres personnel, dont 4,7 millions proviennent d'un prêt.

Il vit dans une modeste maison de Hounslow, qu'il partage avec ses parents, sous le couloir aérien de l'aéroport de Heathrow. Ses voisins ont dit ne l'avoir jamais vu arborer de signes extérieurs de richesse.

"Cette affaire lui est tombée dessus comme un coup de tonnerre", a dit son avocat, Joel Smith.

Son client, a-t-il ajouté, a été formé à l'université Brunel de Londres puis a travaillé pour plusieurs banques avant de devenir trader indépendant.

(source Reuters.com)

La BRI travaille un code de conduite unique pour le forex

par swapping » 14 Sep 2014 09:25

LONDRES, 11 mai (Reuters) – La Banque des règlements internationaux (BRI) a annoncé lundi avoir mis en place un groupe de travail chargé de réfléchir à un code de conduite unique pour le marché des changes.

Le groupe sera présidé par Guy Debelle, gouverneur adjoint de la Banque de Réserve d'Australie et co-auteur l'an dernier d'une série de recommandations visant à réformer les procédures de fixing suite à l'affaire de manipulation de ces taux de référence qui a éclaboussé plusieurs grandes banques internationales.

Ses travaux pourraient s'inspirer également d'un examen en cours au Royaume-Uni, le "Fair and Effective Markets Review", qui porte sur le marché des changes (foreign exchange market, forex) et les autres marchés financiers et dont les conclusions sont attendues en juin.

Après une enquête de longue haleine, des pénalités totalisant 4,3 milliards de dollars ont été imposées à plusieurs banques en lien avec le scandale de manipulation des taux de change et de nouvelles amendes pourraient être annoncées dans les prochains jours.

(source Reuters.com)

La défense de Jérôme Kerviel demande une révision du procès

par swapping » 14 Sep 2014 10:06

PARIS (Reuters) mardi 19 mai 2015 - L'avocat de Jérôme Kerviel a annoncé lundi avoir demandé la révision du procès de l'ex-courtier de la Société générale après la publication de déclarations d'une commandante de police qui dit avoir la certitude que la banque ne pouvait ignorer ses agissements.

La demande "a été déposée à la cour de révision" la semaine dernière, a déclaré Me David Koubbi sur RTL. "La loi permet à la défense de le faire lorsqu'un élément nouveau vient faire douter de la culpabilité du condamné".

Or "là, nous sommes en train de parler de la pierre centrale du dossier qui s'effondre par ce témoignage de cette commandante de police", a-t-il estimé.

Auditionnée dans le cadre d'une information judiciaire pour "faux, usage de faux et escroquerie au jugement" ouverte en 2014 à la suite de plaintes déposées par Jérôme Kerviel, la policière chargée de l'enquête aurait déclaré le 9 avril avoir eu le sentiment d'être "instrumentalisée" par la Société générale, selon Mediapart

Le juge d'instruction Roger Le Loire a depuis saisi la brigade financière pour vérifier les points soulevés par celle qui a quitté la police judiciaire il y a quelques mois, selon une source judiciaire.

"C'est une bombe car non seulement ce témoignage fait sauter la banque en démasquant sa version officielle mais il provient de la personne la plus au fait de l'affaire", estime Jérôme Kerviel dans une interview publiée lundi soir sur le site internet de L'Express.

Pour l'ancien trader, qui se dit "libéré et en paix avec [lui]-même", les déclarations de l'enquêtrice - confirmées à Reuters par une source policière - ont "valeur de réhabilitation".

Il dit attendre désormais "la réouverture du dossier, la tenue d'une vraie enquête à charge et à décharge, une véritable expertise financière indépendante sur les pertes de la banque".

ÉTONNEMENT DE LA SOCGEN

L'ex-courtier, condamné à cinq ans de prison dont trois ferme pour abus de confiance, manipulations informatiques, faux et usage de faux, a toujours dit que la Société Générale ne pouvait ignorer qu'il prenait des positions non couvertes qui se sont soldées par une perte de 4,9 milliards d'euros.

Mais il a dans le même temps toujours dit avoir agi seul.

La banque, condamnée en 2008 par la commission bancaire à une amende de 4 millions d'euros pour défaut de contrôle, a reconnu des "défaillances" -- qu'elle dit avoir réparées -- dans son système au moment des faits mais a toujours nié avoir fait preuve de négligence fautive.

Dans un communiqué publié lundi, la banque "s'étonne" des déclarations de la commandante de police et rappelle avoir "déposé deux plaintes pour dénonciation calomnieuse pour répondre aux deux plaintes déposées par Jérôme Kerviel".

Les révélations de Mediapart ont fait réagir dans la classe politique. Plusieurs personnalités ont interpellé le ministère de la Justice, appelant aussi de leurs voeux une révision, qui peut être demandée par le ministère de la Justice, le procureur général de la Cour de cassation ou le condamné.

Le député socialiste Yann Galut a ainsi demandé dans un communiqué la création d'une commission d'enquête parlementaire et la révision du procès de celui qui a été condamné à cinq ans de prison dont trois ferme pour une perte record en 2008.

L'eurodéputée écologiste et ancienne juge d'instruction Bienvenue chez Andlil . Je te remercie pour ta présentation. J'espère que tu vas te plaire parmi nous. Voici le message qui est indispensable de lire avant de participer au forum : message de bienvenue A bientôt sur le forum. Joly a fait la même requête sur Twitter, estimant que "les éléments nouveaux transforment l'affaire Kerviel en affaire Société Générale."

Cette demande de révision du procès a été écartée par la chancellerie dont un porte-parole a indiqué que la question ne se posait pas et qu'il convenait "de laisser la procédure aller à son terme."

La Cour de cassation a confirmé l'an dernier la condamnation pénale de Jérôme Kerviel pour abus de confiance, faux, usage de faux et introduction frauduleuse de données dans un système de traitement automatisé, mais a cassé les dispositions civiles de l'arrêt l'obligeant à rembourser 4,9 milliards d'euros.

L'ancien trader est sorti de prison en septembre 2014 et a été placé sous bracelet électronique.

La justice devra se prononcer lors d'un nouveau procès au civil sur le préjudice financier de la banque et le montant des dommages imputables à Jérôme Kerviel.

(source Reuteurs.com)

Re: Ne soyez pas étonné

par z0om » 14 Sep 2014 11:28

Sympa ton journal ;)


ProRealTime

Alors partagez-le 5 fois c'est bon pour la santé