La Loi d'Okun

Le Rapport Croissance Chômage - 11 3 2015 - 24 commentaires
ProRealTime

Quelle est la relation entre croissance économique et chômage ? La Loi d'Okun apporte une réponse à cette question fondamentale.

Arthur Malvin Okun, économiste américain, conseiller économique du président Kennedy et professeur à l'Université de Yale est l'un de mes économistes modernes préférés car la Loi d'Okun est à la fois simple (ce qui est rare en science économique) et solide.

Qu'est ce que la Loi d'Okun ?

La Loi d'Okun établit une relation entre le taux de croissance (PIB) et la variation du taux de chômage. Il détermine qu'il faut une croissance du PIB supérieur à 3% en moyenne pour faire baisser le chômage. Ce taux varie selon les pays, car il dépend de deux facteurs : l'évolution de la population active et de la productivité du travail.

En effet, la population active n'est pas stable (car la démographie de la population a un impact direct sur la demande d'emplois), si elle augmente de 1% par an, il faut que la croissance de la production croît elle aussi de 1% pour que le chômage se stabilise, que les nouveaux arrivants sur le marché de l'emploi soient "absorbés".

A l'identique, la productivité du travail s'accroit normalement chaque année (progrès techniques, formation du personnel, management de plus en plus "efficace"...). Si cette productivité augmente de +0.5%, il faut que la croissance augmente de la même valeur pour stabiliser le chômage.

Arthur Okun

Arthur Okun

La loi d'Okun et l'exemple français

En France actuellement, il faut que la croissance du PIB soit supérieure à 1.9% pour que le chômage baisse.

En effet entre 1990 et 2007, selon l'INSEE, la hausse de la productivité horaire est de 1.7% en moyenne par an, une hausse de 0.9% en moyenne par an de la population active ET une baisse de la durée du travail de- 0.7% par an (effet 35h, RTT, développement des emplois à temps réduit créant indirectement des emplois) ce qui limite la casse (1.7+09-0.7=+1.9).

Pour que la courbe du chômage s'inverse de manière durable, il faut donc donc que l'économie française retrouve une croissance supérieure à 1.90%. On en est loin... le chômage est donc endémique, l'utopie du plein emploi a bien vécu.

Quelles sont les conséquences de la Loi d'Okun ?

On comprend que pour que le chômage baisse, il faut une solide croissance économique car il faut que la croissance dépasse l'augmentation de la population active et de la productivité du travail.

On peut en tirer quelques idées rapides :

1) Une croissance économique faible ou modérée ne fera pas baisser le chômage, on peut avoir le "paradoxe" d'avoir une économie en bonne santé avec +1.5% de croissance et une augmentation inexorable du chômage.

=> N'en déplaise au chancelier Schmidt, sa maxime "les profits d'aujourd'hui sont les investissements de demain et les emplois d'après-demain", qui a été la base du miracle économique allemand des années 60 70, n'est hélas plus valable.

2) La hausse de la productivité est une mauvaise nouvelle pour l'emploi (on a besoin de moins de monde pour produire la même chose). L'augmentation de la productivité tant vanté par nos Hommes politiques pour la "compétitivité" détruit donc des emplois mais c'est une lapalissade.

3) Le réduction du temps de travail (en faite une flexibilité accrue) a permis de limiter peut-être la casse au niveau de l'emploi (-0.9% dans notre exemple français), une réduction du temps de travail crée mécaniquement des emplois mais elle favorise aussi une hausse de la productivité (réorganisation, augmentation du temps partiel...). Le rapport reste généralement plus favorable à l'entreprise qu'à l'employé même s'il est délicat à déterminer.

4) Le chômage baisse en Allemagne car sa population active baisse, la France doit créer plus de 100.000 nouveaux emplois chaque année uniquement pour compenser l'augmentation de la population active. Nous payons le prix de notre bonne démographie, nos nombreux enfants feront de nombreux chômeurs mécaniquement (plus précisément de nombreux demandeurs d'emplois). Quand l'Allemagne crée + 100.000 emplois, c'est 70.000 chômeurs en moins en gros...

