Théorie sur le capital humain

15 7 2013 - 6 commentaires
ProRealTime

Qu'est-ce que le capital humain ?

L'investissement concerne à la fois les machines, les usines mais il ne faut pas oublier que l'investissement concerne également le capital humain.

Selon Adam Smith, les hommes contribuent à la croissance économique. En effet, les travailleurs, qui font des études supérieures, ont du savoir-faire, un bagage culturel et intellectuel important. Ils sont donc plus productifs ce qui améliore leur efficacité. Cette meilleure efficacité et efficience leur permet par conséquent d'être plus innovants. Ainsi, la théorie du capital humain assure qu'il est plus rentable d'investir dans l'éducation et la formation des individus que dans les machines et les usines, le retour sur investissement est plus important sur le long terme.

capital humain 300x185

Analyse de la théorie sur le capital humain

Cette théorie a des limites car pour les pays développés qui ont connu la seconde guerre mondiale, les nations se sont assez rapidement reconstruites grâce essentiellement à la main d’œuvre. De plus, les pays en voie de développement ont un retard plus important à combler et les meilleurs cerveaux de ces pays partent à l'étranger car ils sont mieux payés que dans leur pays d'origine. On appelle ce phénomène la fuite des cerveaux.

Citation sur le capital humain

«  Les personnes dont l'éducation et le savoir-faire sont plus élevés  ont presque toujours tendance à gagner plus que les autres.  »

Gary Becker

Guide des grandes théories économiques

 I. Les grandes écoles de pensée  II. Les systèmes économiques III. Les principaux cycles économiques
 L’économie classique Le capitalisme libéral L'économie Keynésienne normative
 Le Marxisme Le socialisme de marché Le monétarisme
 L'économie Keynésienne positive La planification centralisée La courbe de Phillips
 La Synthèse Néoclassique Le mercantilisme L'hypothèse du revenu permanent
 L'école Autrichienne La thérapie de choc Les attentes rationnelles
 Le consensus de Washington La cohérence temporelle
 L'accélérateur financier
 L'hypothèse d'instabilité financière
 Le prêteur en dernier ressort
  IV. Les théories de la croissance et du commerce
 V. L'individu et l’État dans l'économie VI. Les théories sur les marchés
La croissance néoclassiqueLa recherche de rente L'efficience du marché
La théorie de la nouvelle croissanceLe choix rationnel La main invisible
La destruction créatriceLes droits de propriété Le marginalisme
Le capital humainL'incidence fiscale La tragédie des biens communs
L'autorité de la loiLa charge fiscale excédentaire La sélection adverse
La loi d'okunL'économie de l'Offre L'aléa moral
Les limites de la croissanceL'effet d'éviction
L'avantage comparatifLe choix Public
Le modèle Heckscher-OhlinLa théorie de l'utilité escomptée
Le commerce international: Théorie de Paul Krugman
La théorie des perspectives
La zone monétaire optimaleLa théorie des jeux
L'impossible trinitéLe principe pollueur-payeur
La parité de pouvoir d'achat

 

Retrouvez plus de définitions dans notre rubrique Lexique économique


Lexique économique : A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z


Auteur de l'article :

Benoist Rousseau est diplômé de l'université Paris-Sorbonne en histoire économique contemporaine et de la Certification Professionnelle des Acteurs des Marchés Financiers de l'AMF. Il a été professeur d'histoire pendant 12 ans avant de devenir trader en compte propre. Ancien Conseiller en Investissements Financiers, il est aussi écrivain. Son ouvrage "Devenez Trader Pro" est numéro 1 des ventes dans la catégorie bourse depuis de nombreux mois. Intervenant régulier sur TV Finance et divers médias, il est suivi par plus de 150.000 personnes sur les réseaux sociaux.

6 Commentaires pour Théorie sur le capital humain

  1. hounmasse noel dit :

    ce document est à mon avis insuffisant

  2. DIAWARA dit :

    La plus grande richesse du monde constitue l'être humain. Investir dans l'homme correspond au plus grand bonheur de la planete.

  3. omar dit :

    certes une bonne chose d investir dans l humain; mais c est investir dans l incertitude; car à tout moment on peut tomber malade mourir...

  4. Moundou Megna Moubarak dit :

    Mr OMAR vous avez raison, mais on peut rendre c'est investissement un peut plus sûr en investissant dans le domaine de la santé
    .

