Guide des marchés des matières premières

ProRealTime

Le guide des marchés des matières premières

Les marchés financiers ne sont pas uniquement composés d'échange de devises, d'actifs financiers ou de produits dérivés ils comprennent aussi les matières premières. Les matières premières sont, initialement, toutes matières extraites de ressources naturelles mais en finance ce terme qualifie aussi bien les denrées alimentaires que les matières premières. Le marché des matières premières est un marché de gré à gré c'est à dire que les contrats se négocient entre vendeurs et investisseurs.

Le marché des matières premières se développe continuellement depuis 25 ans puisqu’il permet aux investisseurs de diversifier leurs actifs. Les produits dérivés des cours de matières premières se sont également largement développés, ces produits sont même, aujourd'hui, disponible pour les particuliers avec leur présence sur les plateformes de forex et chez de nombreux brokers. Pour le reste des contrats de matières premières ils sont négociés sur les bourses de commerce.

Ce marché est structurellement un marché haussier puisque la croissance démographique et le développement des pays émergents induisent une augmentation de la demande en matière première globale. Le marché des matières premières a cependant connu une baisse logique à la suite de la crise des subprimes de 2007 et la baisse de demande en matière première de nombreuses industries.

Les principales places financières où sont négociés les matières premières sont la :

Chicago Board of Trade ( CBOT) : Blé, Maïs, Riz brut, Avoine, Soja , Huile, Farine, Lait, Bois

Chicago Marcantile Exchange (CME) : Matière premières animales (carcasses, animaux sur pied...)

New York Mercantile Exchange (NYME) : Cacao, Café arabica, Sucre, Jus d'orange, Coton

London Metal Exchange (LME) : Alliage d'aluminium, Aluminium, Cuivre, Etain, Nickel, Plomb, Zinc, Acier ainsi que de nombreux métaux stratégiques et précieux.

London Bullion Market Association (LBMA) : or, argent

International Petroleum Exchange (IPE) : Pétrole brut Brent, Gazole

Singapour Commodity Exchange (SICOM) : Essence, kérosène, gasoil, mazout

Tokyo Grain Exchange (TGE) : soja , café arabica, café robusta, haricots rouges, maïs, sucre roux, soie naturelle

Paris Stock Exchange (Bourse de Paris) : Blé, Maïs, Colza, Carcasse de porc, Argent, Iridium, Or, Palladium, Platine, Rhodium

Les principales matières premières échangées sur le marché des commodities sont donc les suivantes :

Denrées alimentaires Métaux Métaux précieux Autre Hydrocarbures
Café Cuivre Palladium Caoutchouc Pétrole
Maïs Zinc Platine Bois Gaz
Jus d'orange Nickel Uranium Coton
Sucre Éthanol Argent
Blé Plomb Or
Soja Étain
Lait Aluminium
Riz

Vous pouvez retrouvez tous nos autres guides:

   Portail des guides d'andlil

 

Débutant Connaisseur Avancé
Trading
Economie
Finance

 

 


ProRealTime    Pourquoi je trade avec ProRealTime Futures et ProRealTime CFDs à risque limité ?

   Pourquoi je trade avec deux brokers différents ?

   Essayez la meilleure plateforme de trading 2016 2017 2018 et 2019 !

   Ouvrez un compte Démo Gratuit ou Réel

  Exclusif : 2 séances de coaching formation trading gratuites (valeur 500€)

2 Commentaires pour Guide des marchés des matières premières

  1. Jacques pierre Léo dit :

    Bonjour,
    J'aimerais poser une question clef : s'il n'y avait plus de produits dérivés sur les matières premières, est-ce que les prix des dites matières diminueraient ? Seraient plus constantes, de par le fait que ces prix seraient établis par les vrais échanges économiques entre producteurs et consommateurs ?

  2. Benoist Rousseau dit :

    Absolument pas car ce sont de vrais échanges économiques. Le blé qui a fait votre baguette il a été acheté et vendu par des produits dérivés certainement sauf commerce local. C'est le paysan beauceron qui vend sa récolte en surveillant les cours des matières premières pour les vendre au mieux. La spéculation n'existe pas sauf dans l'imaginaire. La bourse ce sont justement des vrais échanges entre acheteur et vendeur. S'il n'y avait pas de bourse, les prix seraient beaucoup plus élevés car il y aurait des pénuries locales. La bourse favorise les échanges mondiaux, c'est pour cela qu'il y a moins de pénurie et de famine. Le paysan beauceron est sur d'écouler sa production, s'il est en surplus, elle ne pourrit plus sur place. Donc cela ait plutôt baisser les prix au contraire, on peut mettre en concurrence les gens. S'il n'y avait pas de concurrence entre pays pétroliers, l'essence couterait le triple...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

 

Mon compte de trading avec PRT Trading

ProRealTime En exclusivité, cette offre de 15 jours sera prolongée à 1 mois en passant par Andlil

Inscrivez-vous à la Newsletter

Recevez les derniers articles du blog Andlil par email lors de leur publication
En cochant cette case, j’accepte la Charte de confidentialité de ce site.
Vous pouvez vous désinscrire à tout moment à l'aide du lien de désinscription présent dans chaque Newsletter.

Les derniers commentaires

En direct du Forum


[i]
[i]
[CDATA[ if (typeof newsletter_check !== "function") { window.newsletter_check = function (f) { var re = /^([a-zA-Z0-9_.-+]
[CDATA[ if (typeof newsletter_check !== "function") { window.newsletter_check = function (f) { var re = /^([a-zA-Z0-9_.-+]
[a-zA-Z0-9-]
[a-zA-Z0-9-]
[a-zA-Z0-9]
[a-zA-Z0-9]
["ne"]
["ne"]
["np" + i]
["np" + i]
["np" + i]
["np" + i]
["np" + i]
["np" + i]
["ny"]
["ny"]
["ny"]
["ny"]