En parodiant Schmidt, "les enfants d'aujourd'hui sont les dépenses sociales (éducation, crèches... non "rentables") de demain et les chômeurs d'après-demain". Une démographie faible est une des solutions les plus efficaces et simples à moyen terme pour réduire le chômage et stabiliser la dette car un enfant coûte cher à l'Etat (un élève de collège = 12.000€ / an) et les plus diplômés  (ceux qui ont coûté le plus chers avec les études à l'Université) vont plus travailler à l'étranger. Dans une économie fermée, l'éducation est un bon investissement, mais si nos chercheurs, ingénieurs... vont chercher du boulot à l'étranger, nous payons leur formation plein pôt et ne récupérons rien. Les USA et le Canada l'on bien compris en accueillant les jeunes diplômés à bras ouverts (investissement zéro, rentabilité maximum).

5) La loi d'Okun reste méconnue du grand public car il n'est pas de l'intérêt des Hommes politiques que les citoyens en prennent conscience car la conclusion ultime est que le plein emploi devient un mythe dans un économie ouverte et moderne sauf à pratiquer une politique démographique malthusienne. Bref, un monde sans beaucoup d'horizon pour 90% de la population de l'OCDE.

Quelles sont les limites de la Loi d'Okun ?

Les travaux de Jim Lee montrent l'efficacité de la Loi d'Okun pour les pays de l'OCDE, de nombreux travaux complémentaires sur des pays comme le Mexique, la Malaisie... vont dans ce sens.

Le coefficient d'Okun

Avec la Loi d'Okun, nous pouvons calculer le coefficient d'Okun. Celui permet de savoir combien d'emplois en gros sont créés quand le seuil critique (+1.9% pour la France) est franchi. Ce qui est intéressant de constater c'est que le coefficient d'Okun est pour la France de 0.19 entre 1970 - 1989 contre 0.57 actuellement. Ce qui veut dire que pour 1 point de croissance au dessus du seuil critique, la France créera 3 fois plus d'emplois que dans les années 1970-1989. Un très bon signe si nous concluons hâtivement.

En fait, cela indique l'évolution de la société française vers plus de flexibilité sur le marché de l'emploi : en cas de reprise on crée potentiellement 3 fois plus d'emplois qu'avant mais c'est parce que les employés ont été renvoyés plus vite.

Ce coefficient peut se comprendre comme cela : Les entreprises embauchent plus en cas de hausse de la production, mais elles licencient plus rapidement en cas de difficulté : un même taux de croissance a donc un effet plus important actuellement sur le taux de chômage qu'il y a 20 ans, à la hausse comme à la baisse, signe de l’accélération de notre société mondialisée.

Sources :

  • Arthur Okun, Potential GNP: Its measurement and significance, American Statistical Association, Proceedings of the Business and Economics Section, 1962
  • Arthur Okun, The Economics of Prosperity, 1970
  • Jim Lee, The Robustness of Okun’s Law: Evidence from OECD countries, Journal of Macroeconomic, Vol.22, n°2, 331-356, 2000

Guide des grandes théories économiques

 I. Les grandes écoles de pensée  II. Les systèmes économiques  III. Les principaux cycles économiques
 L’économie classique  Le capitalisme libéral  L'économie Keynésienne normative
 Le Marxisme  Le socialisme de marché  Le monétarisme
 L'économie Keynésienne positive  La planification centralisée  La courbe de Phillips
 La Synthèse Néoclassique  Le mercantilisme  L'hypothèse du revenu permanent
 L'école Autrichienne  La thérapie de choc  Les attentes rationnelles
 Le consensus de Washington  La cohérence temporelle
 L'accélérateur financier
 L'hypothèse d'instabilité financière
 Le prêteur en dernier ressort
  IV. Les théories de la croissance et du commerce
 V. L'individu et l’État dans l'économie  VI. Les théories sur les marchés
La croissance néoclassique La recherche de rente  L'efficience du marché
La théorie de la nouvelle croissance Le choix rationnel  La main invisible
La destruction créatrice Les droits de propriété  Le marginalisme
Le capital humain L'incidence fiscale  La tragédie des biens communs
L'autorité de la loi La charge fiscale excédentaire  La sélection adverse
La loi d'okun L'économie de l'Offre  L'aléa moral
Les limites de la croissance L'effet d'éviction
L'avantage comparatif Le choix Public
Le modèle Heckscher-Ohlin La théorie de l'utilité escomptée
Le commerce international: Théorie de Paul Krugman
La théorie des perspectives
La zone monétaire optimale La théorie des jeux
L'impossible trinité Le principe pollueur-payeur
La parité de pouvoir d'achat

 


Lexique économique : A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z



La Loi d'Okun
4.39 137 votes
ProRealTime    Pourquoi je trade les CFDs et les Futures en même temps ?