  5. Aina dit :

    Je suis d'acord avec vous OMAR concernant l'investissement dans l'incertitude, mais plus on est bien éduqué, plus on espère être bien payé. (comme Becker a dit " ...gagner plus que les autres."). Et quand on gagne beaucoup, on peut payer tout frais médicaux. Mais cela ne veut pas dire qu'on ne peut pas tomber malade.

  6. KOLANI Tadandjoa Eric dit :

    De nos jours, l'importance du capital humain fait qu'il se hisse dans les grands thèmes de politiques publiques de nos différents Etats. Comme disait Jean Bodin, "Il n' y de richesse que d'hommes". Mais Aujourd'hui, nous traversons une économie d'innovation où le rôle du capital humain (des hommes qualifiés) devient plus important aussi bien dans les pays développés (à cause du phénomène de la décroissance mais aussi l'influence des nouveaux pays émergents sur le plan compétitif international), que dans les pays en voie de développement (où l'investissement en capital humain reste l'investissement public le plus rentable à long terme). Les effets de l'investissement massif et planifié en capital humain, de long terme sur les différentes faiblesses de nos économies (surtout des PED) sont multiples. Tout capital est humain et chaque humain est capital. Que se soit le capital social ou le capital physique..., tous se retrouve corréler avec le capital humain. Ce qu'il semble pertinent à révéler dans nos analyses, c'est avant tout, distinguer le capital humain au niveau individuel, le capital humain au niveau entreprise ou collectif (communautaire), le capital humain au niveau national. Dans chaque cas, les déterminants diffèrent. De plus, il est important de savoir que le capital humain d'un individu comprend deux types de capital: le capital acquis et le capital inné. Ce dernier influence sur l'acquisition ou la formation du capital humain acquis. D'autres facteurs (la société ou environnement, la catégorie socioprofessionnelle des parents et leur degré d'implication dans l'éducation et la santé de leur enfant, le système éducatif et de santé...) interviennent aussi dans la formation du capital humain (acquis). Donc en générale, même si deux individus sont mis dans les conditions d'acquisitions du capital (humain) acquis, au final, ils n'auront pas certainement le capital humain. Beaucoup d'études empiriques ont chercher à déterminer une relation entre la croissance économique et le capital humain. Aussi, les effets microéconomiques et macroéconomiques de l'investissement en capital humain. Mais, l'étendue de l'importance du capital humain dans la construction de nos sociétés futures, dans la création de richesse dans le monde futur, reste immesurable et nécessite une redéfinition du capital humain. Le capital humain n’est pas seulement lié au facteur travail mais augmente la qualité du capital physique et accroît la productivité totale des facteurs. Cette accroissement est le processus de croissance des économies. Par exemple, d’une part, un travailleur hautement qualifié et en bonne santé produit davantage et plus rapidement avec un même équipement, durant une même durée qu’un travailleur malade et analphabète et d’autres part, un travailleur hautement qualifié est davantage apte à créer de nouvelles technologies, à innover ou assimiler un peu plus facilement celles qui ont été créées ailleurs, et cela en retour augmente la qualité du K physique. Principalement en Afrique, le capital humain reste l’investissement public le plus rentable à long terme et contribue à le formation du capital social. Je finirai en disant que l'homme ou l'humain n'est pas seulement au cœur de toute création de richesse mais aussi la cause ou la fin de cette création de richesse. Personnellement, la seule chose dont je peux être sûr que l'enjeu compétitif dans la deuxième moitié du 21è siècle, dépendra du stock de capital humain et immatériel dont dispose chaque pays. Il ne faudra pas que dans les prochaines décennies, la création de la richesse soit faite par un certains nombre individus mais plutôt, que cette création de la richesse soit une création inclusive, qu'elle provient de la contribution de chaque citoyen, de nous tous. C'est à travers cette dynamique que nous pourrons faire face aux différents enjeux futurs et vivre dans le bien être commun dans la société future.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

 

Avertissement : Le trading peut vous exposer à des pertes supérieures aux dépôts chez votre broker. Il ne convient donc qu'à des personnes expérimentées ayant les moyens financiers d’assumer un tel risque. Se rappeler qu'on trade uniquement avec de l’argent dont on n’a pas besoin. Les vidéos et les articles de ce site n’ont qu’une portée pédagogique et informative, ce ne sont pas des conseils en investissement ni une incitation quelconque à acheter ou vendre des instruments financiers. Tout investisseur doit se faire son propre jugement avant d'investir dans un produit financier afin qu'il soit adapté à sa situation financière, fiscale et légale.