   Pourquoi je trade avec ProRealTime CFD et ProRealTime Futures ?

   Essayez un compte Démo Gratuit ou Réel

  Exclusif : 2 séances de coaching formation trading gratuites (valeur 500€)

Partagez cet article, c'est bon pour la santé
Twitter Facebook Google Plus Linkedin email

24 Commentaires pour La Loi d'Okun

  1. Olivier Paris dit :

    Merci pour cette synthèse efficace.

  2. Benoist Rousseau dit :

    De rien

  3. fix_k dit :

    Intéressant.

    Maintenant, je ne vois pas en quoi avoir une croissance économique supérieure à 2 % serait un mythe impossible ?

    Il faut simplement laisser les entrepreneurs entreprendre et toucher le fruit de leur travail...

    Mais nous ne sommes pas dirigés par des entrepreneurs, mais par des fonctionnaires...

    la chute démographique peut sembler favoriser la baisse du chômage : elle risque surtout d'entraîner la disparition des nations en question et c'est imparable : il est impossible de "rattraper" les naissances qui n'ont pas eu lieu.

  4. Benoist Rousseau dit :

    Le pourcentage est calculé pour chaque pays, in faudrait plutôt qu'on tourne à 2.5% 3% pour absorber le surplus démographique. Ce n'est pas impossible en soit, mais c'est 2.5% 3% par an permettent juste de stabiliser la position active. Pour une baisse durable du chômage, il faudrait 4% 5% / an ce qui permettrait de créer "des emplois en dur" et non une augmentation des intérimaires. Enfin, et c'est caricatural mais c'est pour faire passer l'idée, on peut créer des millions d'emplois instantanément en France, il suffit de baisser le smic de -50%... et j'embauche une personnes dans mon entreprise instantanément. Mais qui peut vivre avec 550€ par mois ? Créer des emplois est relativement "facile" en définitive, le problème reste à garder l'équilibre entre travail et vie digne. On peut travailler 70h par semaine et crever de faim comme au XIX ème en France ou dans certains pays actuels. En ce qui concerne la chute démographique, elle est mécaniquement compenser par l'immigration tant que la France reste attractive. Je pense que dans 40 ans le principal problème sera les flux migratoires. Par exemple, en 2050 la population de l'Algérie aura doublé, 120 millions d'habitants et leurs réserves en pétrole et gaz seront épuisés. Ils ne resteront pas à crever de faim de l'autre côté de la Méditerranée, une main d’œuvre bon marché prête à tout pour manger. Cela ne milite pas vers un salaire digne dans les décennies qui arrivent pour un travail. Les années 60 70 80 ont été un pic, une apogée, et nous faisons que glisser lentement vers le bas. Je pense qu'à terme nous pourrons relire Zola, c'est ce qui nous attend avec la pression démographique, l'augmentation des denrées agricoles qui vont avec, la réduction des terres arables... En 2050, manger comme nous mangeons quotidiennement sera réservée à une classe aisée, la baguette à 5€, le kilo de bœuf à 100 €... mais on prépare les gens à cela tranquillement, la viande n'est pas bonne pour la santé, on modifie nos habitudes alimentaires, entrée plat au restaurant c'est plus léger c'est mieux pour la santé, entrée plat dessert trop lourd ou est ce devenu trop cher pour la majorité des français ?

  5. fix_k dit :

    Les flux migratoires sont déjà un problème : 30 % des jeunes d'Ile de France sont d'origine étrangère.
    De plus, l'immigration de "culture musulmane" a un gros problème d'intégration : parlait-on de polonais ou d'italiens de deuxième génération ?

    C'est une vrai révolution de société, lente mais inéluctable.

    En Autriche, où l'on connaît la religion des personnes, le taux de fécondité est le suivant :
    1.3 enfant pour la femme catholique,
    1.2 pour la protestante,
    0.85 pour la "sans religion",
    2.6 pour la musulmane.

    La religion majoritaire de Roubaix est l'islam avec laquelle la notion de laïcité telle que nous la définissons en France est incompatible/inepte selon le Coran.

    Concernant le chômage, il est peut-être temps de revenir à un équilibre après les 35 heures qui ont inconsciemment détruit la valeur travail dans la société, équilibre qui ne signifie pas revenir aux rythmes dix-neuvième siècle.

    pour l'agriculture, je ne suis pas inquiet. Au cours des trente dernières années, la population de l'Inde a été multipliée par trois, son agriculture par dix.

  6. Benoist Rousseau dit :

    C'est une évidence que la France évolue, les Gaulois ont disparu au profit des Romains, les Romains ont disparu au bénéfice des Francs et il a fallu attendre le XVIème siècle pour commencer à retrouver un peu du niveau scientifique des Romains... La France que nous connaissons disparait au profit d'autre chose, comme les Mycéniens ont disparu bouffé par les Grecs... Donc on peut envisager que vers 2100, dire un français est un blanc chrétien fasse sourire les français. Aujourd'hui 1 français sur 4 à un grand père d'origine étrangère. Je peux d'autant plus en parler que j'ai un arbre généalogique qui remonte au XVIIème siècle et que ma famille n'a pas bougé de plus de 30 kilomètres pendant 4 siècles, en allant vivre à Paris à 80 kilomètres je suis un aventurier 🙂 Bref, les flux migratoires ont toujours balayé ou changé les civilisations, d'autant plus maintenant avec les moyens de transports. Je ne dis pas que j'approuve les changements, bien au contraire, je me sent un dinosaure qui voit son monde disparaitre pour autre chose que je juge moins élevé aux niveaux des valeurs de l'Homme, de la civilisation... mais c'est pour moi inéluctable, je n'ai pas d'exemple historique sur les 50.000 dernières années qui infirmerait cette évolution. Alors, j'essaye de me protéger et je ne fais pas d'enfant ce qui contribue à l'accélération du processus 😉

    Pour l'agriculture je suis plus inquiet que toi car avec l'explosion démographique les terres les plus fertiles disparaissent par mitage avec l'explosion urbaine. Les hommes, donc les villes se sont installés sur les terres les plus fertiles et comme la population augmente, ses terres fertiles sont petit à petit mangé par l'urbain (le cas de la Beauce avec l'Ile de France en est un petit exemple, l'Algérie est plus marqué, avec la disparition par mitage des terres fertiles de la région d'Oran par exemple. On a compensé en augmentant les surfaces agricoles, mais ce n'est pas infini, on tient plus grâce aux progrès génétiques qu'autres choses mais le progrès n'est pas infini. Les Chinois l'ont bien compris en achetant en Afrique toutes les terres agricoles fertiles qu'ils peuvent en prévision de la guerre alimentaire (ils prévoient cela dans 60 à 80 années). Si un pétrole à 2€ 2.50€ est une certitude dans les dix ans, dans les vingt ans, on devrait assister au triplement voire quadruplement des prix alimentaires, ce qui donnerait une baguette de pain dans les 3€, 1 kilo de viande rouge de basse qualité à 50€... il faudrait un smic à 3300€ / an pour compenser. Je n'y crois pas 😉 Actuellement nous avons tout de même 800 millions de personnes qui se lèvent le matin en ce demandant s'ils trouveront suffisamment à manger pour la journée. Il y a 20 ans c'était certes le double, mais nos capacités d'augmentation des quantités alimentaires restent problématiques si on passe à 10 milliards 12 milliards d'habitants comme le trend semble le montrer pour les 50 prochaines années. Sans compter le problème de l'eau et les guerres de l'eau qui vont arriver, il suffit de voir le Jourdain qui est devenu une petite rivière...

    Honnêtement, je ne sais pas si c'est les 35h qui ont détruit la valeur travail ou le fait que ce soit si mal payé. J'entends souvent les gens dirent "je travaille comme je suis payé, j'en ai rien à faire je gagne rien"... Je me dis que la détérioration de la valeur travail, c'est les jeunes sortant d'HEC payé 1500€ / mois après 6 mois de stage gratuit, le gérant d'une moyenne surface qui gagne à peine 1700 € / mois pour 70h 80h par semaine. Un prof bac +5 qui gagne en fin de carrière après 40 ans de service dans l'éducation nationale ce que gagne un prof allemand débutant avec le même nombre d'heure... Jadis, mon père ouvrier pouvait partir en week-end à l'hôtel tous les mois avec resto et co. Maintenant un cadre moyen ne peut même pas rêver cela... C'est un effet direct de la mondialisation, pour que d'autres personnes sortent du sous développement, la classe moyenne des pays pauvres a vu son niveau de vie baisser pour en arrivé à être mis en concurrence au niveau du travail avec ces anciens pays pauvres. J'ai payé mes études en étant freelance en informatique, maintenant ce ne serait plus possible, un ingénieur informatique indien ferait le même développement que moi pour 5 à 8 fois moins cher. Après l'emploi des ouvriers, c'est maintenant les cadres voire les cadres supp qui sont mis en concurrence. Les pauvres ingénieurs bretons d'Alcatel en ont fait l'amer expérience eux qui se croyaient intouchables. Et oui, on délocalise même les ingénieurs maintenant... alors du boulot... jusqu'à 67 ans... pour les gens normaux sans études particulières ou compétences rares... ça va être bien difficile... C'est une vision que je pense réaliste, certains qui se leurrent diront pessimiste du développement de la France mais elle est très positive à l'échelle mondiale, la classe moyenne chinoise est proche de 100 millions d'habitants, l'Inde mange à sa faim et exporte etc Bref, cela dépend de son échelle, comme pour la France, il est difficile de comparer Lille et Cannes et pourtant c'est le même pays.

  7. kalish dit :

    je partage ton analyse (et l'analyse d'okun que tu nous a fait partagé), je ne sais pas qui est responsable de quoi, chacun y va de son analyse, pour l'un ce sont les arabes, pour l'autre c'est la faute de l'augmentation de la population, pour un autre encore ce sera le progrès technique. Tout ce qu'on peut faire c'est constater des changements, et décider lesquels il faudrait pour obtenir telle ou telle société. Mais on ne sait même pas quelle société on veut. Dans tous les cas, on sait que si on avait de l'énergie à gogo, on aurait tout ce qu'on veut. Reste que on a de l'énergie à gogo, pour une population moins importante. En fait on avait de l'énergie à gogo, et ça a justement engendré une explosion démographique. Sans controle des naissances on est condamné a trouver toujours plus d'énergie, comme ça n'est pas illimité.. on court à la catastrophe. Ca me fait bizarre de lire ton blog, je trouve que tes raisonnements sont très "de gauche", alors que je m'imaginais les boursicoteurs comme un gros tas de faisants (je m'étais fait à l'idée d'être un faisant)

  8. Benoist Rousseau dit :

    Je suis de gauche fils du peuple (milieu ouvrier) lol. Je partage ton malthusianisme...

  9. Ilan O dit :

    Le faite que l'immigration est musulmane n'a aucun rapport avec le fait qu'il y a du chomage. Quoi qu'on fasse un homme a besoin de 3000kcal par jour, d'un logement, d'education, de loisirs etc...

    Pour pouvoir se le payer il doit produire quelque chose qui valent autant que ce qu'il souhaite consommer au minimum.

    Dire qu'une augmentation de la population favorise l'augmentation du chômage est totalement fausse puisque chaque nouvelle personne va faire augmenter le besoin total de la population, et si plus de gens chome, cela vx dire que moins de nouvelles personnes en France (née ou immigré) ont un emploi. Cela veux pas dire que les immigrés sont des feignants, cela vx dire qu'il faut d'abord creer le besoin de travail avant de le combler par l'immigration, au lieu de d'amener des gens et d'essayer ensuite de les faires travailler. Je parle d'immigration économique, pas d'un réfugié par ex. Même si comme je vais l'expliquer après une nouvelle personne implique un besoin en plus.

    Augmentation du PIB veux dire en faite augmentation des échanges avant passage dans les caisse de l'état de la monnaie. En effet 1e peux se dépensé autant de fois qu'il est acquis par un particulier, et à chaque dépense le PIB va augmenter de 1 -> croissance. Or quand un 1e est récupéré par l'état il va souvent être dépensé pour des échanges qui ont eu un impact passé dans le PIB (dettes etc, qui ne sont pas compté dans le PIB au moment ou le 1e est échangé).

    Le risque de l'augmentation de la productivité est que seulement une partie de la population suffit pour produire le besoin total. Comme la production tend à atteindre ce besoin total, le fait qu'on puisse l'atteindre avec une partie et pas le tout, va créé un plein emploi virtuel -> On ne trouve pas de travail! C'est pas possible vu que je travail pas mais j'ai des besoin a combler!! En France on peut l'atteindre avec 7-8% de chomage et 35h on est un pays très efficace. Le problème c'est que les gens qui ne participe pas à la production ne pourrons pas bénéficier de ses fruits, c'est pour ça qu'on voit en France beaucoup de précarité. Et le RMI, etc ne peuvent répartir totalement sinon on a l'effet inverse -> j'arrête de travailler parce que je gagne autant en ne travaillant pas.

    En faite dans une situation comme ça il faut s'arranger pour que la production soit au maximum exporté pour que le besoin total ne soit atteint qu'en plein emploi, car on ne peut réduire l'augmentation de la productivité avec l'informatique etc... Mais bon c'est un peu une solution qui ne fait que remettre le problème à plus tard.

    Par rapport a ton histoire personelle je suis dans une situation un peu similaire, mais nous avons beaucoup bougé, génétiquement tu n'as pas bougé depuis le XVIIe, avant on ne faisait surement pas souvent d'arbre... Je n'ai pas bougé génétiquement depuis plus de 6 siècles mais ma famille a bouger du moyen orient a l'Espagne, au Maroc, Maghreb en général et finalement en France, et puis à nouveau moyen orient. Je pense que tous les conflits sont de nature terrien dans le sens ou l'on se bat pour la terre... Même les conflits idéologique, religieux tendent vers cela. Aujourd'hui la chine achète l'Afrique certes, mais à qui? Qui garantie cette propriété? Des chefs d'états comme on les a vu à la remise de la récompense de la Paix à F. Hollande il y a quelques jours? Je ferai pas tellement confiance à leurs place. La seul garantie sur la terre c'est la force. Et l'homme a besoin de la terre pour vivre comme tu l'as expliqué. Et c'est pour cela que bientôt notre pacifisme va devoir passer l'arme à droite, et tirer...

  10. kalish dit :

    Si tu augmentes la population tu diminues le nombre de ressources par habitant. Comme d'un autre côté (et c'en est en partie la cause et la conséquence), la productivité augmente, on a besoin de moins de gens pour produire plus de biens...Pour avoir plus d'emploi il faudrait plus de demande, or les demandes sont bien souvent comblées. Le paradoxe c'est qu'on les comble moins bien quand la population est importante, puisque les ressources diminuent. Probablement que notre psychologie compense le manque de biens que nous désirerions réellement comme un grand terrain et beaucoup de nourriture par une foule de bibelots de décoration et de gadgets en tous genres.

  11. kalish dit :

    fix_k attention aux statistiques effrayantes. Le taux de fécondité des femmes algériennes est en chute libre, ça n'est pas culturel, un enfant qui fait des études coute cher.

  12. fl9278 dit :

    Merci Benoist de tes analyses et aux commentaires constructifs des autres. Une chose cependant m'interpelle. Comment ce fait il qu'aucun d'entre vous n'aient soulevé que les problèmes financiers des pays, riches ou pas, soient directement liés et impactés du fait qu'une immense partie des flux financiers disponibles sont, en partie, directement captés ou versés, aux acteurs des marchés financiers pour spéculer et enrichir une infime minorité au détriment du reste de la planète.

  13. kalish dit :

    Je vais être politiquement incorrecte. Je ne fais pas du tout partie de l'infime minorité, (je n'aurais rien contre 😉 ) et même si je pense qu'il y a des abus et que tout le monde devrait avoir de quoi vivre, je crois sincèrement que le maximum de richesses n'est pas réellement captée par cette infime minorité. Ils sont suffisamment riches pour agir de manière totalement indécente, immorale et tout ce que vous voulez, c'est vrai, mais ce ne sont pas ces personnes qui sont la cause de l'exploitation à outrance des richesses de la planète (si jamais elle existe). C'est bien la population en général qui en est responsable. Quand à la répartition des richesses, je pense que les 30 à 40% de gens qui gagnent 3 à 4 fois le smic, ou les 20% qui gagnent encore plus, font plus de mal que les 1%(il me faudrait des vrais chiffres mais vous avez compris). Encore une fois, si tout le monde mangeait à sa faim, sans stress ni angoisse, je m'en ficherais un peu des écarts.
    Le profit des 1% est relativement virtuel tant qu'ils ne dépensent pas cet argent à acheter des kilomètres carré de terrain en centre ville. C'est leur seule façon de réellement consommer proportionnellement à leur richesse. Car avoir 5000 voitures n'a pas de sens, acheter une voiture qui en vaut 5000 en monnaie, ne consomme pas beaucoup plus de ressources. Manger 5000 boeufs est également très différent de manger un homard truffé sur lit de caviar en terme de ressources.
    J'ai récemment eu quelqu'un au téléphone qui se plaignait de la France, des jeunes qui ne sont pas assez motivés pour aller travailler, qui ne font pas les efforts nécessaires, alors qu'elle possédait 3 appartements à Paris qu'elle louait pour des prix exorbitants, qu'elle touchait un chômage de cadre supérieur ultra confortable après avoir été viré de la direction de l'Express, ce qui lui permettait de mettre son fils dans une école privée à 1000€ par mois. Cette personne ne fait pas partie des 1%, Cette personne fait plutôt partie des 20%, la véritable aristocratie qui consomme "seulement" 40 fois plus que quelqu'un de normal, mais qui représente 1 personne sur 5.
    Si les 1% remettaient tout leur argent en circulation, ça ne ferait que dévaluer la monnaie, on serait bien avancé.

  14. Ridha dit :

    En fait , j'ai une question. Ces jours ci tous les politiciens parlent du couple taux de croissance et chômage. Ils disent que 1% d'augmentation du taux de croissance, il y'aura une création de 20000 emploi. J'aimerai bien sur quelle base ont arrivé à cette conclusion et selon quelle loi. Merci

  15. Hountondji keneth françois dit :

    une égale repartition entre la croissance economique et le taux de chomage pourrait faire l'affaire

  16. Husicm dit :

    C’est vachement intéressant cette article !

    Si j’avais à faire ma modeste petite analyse des choses je dirais que Benoist est alarmiste et que les avis sont divergents.

    Bon bah le premier truc qui fait mal c’est que Benoist a détruit ou du moins suppose que la croissance du PIB à un effet bénéfique sur la création d’emplois. C’est un discours à l’encontre de tout ce que je peux lire sur divers forums dont des forums à tendance Gauchiste, attention à ne pas mélanger avec se de Gauche… C’est différent !

    De deux : Je plussois sur l’idée qu’une démographie forte ainsi qu’une immigration je dirais ‘’Agressive'' " n’a pas d’effet bénéfique, si j’avais à être pragmatique j’irais notamment du coté de L’Australie(le grand méchant loup qui n’accepte pas d’immigrés) a quant à lui une croissance qui reste stable, une population immigrée choisie(le terme qui fâche) mais contrôlés(il est très difficile de devenir Australien et avec un Visa ne rêvez pas de vous soustraire à la limitation des 1an sur le territoire Australie ! On n’est pas en Europe, c’est directement l’expulsion manu militari)

    En second l’exemple de Singapour est très intéressant, en un temps-record ils sont passés de champ de riz en un pays florissant, un futur pôle majeur technologique, un pole aussi expérimental sociétal. Ils sont une manière de voir les choses à long terme qui moi mefascines, ce dont tu parler Benoist, de la nourriture cher ils s’y pensent déjà en ayant en tête la création de gigantesque ferme verticale si possible l'en permaculture histoire d’être Autosuffisant.

    Tout dans la politique des Singapourien est basé sur une excellente éducation scolaire, sanitaire et un mode de création d'emplois certes compétitifs mais qui jusqu’à présent a fait ses preuves. Et n’oubliez qu’ils sont réussi tout ceci alors qu’à la base ils n’ont même pas de pétrole, ils n’ont pas comme les pays Arabes ou l’Alaska de quoi subvenir aux dépenses de l’État via les ressources naturelles.

    Nous devrions nous inspirer des pays Scandinaves sous certains points et ou Asiatique, le Canada à également un bon système notamment de prise en charge des addictions et des pathologies psychiatriques. Economiquement il y a de quoi faire aussi…

  17. Joseph Fassa Millimouno dit :

    Je partage votre avis d'une part et d'autre part, n'oubliez pas que le chômage en ce xxième siècle dépend de la qualification et aussi tenez compte des deux axes du chômage: l'axe volontaire et l'axe involontaire. Donc ce que j'ai à dire, il faudrait comme le dit Arthur Malvin,une croissance du PiB supérieur à la population cela pourrait neutraliser les 10% par exemple des pays du sud, tel que la Guinée

  18. kalish dit :

    Singapour est un paradis fiscal, voilà pour le pétrole. Les émirats arabes unis, le qatar sont aussi des ports francs en plus d'être des producteur de gaz et de pétrole, en plus d'être des paradis fiscaux, voilà d'où vient leur argent.
    Ca n'enlève rien à un effet mécanique de l'augmentation de la productivité et on voit poindre dans le discours politique cette idée, j'ai envie de dire que c'est déjà trop tard, les grands capitaux ne se laisseront pas déposséder, la population ne diminuera pas.

  19. TP 254 dit :

    J'ai une question pour vous ! que ce qu'un credit crunch!!!

  20. MILLIMOUNO dit :

    J'ai une question! Quelles sont les stratégies adéquates que les pays du sud doivent adopter pour ne plus compter sur l'aide de la banque mondiale? parce que la dépendance financière de l'Afrique lui vaut le titre d'une simple poubelle des pays du centre.

  21. Intéressant mais ... dit :

    Comment expliquer la baisse du chômage au Royaume-Uni en pleine récession? Ce même pays a connu des créations d'emplois avec une croissance semblable à son taux d'accroissement pourtant le chômage a baissé.

  22. Benoist Rousseau dit :

    Changement législatif dans la comptabilisation des chômeurs et réduction de la durée d'indemnisation donc mathématiquement le nombre de chômeurs va diminuer.

  23. Intéressant mais... dit :

    Ce que vous dites est faux, vous ne comprenez pas que le coefficient d'okun n'est pas suffisant, l'économie est dynamique, les emplois disparaissent, pendant que d'autres se créent. La croissance apporte plus de richesse et donc plus de créations d'emplois. L'innovation source de productivité est aussi source de croissance, la productivité aussi. Je vous invite à aller voir la loi des 15%.

  24. Benoist Rousseau dit :

    Ila été prouvé à de nombreuses reprises dans l'histoire économique que la croissance apporte certe de la richesse mais que cette croissance peut-être créée par la destruction d'emploi (ou son émiettage, un ancien emploi de 40h / seamine devient 4 nouveaux emplois de 10h / semaine moins bien payé et plsu flexible) et l'augmentation de la productivité. C'est ce qui se passe actuellement dans les pays de l'OCDE. Le mythe de la croissance a fait sont temps depuis 20 ans en histoire économique, le Club de Rome l'avait déjà pressenti.

Laisser un commentaire

Inscription au Forum

Blog: 1728 articles 12.211 commentaires Forum: 477.407 messages 7550 membres
Devenez actif ! Rejoignez Andlil et sa Communauté de traders passionnés

Mes 2 comptes de trading avec PRT Trading sur CFDs et Futures

ProRealTime

En direct du Forum

Les derniers commentaires

  • Maniak : Bien joué, c'est impressionnant. Comme d'hab je dirais. …
  • Denis : Fragile psychologiquement âprès un AT j'ai été harcelé …
  • Xuo : Merci beaucoup pour le partage Benoist, PRT 10.3 a l'air vra…
  • Benoist Rousseau : Je trade les futures depuis 2004, j'ai passé plus de 20.000…
  • eric : j'ai fait très longtemps des futures et je n'ai pas souveni…
[CDATA[ if (typeof newsletter_check !== "function") { window.newsletter_check = function (f) { var re = /^([a-zA-Z0-9_.-+]
[CDATA[ if (typeof newsletter_check !== "function") { window.newsletter_check = function (f) { var re = /^([a-zA-Z0-9_.-+]
[a-zA-Z0-9-]
[a-zA-Z0-9-]
[a-zA-Z0-9]
[a-zA-Z0-9]
["ne"]
["ne"]
["np" + i]
["np" + i]
["np" + i]
["np" + i]
["np" + i]
["np" + i]
["ny"]
["ny"]
["ny"]
["ny"]